Daniel Brière parmi les immortels de la LHJMQ

Daniel Brière a remercié une foule de personnes... (Vincent Ethier, Courtoisie LHJMQ)

Agrandir

Daniel Brière a remercié une foule de personnes qui lui ont permis de réaliser son rêve, dont sa soeur - «mon premier goaler», a-t-il raconté.

Vincent Ethier, Courtoisie LHJMQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Daniel Brière ne voit pas le temps passer depuis qu'il a pris sa retraite de hockeyeur de la LNH.

Les événements heureux se sont succédé dans la vie du Gatinois de 38 ans. En plus de passer derrière le banc pour entraîner les équipes de ses trois fils à Philadelphie, de ses fiançailles avec sa conjointe Misha Harrell et de sa soirée hommage chez les Flyers, il a été intronisé dans le Temple de la renommée de la LHJMQ mercredi soir.

«Je suis plus occupé maintenant qu'à l'époque où je jouais au hockey. Les gens connaissaient mon horaire. Ils savaient quand me rejoindre. Maintenant, je suis partout! Je fais de la radio, j'apprends les rudiments du métier administratif chez les Flyers. Je suis très occupé, mais je ne m'en plains pas», a indiqué celui qui portait fièrement son épinglette aux couleurs de l'Armada de Blainville-Boisbriand, équipe de la LHJMQ où il est copropriétaire.

N'allez pas croire qu'il pourrait s'investir davantage dans le circuit où il a fait son nom. «Je suis aux États-Unis et je n'ai pas l'intention de venir m'installer au Québec même si je reviens souvent ici. Je suis impliqué avec l'Armada en raison de mes liens avec Joël Bouchard.»

En contemplant les noms des autres membres du Temple de la renommée, Daniel Brière se considérait chanceux de pouvoir faire partie, lui aussi, des immortels de la ligue.

«La liste est impressionnante. C'est un honneur d'avoir mon nom associé à toutes ces personnes. Quand j'avais 12 ans, avec mon ami Patrice Bélanger, on se racontait nos rêves. Il voulait devenir comédien et je voulais jouer au hockey. Avec le temps, il a réussi. De mon côté, je n'y croyais pas vraiment. Je croyais que c'était un rêve farfelu et irréaliste. Aujourd'hui, je n'en reviens pas du cheminement que j'ai pu faire», a dit celui qui était justement accompagné de son ami gatinois mercredi.

Brière soutient que c'est dans la LHJMQ qu'il a finalement commencé à croire à son rêve. «Avant ça, il était trop tôt. Partout où je passais, on me disait que j'étais trop petit pour passer au prochain niveau. Dans la LHJMQ, j'ai commencé à penser que je pouvais continuer à jouer après le junior.»

L'ancien de l'Intrépide de Gatineau a inscrit 453 points en 216 matches avec les Voltigeurs de Drummondville. Il a aussi mené le Canada à la médaille d'or au Championnat du monde junior de 1997.

«La LHJMQ a été mon tremplin. À mes débuts, c'était ma petite Ligue nationale. Je suis arrivé au camp des Voltigeurs en disant que je pesais 147 livres. Pour être honnête, je devais en peser 135. Sur ma fiche, c'était écrit que je me mesurais 5' 10". C'était probablement 5' 8"! Je ressemblais plus au préposé aux bâtons, mais Blair MacKasey a cru en moi. Il a contribué à me faire repêcher en première ronde dans la LNH.»

Évidemment, Brière a remercié une foule de personnes qui lui ont permis de réaliser son rêve de jouer au hockey professionnel. Il a notamment parlé de ses parents et de sa soeur, «mon premier goaler. Elle était toujours prête à se placer devant le filet pour aider ma confiance! Je voudrais aussi remercier mes trois fils. Ils ont été mon inspiration. À 22 ans, j'avais trois enfants aux couches à la maison et j'étais dans les ligues mineures. Croyez-moi, ça m'a motivé à vouloir monter dans la LNH au plus vite!»

Dans le circuit Bettman, Brière a récolté 696 points avec sept saisons de 20 buts et plus. Il a participé à deux matches des Étoiles. En 2010, il a été le meilleur compteur des séries éliminatoires avec 30 points en 23 parties. Il était alors à deux victoires de remporter une coupe.

Théodore n'a pas oublié les Olympiques

José Théodore a bonne mémoire: il s'est permis... (Ghyslain Bergeron, PC) - image 3.0

Agrandir

José Théodore a bonne mémoire: il s'est permis d'agacer Daniel Brière pendant la soirée.

Ghyslain Bergeron, PC

Daniel Brière n'a pas été le seul à faire son entrée dans le Temple de la renommée de la LHJMQ mercredi soir à Montréal.

L'entraîneur Ron Lapointe, les joueurs Réal Cloutier et Mario Marois ont également franchi les portes du temple. Un rival de Brière pendant ses années de hockey junior, José Théodore a été gardé pour le dessert. L'ancien gardien des Lynx de Saint-Jean, mais surtout des Olympiques de Hull, a été intronisé sous le regard de Charles Henry, celui qui était allé le chercher sur le marché des transactions.

À Hull, Théodore a gagné une coupe du Président en 1995. Il avait été choisi le joueur le plus utile de ces séries éliminatoires. C'est le souvenir le plus précieux que le gardien montréalais conserve de son passage dans la LHJMQ.

«Je me souviens de tous les détails à partir du moment où Harold Hersh a marqué le but vainqueur en deuxième prolongation à Laval! Des célébrations qui ont suivi, jusqu'au trajet en autobus jusqu'à Hull où nous avons été accueillis par une escorte policière et jusqu'à ce que je me couche. Je me souviens de tout!»

José Théodore a bonne mémoire. Il s'est ainsi permis d'agacer Daniel Brière pendant la soirée. «J'ai contribué à tes succès en te laissant marquer plein de buts contre moi dans le junior. Tu devrais me remercier, mais dans le fond, c'est vrai que tu avais toujours de la misère quand tu venais jouer à Hull. Avoue-le!»

Le gardien aujourd'hui âgé de 39 ans signale qu'il a souvent taquiné Michel Therrien lorsqu'il a joué pour lui dans la Ligue américaine et avec le Canadien pour sa victoire contre le Titan de Laval dans les séries de 1995. L'année suivante, Théodore avait aussi gagné la médaille d'or avec Équipe Canada junior.

Parmi ses exploits dans la LNH, Théodore a notamment gagné le trophée Hart décerné au joueur le plus utile de la ligue en 2001-2002.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer