Des produits d'ici à surveiller

Chez les Olympiques, les partisans ont l'occasion d'encourager deux produits... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chez les Olympiques, les partisans ont l'occasion d'encourager deux produits locaux sur une base régulière au centre Robert-Guertin. Le Franco-Ontarien Tristen Élie, de Green Valley, et le Gatinois Alexandre Landreville sont parmi les 10 joueurs de la région qui tenteront de gagner la coupe du Président dans la LHJMQ ce printemps. Voici trois joueurs qu'il faudra surveiller pendant les prochaines séries éliminatoires.

Jonathan Bourcier... (Jeannot Lévesque, Archives Le Quotidien) - image 2.0

Agrandir

Jonathan Bourcier

Jeannot Lévesque, Archives Le Quotidien

Jonathan Bourcier, Chicoutimi

Échangé des Olympiques aux Saguenéens de Chicoutimi en juin 2015, Jonathan Bourcier a connu une saison remarquable au «Royaume», alors qu'il a plus que doublé sa production offensive de l'année précédente.

L'attaquant de 19 ans a été le deuxième compteur des Saguenéens avec 30 buts et 74 points en 66 parties. Avec les Olympiques, il avait obtenu 30 points en 66 parties à l'âge de 18 ans. Deux fois durant la dernière campagne, il a compté quatre buts dans un match.

Au sein d'une équipe en pleine reconstruction, le brio de Bourcier et de Nicolas Roy a permis aux Saguenéens de prendre le 10e rang du classement général. Un rendement inespéré au début de saison.

Bourcier et sa bande retrouveront Michaël Joly et le Cap-Breton au premier tour des séries.

Julien Pelletier... (Archives La Tribune) - image 3.0

Agrandir

Julien Pelletier

Archives La Tribune

Julien Pelletier, Sherbrooke

L'attaquant de 19 ans a établi une marque personnelle avec 27 buts, mais le Phoenix de Sherbrooke s'attendait à plus de la part de l'espoir des Blue Jackets de Columbus quand il a fait son acquisition en juin dernier.

Julien Pelletier a été le quatrième marqueur du Phoenix avec 45 points, mais c'est cinq de moins que la récolte de son année recrue et son différentiel de -22 est le pire de l'équipe.

Les Blue Jackets ont encore quelques mois pour le mettre sous contrat. Son rendement dans les prochaines séries pourrait dicter la suite des choses. Il pourrait recevoir une offre de contrat ou être libéré.

Le Phoenix a connu une saison décevante. Il est grandement négligé contre Shawinigan au premier tour. Les leaders des «Oiseaux» devront se lever.

Michaël Joly... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 4.0

Agrandir

Michaël Joly

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Michaël Joly, Cap-Breton

Deuxième meilleur franc-tireur de la LHJMQ avec 47 buts en 60 matches, Michaël Joly a donné un second souffle à sa saison quand il a été échangé de l'Océanic de Rimouski aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

En Nouvelle-Écosse, il a enregistré 33 buts en 39 matches. Seul Nicolas Roy a fait mieux cette saison dans le circuit Courteau avec 48 buts. Neuf des 47 buts de Joly ont été des buts gagnants, un sommet dans la ligue. Le Gatinois âgé de 20 ans a pris le 10e rang du classement des compteurs de la LHJMQ avec 88 points.

Au Cap-Breton, il fait partie d'une équipe qui arrive à maturité et qui a été construite pour soulever la coupe du Président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer