La saison en prédictions

La nouvelle saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec est... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La nouvelle saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec est déjà à nos portes. Avant l'ouverture officielle de la saison jeudi soir, LeDroit vous présente les forces en présence dans la LHJMQ au début de la saison 2015-2016 et se prête au traditionnel jeu des prédictions.

Encore une fois, la parité sera installée dans le meilleur circuit junior du Québec et des Maritimes. Reste à voir comment le portrait va changer à la date limite des transactions au mois de janvier.

Division Ouest

1. Val-d'Or (2e au classement général)

Pas de question à se poser ici. Les Foreurs ont la meilleure attaque de la LHJMQ pour amorcer la saison régulière. Dans une année où plusieurs équipes ont des points d'interrogation devant le filet, l'attaque des hommes de Mario Durocher pourra se démarquer. Même s'ils n'ont pas la meilleure défensive, les Foreurs vont gagner des matches à haut pointage.

2. Sherbrooke (5e au classement général)

À sa quatrième saison dans la LHJMQ, le Phoenix arrive à maturité. L'équipe est équilibrée en attaque autant qu'en défensive et elle misera sur un gardien de 17 ans au grand potentiel (Evan Fitzpatrick). Les défenseurs Jérémy Roy, Carl Neill et Alexis Vanier sont repêchés dans la LNH. Même chose pour les attaquants Daniel Audette et Julien Pelletier, de Thurso.

3. Rouyn-Noranda (6e au classement général)

Les Huskies ont une bonne défensive, des attaquants au grand talent et deux gardiens qui se battront pour prendre la place de numéro un. Sur la petite glace de l'aréna Iamgold, il ne sera pas facile d'affronter cette équipe coriace.

4. Gatineau (8e au classement général)

L'équipe est outillée pour marquer des buts. La défensive est assez expérimentée. Alexandre Carrier et Élie Bérubé seront utilisés à profusion jusqu'aux Fêtes. La position au classement des Gatinois dictera la suite des choses. Si les Olympiques sont dans la course, Benoît Groulx foncera. Sinon, le retour en échange de Carrier pourrait être intéressant. Gatineau n'a pas de choix de première ronde en 2016 et 2017, année des repêchages de deux joueurs locaux exceptionnels: Benoît-Olivier Groulx et Xavier Simoneau. Il serait dommage de les voir partir ailleurs. Le filet sera confié à deux recrues pour amorcer la saison. Pour combien de temps?

5. Blainville-Boisbriand (9e au classement général)

Chaque année, l'Armada est projetée comme une équipe de bas de classement par les «experts». Chaque année, elle s'amuse à les faire mentir. Elle pourrait le faire à nouveau dans une division où il ne devrait pas y avoir un grand écart entre l'équipe de tête et celle qui ferme la marche. On se demande qui va compter les buts pour la troupe de Joël Bouchard. En même temps, Samuel Montembeault est le gardien le plus stable de la division et la défensive sera l'une des plus efficaces de la ligue.

6. Drummondville (12e au classement général)

Les Voltigeurs n'ont rien d'une équipe de dernière place. Après avoir raté les séries l'an dernier, ils joueront du hockey de printemps en 2016. Comme Gatineau, ils sont fragiles devant le filet. L'ancien des Olympiques, Nicolas Lachance sera le numéro un pour la première fois à 20 ans, mais les Voltigeurs aiment beaucoup le potentiel de son adjoint, Anthony Dumont-Bouchard. Drummondville va échapper des points parce qu'elle jouera souvent contre des adversaires redoutables de la division Ouest.

Division Est

1. Shawinigan (1ère au classement général)

Seule équipe forte de la division Est, les Cataractes vont accumuler les points plus facilement. L'équipe est en ascension et mise sur quelques prolifiques compteurs, mais la défensive n'a pas encore fait ses preuves et la situation des gardiens demeure suspecte. Marvin Cüpper a-t-il faussé la donne en volant des matches l'an dernier?

2. Victoriaville (11e au classement général)

Enfiler l'aiguille ne devrait pas être un problème dans cette équipe costaude, mais l'équipe n'a pas de véritable quart-arrière et la tenue des gardiens pourrait en inquiéter plus d'un à Victoriaville.

3. Rimouski (13e au classement général)

Les champions de la coupe du Président ont perdu des éléments clés, mais ils ont un gardien de 20 ans d'expérience (Louis-Philip Guindon) qui pourrait valoir son pesant d'or tantôt. Le Gatinois Michaël Joly est capable de compter 50 buts. Des vétérans de la dernière édition sont toujours en poste à toutes les positions. C'est la reconstruction à Rimouski, mais d'ici aux Fêtes, l'équipe accumulera de précieux points.

4. Québec (16e au classement général)

Les lendemains de la coupe Memorial seront douloureux à Québec. Après Dmytro Timashov, c'est mince en attaque. Nikolas Brouillard et Matt Murphy formeront une bonne paire à la ligne bleue, mais ils ont 20 ans et les Remparts n'ont pas de choix de première ronde au repêchage pour les trois prochaines années. Le sacrifice devra être fait à un moment donné. Devant le filet, Callum Booth représente une valeur sûre à 18 ans.

5. Chicoutimi (17e au classement général)

Les Saguenéens commencent l'année avec cinq joueurs de 16 ans, dont trois à la ligne bleue. Ils ont beau être bons, certains soirs, il va venter fort devant le filet défendu par Julio Billia!

6. Baie-Comeau (18e au classement général)

L'ancien Olympique Vaclav Karabacek se sentira bien seul en attaque et Nicolas Meloche devra prendre son mal en patience en défensive. Il n'a que 18 ans et on n'échange pas un joueur de 18 ans pour accélérer la reconstruction.

Division Maritimes

1. Cap-Breton (3e au classement général)

Après quelques années de vache maigre, les Screaming Eagles devraient offrir une saison du tonnerre à leurs partisans. L'attaque est diversifiée, la défensive expérimentée et le gardien Alexandre Bélanger a 20 ans. Marc-André Dumont remportera-t-il enfin sa première série comme entraîneur-chef?

2. Charlottetown (4e au classement général)

Mason McDonald est le meilleur gardien de la ligue. Les Islanders ont une attaque rapide, dynamique et imposante. Ils mèneront la vie dure aux Screaming Eagles pour le titre de division.

3. Saint-Jean (7e au classement général)

L'équipe est à un an d'atteindre sa pleine maturité, mais regorge de joueurs repêchés dans la LNH. Les Sea Dogs ont surpris avec une équipe jeune l'an dernier. Leur défensive est étanche, mais comme plusieurs, la situation devant le filet inquiète.

4. Moncton (10e au classement général)

Conor Garland est de retour et le meilleur compteur de la ligue l'an dernier sera épaulé par les jumeaux Kelly et Kevin Klima, fils de l'ancienne vedette de la LNH, Petr. Si Jacob Sweeney devait revenir en défensive, l'équipe pourrait être dangereuse.

5. Halifax (14e au classement général)

Menés par Nathan MacKinnon, Jonathan Drouin et Nikolaj Ehlers depuis quelques années, les Mooseheads ont eu beaucoup de succès. Il faut maintenant rebâtir. Timo Meir reste, mais sera moins bien entouré.

6. Bathurst (15e au classement général)

Le Titan a raté les séries l'an dernier. Le pire est passé. Le club demeure jeune, mais l'avenir est prometteur. Assez pour faire les séries. Le Titan a des choses à se faire pardonner auprès de ses partisans. Les dernières années ont été pénibles en Acadie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer