La porte s'ouvre au Québec

Les Mustangs de Gatineau sont morts dans la Ligue de hockey junior B de l'Est... (Archives LeDroit)

Agrandir

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Mustangs de Gatineau sont morts dans la Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien (LHJBEO), mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de hockey junior au Centre sportif de Buckingham la saison prochaine.

Les propriétaires du club étudient sérieusement la possibilité de joindre les rangs de la Ligue de hockey junior AAA du Québec, le plus important circuit junior en province après la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Selon Pierre Grandmaison, entraîneur-chef et copropriétaire, il y a 85% de chances que la concession soit de retour dans la ligue que les Castors de Buckingham avaient quittée en 1995. Ce retour passerait par le rachat d'une franchise existante de la LHJAAAQ.

«Nous avons des discussions avec les Maroons de Lachine pour acheter leur équipe et la déménager ici. Nous avions huit actionnaires cette saison, mais ça en prendrait quatre ou cinq autres pour passer au prochain niveau. On ne parle pas des mêmes budgets. Si nous trouvons des actionnaires supplémentaires et que nous parvenons à augmenter nos revenus de commandites, nous pourrons aller de l'avant», explique Grandmaison.

Dans la LHJBEO, les Mustangs avaient un budget d'exploitation annuel de 75000$. À l'échelon supérieur, on parle d'un budget minimal de 100000$ à 125000$. «La grosse différence, c'est le transport et l'hébergement des joueurs qui viennent de l'extérieur. J'ai parlé à des clubs mieux nantis qui ont des budgets de plus de 250000$ par année. Nous ne sommes pas là.»

Le projet est ambitieux, mais les Mustangs devaient explorer d'autres options après avoir été tassés de la LHJBEO. Ce circuit a entrepris une grande restructuration et passera de 22 à 16 équipes la saison prochaine. La nouvelle ligue prendra le nom de la Ligue centrale tier-II. Chacun de ses clubs devrait être affilié à au moins une équipe de la Ligue centrale tier-I. Comme les joueurs passeront d'un circuit à l'autre, les deux équipes du Québec (Gatineau et Shawville) et les deux équipes basées en territoire mohawk (Akwesasne et Kahnawake) ont été exclues. Aux prises avec des difficultés financières, l'équipe d'Almonte disparaîtra alors que la concession de Morrisburg s'en va dans la Ligue junior C.

La Grogne se fait sentir

Autre nouveauté par rapport à cette grande restructuration, les 12 équipes de la Ligue centrale tier-I auraient le mandat d'exploiter leur propre équipe U-18. Donc, le midget AAA mineur et majeur tombe aussi. À titre d'exemple, l'époque des 67's d'Ottawa, des Sénateurs d'Ottawa ou des Titans d'Ottawa Valley est terminée. Le grognement se ferait déjà entendre chez plusieurs parents qui verront leurs enfants privés de tournois majeurs réserver aux joueurs de 15 ans en Ontario.

Ce «grand dérangement» a donc amené les Mustangs à repenser leur avenir. Selon le président Luc Mauzeroll, l'équipe avait cinq choix: fonder une ligue junior AA en Outaouais avec les autres équipes qui évoluaient dans le junior C en Ontario, joindre la Ligue junior C de l'Ontario, joindre le circuit junior AA de Lanaudière, joindre la Ligue junior AAA du Québec ou fermer boutique.

«La meilleure option, pour nous, c'est le junior AAA. Nous embarquons dans une grosse galère, mais nous sommes confiants de pouvoir réussir.»

À la Ligue junior AAA, le commissaire Guy Ryan voit d'un bon oeil la venue d'une équipe en Outaouais.

«L'Outaouais est une belle région de hockey. Ça serait sûrement bon pour notre ligue d'avoir une équipe là-bas, mais pour l'instant, il serait prématuré de s'avancer sur cette possibilité. Les Mustangs ont des pourparlers avec une ou deux de nos équipes existantes. Nous aurons plus de nouvelles d'ici la fin de la semaine.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer