Restructuration inquiétante

Sylvain Lalonde, directeur général de Hockey Québec, veut... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Sylvain Lalonde, directeur général de Hockey Québec, veut tout mettre en place pour s'assurer de la survie des Mustangs de Gatineau dans la Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien.

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien est en pleine restructuration et ses deux équipes du Québec seront exclues si les nouveaux plans d'affiliation avec la Ligue centrale junior A vont de l'avant.

Selon ce qu'ils ont appris la semaine dernière, les Mustangs de Gatineau et les Pontiacs de Shawville ne sont plus les bienvenus dans le nouveau circuit proposé par le président de la conférence Métro/Vallée Ron McRostie. Ce dernier voudrait apporter de profonds changements au circuit actuel. La ligue passerait de 22 à 16 équipes et celles-ci seraient affiliées aux équipes de la Ligue centrale junior A un peu comme les clubs de la Ligue américaine sont affiliés à des équipes de la Ligue nationale.

Chez les Mustangs de Gatineau, dont la franchise fait partie de la ligue depuis 20 ans, la nouvelle passe de travers.

«Nous avons été tassés sans explication. Nous n'avons aucune réponse à nos questions. Une nouvelle ligue est en train de se former et nous ne sommes pas invités aux réunions. Si nous tombons avec Shawville, ce sont 50 hockeyeurs de l'Outaouais qui seront pénalisés», a expliqué Pierre Grandmaison, entraîneur-chef et copropriétaire des Mustangs.

Ce dernier croit que certains dirigeants sont jaloux des succès des équipes du Québec en Ontario. «Nous avons de bonnes foules et de bonnes équipes. Notre rivalité est forte avec les équipes de l'Ontario, mais c'est bon pour la ligue. Qui n'aime pas la rivalité Ontario/Québec entre les Sénateurs et le Canadien? Nos dirigeants n'ont pas l'air d'aimer cela. Nous ne sommes pas en guerre avec les autres équipes. Nous jouons au hockey», a ajouté Grandmaison.

Hockey Outaouais, Hockey Québec et Hockey Ontario n'approuveraient pas les nouveaux plans de restructuration et selon Mario Lemery, président de Hockey Outaouais, il n'est pas trop tard pour faire avorter le plan d'exclure les équipes du Québec. Shawville fait partie de la ligue depuis 1986.

«Sylvain Lalonde, directeur général de Hockey Québec et son homologue de Hockey Ontario, Debbie Rambeau, sont sur la même longueur d'onde et ils sont prêts à intervenir. Ils ont une rencontre ce soir (hier). Si nos équipes ne peuvent plus jouer dans la ligue, nous sommes morts. Le junior AA et AAA au Québec n'est pas viable pour nous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer