Ça passe ou ça casse pour les Mustangs

Le sort des Mustangs de Gatineau et des Golden Knights d'Ottawa Ouest va se... (Archives LeDroit)

Agrandir

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le sort des Mustangs de Gatineau et des Golden Knights d'Ottawa Ouest va se jouer dans les prochains jours.

Les deux clubs sont à égalité 2-2 dans la série finale de la division Métro de la Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien. Soudainement, la série quatre de sept devient un deux de trois avec des matches au domicile des Golden Knights ce soir et un autre au Centre sportif de Buckingham demain soir. Les deux clubs avaient terminé la saison sur un pied d'égalité au sommet de la division Métro. Les séries n'ont rien changé. Chaque match a été âprement disputé.

Les Mustangs avaient enlevé le premier match 6-2, mais selon le président du club, Luc Mauzeroll, le pointage n'était pas un indicateur de l'allure de la partie. Les Golden Knights ont remporté le second duel 2-0. Dans le troisième match disputé devant près de 400 spectateurs au Centre sportif vendredi dernier, Bruno Leblanc a donné une victoire de 3-2 aux Gatinois avec moins de trois minutes à faire au match. Enfin, Ottawa Ouest a égalé la série lundi avec un gain de 4-1, mais la marque était de 2-1 avec moins de deux minutes à écouler au tableau.

«C'est serré comme ce n'est pas possible, a affirmé Luc Mauzeroll, qui se consolait parce que son club n'a pas joué meilleur hockey depuis trois matches. Nous sommes sortis à plat, particulièrement dans le dernier match. Après 38 minutes de jeu, c'était 19-2 dans les tirs au but pour les Knights. Ce qui m'encourage, c'est que nous pouvons que nous améliorer. Nous sommes dus pour en sortir une grosse!»

Les Mustangs espèrent que le «facteur foule» jouera à leur avantage dans le sixième match demain soir. C'était presque complet pour le troisième match vendredi dernier. «Les deux équipes ont gagné un match sur la patinoire adverse. La foule énergique, ça fonctionne mieux quand tu as l'avance, pas quand tu joues sur les talons», ajoute Mauzeroll.

Pour conclure, ce dernier a tenu à lancer des fleurs à son gardien Justin Mallette-Trottier. «Il a passé neuf jours sans jouer en raison d'une commotion cérébrale, mais il est très hot dans cette série. Il est incroyable!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer