Julien Pelletier retrouve le sourire

Julien Pelletier a récolté un point à sa... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

Julien Pelletier a récolté un point à sa dernière visite en septembre dernier. C'était à l'époque dans l'uniforme des Screaming Eagles du Cap-Breton.

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au sens figuré, Julien Pelletier a eu ce qu'il souhaitait en demandant à sortir du Cap-Breton pendant la dernière période des transactions de la LHJMQ.

À la recherche «d'un changement d'air», il a laissé l'hiver tempéré de la côte est de la Nouvelle-Écosse pour faire la connaissance de l'air glacial abitibien.

«S'il fait frette tu dis? Ça n'a pas de bon sens!», a-t-il répondu à une question du Droit portant sur la température dans le nord-ouest du Québec.

Le patineur de Thurso s'apprête à effectuer sa deuxième et dernière présence de la saison au centre Robert-Guertin demain soir dans son nouvel uniforme des Huskies de Rouyn-Noranda.

N'allez pas croire que l'ailier de 18 ans va se plaindre de son changement d'environnement. En seulement trois matches, il a déjà compté deux buts et récolté trois points en plus d'avoir inscrit le but victorieux de la dernière victoire des Huskies en fusillade.

Différences frappantes

L'expérience «Rouyn-Noranda» est toute fraîche, mais Pelletier a déjà constaté des différences frappantes depuis que les Huskies ont fait son acquisition.

«Un, c'est français ici. C'est un gros changement. Deux, le personnel d'entraîneurs est très différent. Trois, la patinoire est bien plus petite. Avant, je haïssais jouer ici, mais quand tu joues pour Rouyn, c'est différent. J'aime ça! Mon premier match a été difficile. Je devais m'habituer à la petite glace, mais je me rends compte que c'est dur pour l'autre équipe de jouer ici. Il y a moins de temps et d'espace pour faire des jeux. Ça joue à notre avantage», a expliqué l'espoir des Blue Jackets de Columbus.

Déjà Séduit

Comme première impression, sa nouvelle organisation semble l'avoir séduit. «J'ai beaucoup de temps de glace. Le personnel de l'équipe est impressionnant. Des préposés à l'équipement jusqu'aux entraîneurs, tout est de première classe.»

Sur la glace, il patine dans un trio offensif. Il est également employé sur la deuxième vague de l'avantage numérique. «Au Cap-Breton, on me plaçait devant le filet sur l'attaque massive, mais j'aime mieux évoluer dans mon espace à la droite du filet. C'est ce que je fais ici. C'est là que j'ai du succès.»

C'est avec un bonheur renouvelé que Pelletier s'amènera à Gatineau demain, là où il pourra compter sur l'appui de plusieurs membres de sa communauté. Thurso se videra pour converger vers le centre Robert-Guertin, qui gagnera des partisans.

«J'ai toujours hâte de jouer à Gatineau. Je suis content que les gens de mon coin viennent m'encourager même si c'était vraiment stressant la première fois. Il y avait beaucoup de monde. Je ne m'attendais pas à ce qu'ils commencent à scander mon nom dans les gradins! C'est une fierté de les représenter dans la LHJMQ.»

Blanchi à ses trois premiers matches en carrière à Guertin, il a récolté un point à sa dernière visite avec les Eagles en septembre dernier. Il va lui rester à compter un but maintenant et il pourrait le faire contre son ancien coéquipier gatinois chez les Screaming Eagles, François Brassard.

«J'ai hâte de voir s'il sera le gardien partant. On s'est échangé des messages cette semaine. Ça devait être le fun.»

Numéro chanceux

Pour ce match, Pelletier enfilera le dossard #10 rendu célèbre par la légende de Thurso pour la première fois. Il a porté le #15 à ses trois premiers matches, mais on lui a préparé le numéro de Guy Lafleur chez les Huskies. Un hasard, dit-il.

«Il ne restait plus beaucoup de numéros disponibles ici, car les chandails sont numérotés de 1 à 30. C'est vrai que le numéro10 était celui de Lafleur, mais je ne me souviens pas d'avoir déjà porté ce numéro dans ma vie. Mon 27 était pris par un bon joueur. Le 71 est mon préféré, mais ce n'est pas possible de l'avoir ici.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer