De la barre des Olympiques à celle d'ÉCJ

Avec Équipe Canada junior, Benoît Groulx a l'occasion... (Photo Graham Hughes, PC)

Agrandir

Avec Équipe Canada junior, Benoît Groulx a l'occasion de se démarquer d'autres légendes qui sont passées derrière le banc des Olympiques de Hull/Gatineau

Photo Graham Hughes, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À leur façon, quatre entraîneurs ont marqué la glorieuse histoire des Olympiques de Hull/Gatineau.

Pat Burns, Alain Vigneault, Claude Julien et Benoît Groulx ont tous conduit l'équipe outaouaise vers la coupe du Président dans la LHJMQ. Burns a ensuite gagné la coupe Stanley tout comme Claude Julien, le seul du groupe à avoir une bague de la coupe Memorial en prime. Alain Vigneault a atteint la finale de la coupe Stanley à deux reprises.

Ces «quatre grands» ont également occupé différents postes avec Équipe Canada junior (ÉCJ). Pat Burns a gagné la médaille d'argent comme entraîneur adjoint en 1986. Alain Vigneault, lui aussi dans le rôle d'adjoint, a gagné l'or en 1991. Claude Julien, comme entraîneur-chef, a récolté la médaille de bronze en 2000.

Après avoir vu le Canada choir au pied du podium à titre d'entraîneur associé l'an dernier, Benoît Groulx aura maintenant l'occasion de se démarquer de ses trois prédécesseurs «olympiens». Le Championnat mondial junior débute aujourd'hui à Montréal et Toronto. Quand il se terminera le 5 janvier, Groulx pourrait devenir le premier du «groupe des quatre» à gagner la médaille d'or dans le rôle d'entraîneur-chef de l'équipe nationale junior.

Burns, Vigneault et Julien ont profité de leur passage derrière le banc des Olympiques pour faire le saut dans le circuit Bettman. À 46 ans, Benoît Groulx approche un moment crucial de sa carrière. Le Championnat mondial junior représente la meilleure vitrine d'un entraîneur qui cogne aux portes de la LNH.

«J'ai investi beaucoup de temps dans cette équipe depuis ma nomination comme entraîneur-chef. Ce sera une grande fierté de diriger cette équipe. J'ai hâte que ça commence. Je suis vraiment prêt», a raconté Benoît Groulx juste avant de quitter Gatineau en prévision du tournoi qui sera suivi par des millions de Canadiens.

Qu'ils soient à Maniwaki, sur l'île de Vancouver, à Halifax ou à Flin Flon dans les Prairies, les amateurs de hockey de tout le pays seront rivés à leur téléviseur pour ce classique du temps de Fêtes. Au Canada, où le hockey est une religion, tout le monde rêve à la médaille d'or. Dès aujourd'hui, les yeux de la nation vont se tourner vers Groulx et son équipe.

«Je suis très excité de coacher dans ce tournoi. C'est une grosse plate-forme, mais ça reste du hockey. Je ne penserai pas aux gens qui regarderont nos matches à la télévision. Je m'en vais derrière le banc pour gérer mon club comme d'habitude, sauf qu'il y aura un peu plus d'émotions dans l'air.»

S'il a toujours pensé devenir entraîneur-chef pendant sa jeunesse, Benoît Groulx signale qu'il n'avait jamais rêvé de diriger l'équipe nationale junior.

«C'est Charlie Henry qui m'avait suggéré de m'impliquer avec Hockey Canada dès ma première année à Hull. Le poste d'entraîneur-chef d'ÉCJ me semblait bien loin à cette époque. Il y avait 59 autres entraîneurs dans la Ligue canadienne. Je suis vraiment privilégié d'avoir été sélectionné deux fois.»

La première fois qu'il avait hérité du poste, en 2009, il avait été obligé de se désister parce qu'il avait accepté une offre tardive des Panthers de la Floride pour diriger leur club école à Rochester. Six ans plus tard, Groulx se sent d'attaque.

«Depuis 2008, j'ai fait deux ans dans la Ligue américaine. J'ai été adjoint avec ÉCJ. Avant 2008, j'avais pas mal toujours eu du succès avec mes équipes, mais j'ai vécu ma première reconstruction à Gatineau. J'ai pris énormément d'expérience.»

Le Championnat mondial junior a servi de tremplin vers l'échelon supérieur à plusieurs entraîneurs canadiens. Benoît Groulx est rendu là.

Ne lui reste plus qu'à plonger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer