François Brassard lance et compte

François Brassard.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

François Brassard.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Gatinois François Brassard a réalisé le rêve de tout gardien au hockey samedi soir quand il est devenu le quatrième gardien de l'histoire de la LHJMQ à marquer un but.

L'exploit a pris une saveur particulière parce que ce but a été compté pendant un désavantage numérique dans une victoire de 8-5 contre son ancienne équipe, les Remparts de Québec. En déficit de 7-5, ces derniers profitaient d'un avantage numérique et venaient de retirer leur gardien quand le cerbère des Screaming Eagles du Cap-Breton s'est emparé d'une rondelle libre derrière son filet.

Brassard a dégagé son territoire par la baie vitrée, mais la trajectoire de la rondelle était parfaite et elle a poursuivi sa course pour entrer dans le filet.

«J'avais déjà essayé de compter à ma deuxième saison à Québec. J'avais raté le but de quelques pieds. Samedi, il n'y avait rien de calculé. Ils (Remparts) jouaient à six contre quatre et j'essayais seulement de dégager la rondelle contre la baie vitrée. Je ne visais pas le but. J'ai été un peu chanceux», a-t-il raconté au Droit.

Le gardien de 20 ans a retenu son souffle pendant quelques instants parce que la scène se déroulait au ralenti dans sa tête.

«C'était bizarre comme sensation. La rondelle se dirigeait en plein milieu du but, mais elle ralentissait pas mal. Quand mon défenseur (Loïk) Léveillé a vu que j'allais peut-être compter, il est venu attendre à côté de moi! J'étais déjà content de gagner contre mon ancien club. De compter un but en plus, c'était vraiment spécial!»

Il semble bien que les gardiens avec des liens avec Gatineau aient plus de chances d'avoir le compas dans l'oeil dans la LHJMQ. Des trois autres gardiens qui ont compté des buts dans l'histoire du circuit Courteau, deux sont des anciens de l'Intrépide de Gatineau: Antoine Lafleur et Maxim Gougeon. L'autre gardien à faire partie de la confrérie des marqueurs est Peter Delmas.

François Brassard a un petit côté offensif. Il a notamment amassé 12 mentions d'aide en carrière. Avec 13 points à son actif, il pointe au troisième rang des gardiens les plus productifs de l'histoire derrière Jean-François Labbé (16 points) et José Théodore (18 points). Est-ce un hasard si les deux ont porté l'uniforme des Olympiques de Hull?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer