Les Olympiques doublent les Cataractes

Les Gatinois ont fini par disposer des Shawiniganais... (Photo Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les Gatinois ont fini par disposer des Shawiniganais par la marque de 4 à 2 grâce à une première période convaincante.

Photo Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Benoît Groulx n'avait pas apprécié le jeu «trop coquet» de ses protégés dans une défaite contre les Remparts de Québec vendredi soir au centre Robert-Guertin.

Il en voulait à ses joueurs d'avoir raté le filet à 11 reprises sur des tirs à partir de l'enclave. Il leur a aussi reproché d'avoir préféré faire une troisième passe pour effectuer le jeu parfait au lieu de décocher des tirs au but au moment opportun.

Le message a été saisi samedi après-midi. Les Olympiques de Gatineau ont tiré de partout dans une première période où ils ont pris une confortable avance de 3-0 sur les Cataractes de Shawinigan. Les Gatinois ont fini par disposer des Shawiniganais par la marque de 4 à 2.

Quand Vaclav Karabacek, Jake Coughler et Louick Marcotte ont fait 3-0 après seulement 15 minutes de jeu, les Olympiques détenaient un avantage de 16-3 au chapitre des tirs. Karabacek avait ouvert la marque pendant un avantage numérique. Après avoir raté les 28 premiers matches de la saison, Jake Coughler s'est payé la traite en comptant dès sa rentrée. Le but de Marcotte a quant à lui été compté pendant un désavantage numérique.

Alexis Pépin, pendant une autre attaque massive, a été l'autre buteur du camp vainqueur. Gabriel Slight et James Phelan ont assuré la riposte des Cataractes (14-13-2).

Les Olympiques (14-11-4) ont disputé ce match sans leur joueur le plus constant depuis le début de la saison. Yakov Trenine s'est fracturé le petit doigt au pire endroit possible vendredi soir. Il s'absentera du jeu pour une période de quatre à six semaines. Devant le filet, Brandon Whitney n'était pas disponible lui non plus parce qu'il s'est légèrement étiré l'aine vendredi. Il était quand même en uniforme en cas d'urgence. Matt Sartoris a aussi sauté la rencontre en raison d'une blessure mineure à l'épaule.

C'est donc Nicolas Lachance qui protégeait la cage des locaux. Son opposant, Mathieu Bellemare, effectuait un premier départ en carrière dans la LHJMQ. Il a fait face à 33 tirs contre 22 pour Lachance. Les Cataractes ont mis un terme à une séquence de trois matches en trois jours. La veille, à Shawinigan, ils avaient gagné un match fort émotif contre le Drakkar de Baie-Comeau. Dans ce match, ils ont perdu les services de l'excellent attaquant américain, Dennis Yan. Ce dernier a hérité d'une suspension d'un match pour avoir fait trébucher un adversaire par-derrière.

Benoît Groulx avait des sentiments partagés après avoir retrouvé le chemin de la victoire.

«Nous avons connu un départ canon. On a bien passé la rondelle. On dirigeait des tirs au but et on a foncé au filet aussi. Nous avons d'ailleurs marqué deux buts sur des retours de lancers. On a connu une baisse de régime en deuxième période et notre gardien était là pour nous aider. Les Cataractes ont travaillé très fort pendant tout le match et je trouve ça dommage que nous leur avons offert une chance de revenir dans la partie sur leur deuxième but. Nous avons fait cinq erreurs sur ce jeu-là. Des erreurs épouvantables parce que ça fait 40 fois que nous les répétons depuis le début de l'année.»

L'entraîneur était irrité devant l'incapacité de ses joueurs à sortir la rondelle de leur territoire, surtout quand celle-ci est à deux pieds de la ligne bleue.

«Il faut qu'elle sorte. C'est inacceptable. Cette erreur se répète depuis le mois d'août. Nous allons perdre un match des séries à cause d'une erreur comme ça. À deux pieds de la ligne bleue, la rondelle doit être poussée en zone neutre et non faire dans la dentelle.»

Groulx dit s'est dit très satisfait du retour au jeu de Jake Coughler. Il a également souligné le travail du gardien Nicolas Lachance.

«C'est un compétiteur. Un battant. Il nous donne une chance de gagner chaque fois qu'il est là. Il ne montre aucun signe de nervosité.»

Diminués par les blessures à sept joueurs, les Olympiques avaient rappelé le défenseur Alex Breton et l'attaquant Tom Pajonkowski pour le match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer