Les Vikings dominent malgré les blessures

Les Vikings de Casselman sont en voie de connaître une autre saison de rêve... (Archives LeDroit)

Agrandir

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvon Legault
Le Droit

Les Vikings de Casselman sont en voie de connaître une autre saison de rêve dans la Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien. Les champions en titre n'ont subi qu'une seule défaite à leurs 17 premiers matches, un revers de 2-1 subi en tirs de barrage aux mains des Lions de Morrisburg le 23 octobre dernier.

En plus de dominer la division Saint-Laurent et le classement général avec une fiche de 16 victoires et de 33 points, les Vikings sont bons premiers dans presque toutes les colonnes offensives et défensives du circuit. Ils revendiquent la meilleure moyenne de buts alloués (2,17) et leur attaque est la plus redoutable du circuit avec une production globale de 95 buts (une moyenne de 5,58 buts par matches).

Des résultats tout de même surprenants lorsqu'on considère que l'équipe a dû composer avec des effectifs réduits depuis le début de la saison régulière. À un certain moment, pas moins que six joueurs réguliers étaient sur le carreau, ce qui a forcé l'entraîneur chef Michel Ruest à se débrouiller avec seulement neuf attaquants et quatre défenseurs pendant plusieurs matches.

La guigne s'est mise à s'acharner sur les Vikings dès la partie initiale. Ils ont perdu les services de leur leader et capitaine Thierry Henry. Les blessures se sont succédé par la suite.

Travaillants

«C'est pas mal impressionnant que nous sommes parvenus à compiler un tel dossier dans des circonstances aussi difficiles, déclare Ruest. C'est tout à l'honneur des joueurs qui ont pris la relève.»

Parmi ceux-ci, Ruest a vanté les mérites des jeunes Kyle Millett, Anthony Pace, Jérémie Lefebvre et Grant Hébert qui ont pris les bouchées doubles pendant l'absence des réguliers.

«Nous leur avons demandé de prendre de plus grandes responsabilités et ils s'en sont très bien sortis, note l'instructeur qui n'a pas manqué de souligner l'éthique de travail de tous ses troupiers.

«Nous n'avons pas le même genre d'équipe que l'an passé. Nous ne sommes peut-être pas aussi talentueux, mais nous compensons avec une éthique de travail remarquable. Les gars jouent avec intensité et ils se poussent l'un l'autre à se surpasser à chacune de leur présence sur la glace. Jouer contre nous, c'est loin d'être reposant», affirme Ruest.

Garder le cap

Les Vikings accueilleront les Glens d'Alexandria ce soir (19h30) au Complexe J.R. Brisson. Pour l'une des premières fois cette saison, Ruest pourra composer avec un alignement complet. Henry, que plusieurs considèrent comme étant le meilleur arrière du circuit, sera en uniforme après une absence de 16 parties. La brigade défensive comptera aussi sur un nouveau venu, Alex McLean, un solide gaillard de 20 ans obtenu dans une transaction avec les Aeros d'Athens.

Le fait que tous les joueurs de l'équipe seront en uniforme posera un nouveau défi à l'entraîneur. Plusieurs des joueurs, qui ont été les artisans principaux des succès depuis le début de la saison, verront leur rôle changer maintenant que les blessés ont réintégré l'alignement. Ils auront un peu moins de temps de glace.

«Je les prépare à ceci depuis quelques semaines déjà, dit Ruest. Il sera intéressant de voir comment ils réagiront. Le défi sera de garder le cap et de poursuivre sur la même lancée maintenant que tout le monde retrouvera son rôle au sein de l'équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer