Des 67's, des Intrépides et des Francos qui rêvent à la LNH

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Olympiques de Hull/Gatineau ont fourni 10 joueurs à la LNH cette saison, un sommet dans la LHJMQ. De l'autre côté de la rivière, les 67's d'Ottawa ont longuement été une ressource de talents sous l'ère de Brian Kilrea, mais comme leur dernier championnat remonte à 2001, leur contribution a légèrement baissé au cours des dernières années.

Jean-Gabriel Pageau... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Jean-Gabriel Pageau

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

En 2014-2015, ils sont six anciens des 67's à évoluer dans le circuit Bettman.

L'Intrépide de Gatineau n'est pas en reste. Quatre de ses anciens joueurs se promènent aux quatre coins du meilleur circuit de la planète.

L'empreinte de la région d'Ottawa/Gatineau prend encore de l'ampleur en additionnant les cinq patineurs «francos» à temps plein de l'Est ontarien.

En prime, Tyler Toffoli (67's), Corey Crawford (Intrépide) et Dan Boyle (Franco-Ontarien) partagent le même exploit, soit celui d'avoir gagné la coupe Stanley.

Dans les finales de la LNH, 11 anciens joueurs des 67's, un de l'Intrépide et quatre Franco-Ontariens tentent de faire leur propre place au soleil.

Voici la liste des espoirs francophones de la région:

Jean-Gabriel Pageau

Binghamton, Gatineau

Daniel Brière a mené l'Intrépide vers son seul championnat de la Ligue midget AAA du Québec en 1994. Corey Crawford a gagné la coupe Stanley avec les Black Hawks de Chicago après s'être fait un nom avec l'Intrépide en 2000-01. En 2003-04, Derick Brassard a produit deux points par match avec l'Intrépide avant d'éclore dans la LHJMQ et ensuite dans la LNH pour signer un prolifique contrat de 25 millions$ sur cinq ans cette année. Patrick Bordeleau est passé par l'Intrépide en 2002-03 avant d'emprunter un détour vers la LHJMQ, la Ligue junior AAA du Québec, le circuit universitaire, la Ligue de la Côte-Est et la Ligue américaine pour finalement s'établir dans la LNH à l'âge de 26 ans. Pageau est le seul espoir gatinois à évoluer dans les rangs professionnels nord-américains cette année. Il a célébré ses 22 ans hier. Il a encore du temps pour suivre les traces de ces anciens Intrépides.

Scott Sabourin... - image 2.0

Agrandir

Scott Sabourin

Scott Sabourin

Manchester, Orléans

Peu de gens sont au courant, mais Scott Sabourin a failli aboutir chez les Olympiques à sa saison de 20 ans. À 19 ans, ce grand gaillard de 6'3» n'avait récolté que 19 points en 55 matches chez les Generals d'Oshawa où il était employé avec parcimonie. André Chaput, un des propriétaires des Olympiques, était à ses trousses pour l'attirer à Gatineau, mais à 20 ans, la perception des Generals avait changé. Le Franco-Ontarien a obtenu des responsabilités accrues et il a marqué 30 buts et 55 points en 65 matches, ce qui a attiré l'attention des Kings de Los Angeles. Ceux-ci lui ont fait signer un contrat de deux ans. Âgé de 22 ans, il a cinq points en 10 matches cette année.

Alex Gudbranson.... (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Alex Gudbranson.

Courtoisie

Alex Gudbranson

Iowa, Orléans

Jeune frère d'Erik, choix de première ronde des Panthers de la Floride, Alex est également un adepte du jeu rude, mais les comparaisons entre les frères s'arrêtent là. Si Erik s'est fait connaître pour son jeu solide dans les deux sens de la patinoire, Alex excelle surtout dans un rôle défensif. Jamais repêché dans la LNH, il n'a jamais baissé les bras. Sa ténacité lui a valu une offre de contrat du Wild du Minnesota après avoir été invité à leur camp d'entraînement. Âgé de 20 ans, il en est à ses premiers pas au hockey professionnel. Il a un point en 12 matches cette saison.

Charles Sarault... - image 4.0

Agrandir

Charles Sarault

Charles Sarault

Norfolk, Fournier

Charles Sarault a été capitaine du Sting de Sarnia en 2012-13. Il a joué avec Nail Yakupov et Alex Galchenyuk, deux des trois premiers choix de la LNH en 2012. Il a inscrit beaucoup de points en deux saisons avec le Sting. Meilleur compteur du club, il a aussi été et le deuxième meilleur marqueur de la Ligue de l'Ontario en 2012-13 avec une récolte de 108 points. Les Ducks d'Anaheim l'ont mis sous contrat à titre d'agent libre pendant cette prolifique campagne. Aujourd'hui, il poursuit ses classes à Norfolk où il a récolté deux points en sept matches en 2014.

Francis Wathier.... (Archives, LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Francis Wathier.

Archives, LeDroit

Francis Wathier

Portrland, St-Isidore

Comme nous l'avons mentionné dans notre édition d'hier, Francis aura 30 ans au mois de décembre et l'étau se resserre sur sa carrière professionnelle. Le désir de jouer est présent, la forme l'est tout autant. Il est convaincu de s'améliorer d'année en année. Son problème, ce sont les jeunes hockeyeurs qui sortent des rangs juniors. Chaque année, ils semblent plus rapides, plus forts et les clubs de la LNH préfèrent leur faire de la place au détriment des vétérans des ligues mineures.

Ils patinent dans la LNH

67's d'Ottawa

1. Brian Campbell, Floride

2. Logan Couture, San Jose

3. Tyler Toffoli, Los Angeles

4. Sean Monahan, Calgary

5. Jamie McGinn, Colorado

6. Cody Ceci, Ottawa

Intrépide de Gatineau

1. Daniel Brière, Colorado

2. Derick Brassard, New York Rangers

3. Corey Crawford, Chicago

4. Patrick Bordeleau, Colorado

Franco-Ontariens de la région

1. Daniel Boyle, New York Rangers

2. Benoît Pouliot, Edmonton

3. Derek Roy, Nashville

4. Erik Gudbranson, Floride

5. André Benoît, Buffalo

6. Claude Giroux, Philadelphie

7. Grant Clitsome, Winnipeg

8. Marc Méthot, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer