Lafontaine, la bougie d'allumage du Phoenix

Le Gatinois Raphaël Lafontaine pivote le troisième trio... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le Gatinois Raphaël Lafontaine pivote le troisième trio chez le Phoenix de Sherbrooke.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Installé au premier rang de la division Telus-Ouest, le Phoenix de Sherbrooke représente une des belles surprises de la LHJMQ depuis le début de la saison.

Mené par le prolifique duo suisse de Kai Schweri et Tim Wieser ainsi que par l'espoir du Canadien de Montréal, Daniel Audette, le Phoenix a déjoué les pronostics de plusieurs experts en gagnant 12 de ses 16 premiers matches, mais l'équipe de l'Estrie avait un mauvais match dans le système hier selon le Gatinois Raphaël Lafontaine.

«C'est un de nos pires matches de l'année. Nous étions dus pour en jouer une pourrie. Il faut aussi reconnaître que les Olympiques sont sortis forts. Nous n'avons pas abandonné en troisième période malgré quatre buts de retard parce que nous avons compté bien des buts cette année, mais nous ne méritions pas de gagner», a lancé celui qui a porté l'uniforme des Olympiques à ses deux premières années dans la LHJMQ.

Après deux ans à Bathurst, il entame maintenant sa cinquième saison dans le circuit Courteau, cette fois à Sherbrooke, là où il se plaît énormément.

«C'est une organisation de première classe. Nous sommes traités comme des professionnels à 100%. Nous avons une bonne chimie dans l'équipe. Nous avons un bon groupe de joueurs.»

À Sherbrooke où les joueurs offensifs sont nombreux, Lafontaine pivote un troisième trio en plus de jouer un rôle important pour tuer des punitions. Sa production offensive est en retard sur la dernière saison. Il a deux buts et six points en 17 matches, mais son entraîneur ne s'en formalise pas trop pour l'instant.

«Raphaël est grand travailleur. Ce qu'il nous amène comme énergie, c'est incroyable. Il a de la difficulté à trouver le fond du filet en ce moment, mais s'il avait été plus chanceux, il aurait sept ou huit buts! Il a raté des filets ouverts et touché des poteaux. Tant qu'il va continuer à créer des chances de marquer, on sera content. Souvent, c'est son énergie qui transporte notre équipe. On peut l'utiliser à toutes les sauces. C'est une bonne personne qui cadre bien dans nos valeurs», a raconté Judes Vallée.

Exigeant envers lui-même, Lafontaine voudrait produire davantage, mais il admet s'être imposé un peu de pression à son arrivée dans une nouvelle organisation.

«Je tiens à créer une impression favorable. J'ai vraiment beaucoup d'occasions de compter. Ça passe proche, mais ça, c'est l'histoire de ma carrière! Je dois toujours travailler deux ou trois fois plus fort pour obtenir la même chose que les autres.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer