Dunn se paie un festin contre les Olympiques

Vincent Dunn... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Vincent Dunn

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vincent Dunn s'en est donné à coeur joie à son premier match contre son ancienne équipe à Rimouski hier soir.

Le Gatinois de l'Océanic a inscrit un tour du chapeau en plus d'ajouter une passe sur le but de Christopher Clapperton pour aider sa nouvelle formation à vaincre les Olympiques 6-4. L'attaquant de 19 ans connaissait un lent départ à Rimouski, lui qui n'avait récolté que cinq points à ses 13 premiers matches. Sûrement plus motivé qu'à l'habitude, il a presque égalé sa production de l'année dans un seul match hier.

Celui qui l'a échangé à Rimouski au dernier repêchage de la LHJMQ, ne tenait pas à lui donner un peu d'amour après le match.

«C'est rendu un joueur de Rimouski maintenant. Je vais laisser le soin de commenter à son entraîneur. Ce n'est pas dans les habitudes des entraîneurs de commenter sur les joueurs des autres équipes», a lancé Benoît Groulx lorsqu'on lui a parlé du gros match de l'espoir des Sénateurs d'Ottawa.

Alexis Loiseau a inscrit les deux autres buts de l'Océanic (11-4-1). Le dernier, dans un filet désert, a été compté pendant que les Gatinois évoluaient à six patineurs contre quatre.

Cafouillage

Alexis Pépin et Louick Marcotte ont compté pour les Olympiques (7-6-3) en avantage numérique alors que Yakov Trenine et Alex Dostie ont aussi déjoué le gardien Philippe Desrosiers. Trenine a complété la rencontre avec trois points. Le défenseur Alexandre Carrier a amassé deux aides, mais son cafouillage à la ligne bleue après une mise en jeu remporté par les Olympiques a mené au but dans le filet désert de Loiseau. À mi-chemin en troisième période, l'Océanic menait 5-2, mais une pénalité à Vincent Dunn accompagnée d'une inconduite de 10 minutes avait redonné espoir aux Olympiques quand Marcotte a ramené le pointage à 5-4.

La meilleure équipe de la LHJMQ avait amorcé le match sur les chapeaux de roue. Après 12 minutes, elle menait déjà 3-1 à l'aide de seulement cinq tirs. Nicolas Lachance a aussitôt laissé sa place à Anthony Brodeur, qui a été solide en réalisant 30 arrêts sur 32 tirs.

«Lachance n'a pas connu un gros début de match, mais en ce moment, quand nous faisons de mauvaises choses, la rondelle se retrouve dans notre filet. Nous avons eu nos occasions. Nous avons eu des échappées. Nous avons précipité nos jeux. Je vois dans nos performances que nous sommes fatigués. Nous avons plein de bonnes intentions, mais il nous manque la fraction de seconde pour compléter nos jeux», a indiqué Benoît Groulx.

C'était la troisième défaite consécutive des Olympiques et une cinquième à leurs six derniers matches. L'équipe n'est pas au bout de ses peines. Elle a roulé toute la nuit vers Gatineau et elle aura peu de temps pour se remettre du long voyage avant d'amorcer une fin de semaine de trois matches en trois jours où elle aura aussi à se déplacer à Shawinigan entre deux parties à domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer