Les 67's rentrent à la maison

Les hommes de Jeff Brown n'ont pas encore... (Étienne Ranger, archives LeDroit)

Agrandir

Les hommes de Jeff Brown n'ont pas encore goûté à la victoire cette saison. Le nouveau capitaine de l'équipe, Travis Konecny, Erik Bradford et Brendan Bell, vont tenter de renverser la vapeur ce soir à domicile.

Étienne Ranger, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« Nous rentrons à la maison. »

Depuis des semaines, sur les réseaux sociaux, c'est le slogan employé par les 67's d'Ottawa pour exprimer leur fébrilité à reprendre leurs locaux. Après deux saisons d'exil forcé vers le domicile des Sénateurs d'Ottawa en raison des travaux de construction et de rénovation du parc Landsdowne, l'équipe junior de la capitale nationale sera de retour sur la rue Bank ce soir.

Les 67's n'ont pas patiné sur la patinoire du parc Landsdowne depuis le 25 avril 2012. Ils n'ont même pas eu l'occasion de s'y entraîner encore. Dans la course contre la montre pour ouvrir les portes à temps pour le duel entre les 67's et les IceDogs du Niagara ce soir, des travaux ont été effectués la nuit dernière et se poursuivront toute la journée aujourd'hui. Pour cette raison, l'entraîneur-chef Jeff Brown n'était pas certain que son club allait bénéficier de l'avantage de la patinoire ce soir.

« Nos adversaires auront patiné sur cette glace autant que nous ! Au moins, nous allons retrouver nos partisans. Nos joueurs sont fous de joie d'avoir un toit permanent. Depuis deux ans, ils font la navette entre notre site d'entraînement dans le sud de la ville jusqu'au Centre Canadian Tire. »

Le défenseur Jonathan Duchesne était un des joueurs qui piaffait d'impatience à l'idée de s'installer définitivement à la Place TD.

« Depuis deux ans, nous avons le sentiment de disputer 68 matches sur la route parce que nous ne sommes jamais dans nos affaires. Nos préposés à l'équipement ne l'ont pas eu facile en charriant nos affaires d'une place à l'autre. Ils sont plus soulagés que nous », raconte le Franco-Ontarien de 18 ans, qui amorce une troisième saison avec les 67's.

Selon lui, le Centre Canadian Tire était un bel endroit pour jouer au hockey, mais l'amphithéâtre de la LNH avait ses désavantages.

« Les autres équipes s'amenaient à Ottawa et elles étaient excitées à l'idée de patiner sur une glace de la LNH. On ne s'entraînait pas là. Pour se rendre aux matches, dans la circulation de l'heure de pointe, ça pouvait prendre 90 minutes, autant qu'un voyage à Kingston ! Nous serons plus près de nos maisons de pension et de nos écoles maintenant. Ce sera plus facile pour tout le monde. J'ai hâte de retrouver nos partisans. »

Un faux départ

Les 67's (0-4-0) ont connu un faux départ en encaissant quatre revers sur la route. Malgré le changement d'entraîneur, ils ont été malmenés en marquant seulement six buts contre 22 pour leurs adversaires. Jeff Brown croit avoir mis le doigt sur le bobo qui afflige son club.

« Les autres équipes travaillent plus fort et mieux. Nous perdons les batailles devant le filet et dans les coins de patinoire. C'est une lacune qui dure depuis des années. Malheureusement, ça ne peut pas se replacer en claquant des doigts. Nous avons essentiellement les mêmes joueurs que l'an dernier. Nous n'avons pas une équipe digne de gagner la coupe Memorial, mais nous allons gagner des matches en travaillant avec ardeur. »

Pour gravir les échelons du classement, Jeff Brown veut voir son équipe s'épanouir sur le plan défensif. Depuis deux ans, les 67's ont souvent accordé plus de 40 tirs par match.

« Nos joueurs commencent à tricher quand nous avons de la difficulté à marquer. Ça ne fonctionne pas. Il faut penser à notre défensive en premier. Nous avons bien joué par séquence, mais quand ça ne fonctionne pas à notre goût, nous paniquons et nous tombons dans le jeu individualiste. Il faut briser cette tendance qui perdure. »

Les 67's auront l'occasion de mettre un premier gain en banque ce soir. Comme eux, les IceDogs (0-3-0) n'ont pas encore savouré la victoire.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca 

Partager

À lire aussi

  • De mal en pis pour les 67's

    67's

    De mal en pis pour les 67's

    Les 67's d'Ottawa sont toujours à la recherche d'un premier gain après avoir amorcé leur saison dans la Ligue de l'Ontario avec quatre parties à... »

  • Les ambitions renouvelées de Jeff Hunt

    Hockey junior

    Les ambitions renouvelées de Jeff Hunt

    Le réaménagement du parc Lansdowne en grand centre de rassemblement multisports orné de boutiques et de restaurants permettra aux 67's d'Ottawa de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer