Bourcier et Henri donnent le ton contre les Cantonniers

L'Intrépide a le dernier mot en fusillade

Deux espoirs des Olympiques de Gatineau croisaient le fer à l'aréna Baribeau... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Partager

Deux espoirs des Olympiques de Gatineau croisaient le fer à l'aréna Baribeau hier soir.

Jonathan Bourcier, un choix de 8e ronde, était confronté à Philip Sardinha, un choix de cinquième ronde. Pendant un soir, c'est l'attaquant de l'Intrépide de Gatineau qui a éclipsé l'attaquant des Cantoniers de Magog. Bourcier a inscrit un but en plus de fournir une passe dans une victoire de 4-3 de l'Intrépide en fusillade. Le centre de 5'6'' a obtenu la première étoile de la rencontre.

Sardinha a bien marqué un but du côté des Cantonniers, mais il a hérité d'un cadeau du gardien Nathan L'Écuyer. Sardinha n'était pas en bonne position pour marquer son but. Il était campé près de la bande, à la droite de L'Écuyer. Il a envoyé un faible tir vers le filet et la rondelle s'est quand même frayé un chemin derrière le gardien de l'Intrépide.

Les locaux venaient d'écouler une pénalité mineure double quand ce mauvais but est survenu. Leur avance de 3-1 venait de fondre en l'espace de cinq minutes. L'entraîneur-chef André Cayer a donc sorti le harpon pour lancer son vétéran Antony Clément dans la rencontre avec une marque de 3-3. La décision a porté fruit puisque Clément a fermé la porte jusqu'en fusillade où il a été parfait devant les trois tireurs des Cantonniers (10-11-2). Clément a complété la partie avec 18 arrêts.

En fusillade, Marc-Antoine Henri a été le seul à déjouer le gardien Xavier Potvin, fils de l'ancien de la LNH, Félix. Félix Potvin est d'ailleurs un des entraîneurs adjoints à Magog. Son fils est âgé de 15 ans. Il a été très bon devant les 35 tirs de l'Intrépide hier.

Yvan Gabriel Mongo et Marc-Antoine Henri ont compté les autres buts des gagnants. Gabriel Fontaine a battu Nathan L'Écuyer deux fois dans les deux premières périodes.

Les sourires éclairaient les visages des joueurs de l'Intrépide (7-11-4) après cette première victoire en fusillade cette saison. C'était également la première fois que l'équipe collait deux victoires consécutives.  Jonathan Bourcier était particulièrement fier de son match. Il savait qu'il affrontait un autre espoir de l'organisation des Olympiques.

«Je savais que le dépisteur des Olympiques était ici. Je voulais lui montrer que j'étais le meilleur des deux. J'ai travaillé fort. Je sais que les Olympiques ont des joueurs blessés et qu'ils rappellent des espoirs de la Ligue midget AAA dernièrement. Mon objectif, c'est d'être le prochain appelé», a dit l'athlète de 16 ans.

Plus de détails dans l'édition du 17 novembre ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer