Les Olympiques s'inclinent 4-3 face aux Cataractes

La défensive flanche encore

Les Gatinois ont tiré 35 fois vers le... (MARTIN ROY LeDroit)

Agrandir

Les Gatinois ont tiré 35 fois vers le filet brillamment défendu par Chase Gaudet, mais la recrue de 18 ans a tenu le fort.

MARTIN ROY LeDroit

Partager

Dans un quatrième match hors-concours de suite, les Olympiques de Gatineau ont dominé leurs adversaires au chapitre des tirs aux buts. Chaque fois, le résultat a été le même : une défaite.

Hier soir, devant près 900 spectateurs à l'aréna Baribeau, les Olympiques ont complété leur calendrier de matches préparatoires en subissant un revers de 4-3 face aux Cataractes de Shawinigan.

Les Gatinois ont tiré 35 fois vers le filet brillamment défendu par Chase Gaudet, mais la recrue de 18 ans a tenu le fort. De leur côté, les Cataractes ont mis Simon Bergeron à l'épreuve 28 fois. La recrue de 17 ans a été tantôt bonne, tantôt chancelante, notamment sur les deux derniers buts qui sont tout simplement passés au travers de lui.

« Bergy a été correct, mais il n'a pas fait l'arrêt clé qui nous aurait permis de passer au travers d'une mauvaise séquence. Il s'est battu. Il a montré du caractère. Il compétitionne. C'est dur d'en demander à un gardien de but de 17 ans de faire la différence », a analysé Benoît Groulx.

La veille à Shawinigan, son équipe avait complètement dominé les Cataractes pendant 45 minutes de jeu, mais les locaux avaient profité de cinq avantages numériques en troisième période pour égaler la marque 4-4 pour ensuite l'emporter 5-4 en fusillade. Éric Brassard était devant le filet des Olympiques.

Benoît Groulx avait hâte de voir comment ses gardiens allaient rebondir en fin de semaine. Quand on lui demande d'analyser le jeu de Brassard, l'autre recrue de 17 ans, Groulx a répondu qu'il dressait le « même constat » qu'avec Bergeron hier.

Les Olympiques ont ainsi échappé un cinquième match en six rencontres hors-concours hier. Rien de bien rassurant compte tenu que l'adversaire des deux derniers matches devrait former la pire équipe de la LHJMQ cette saison. Malgré le résultat, Benoît Groulx prenait le temps de respirer par le nez.

Des défis tôt dans le match

Il a expliqué qu'il avait dû débuter le match sans Taylor Burke, victime d'un virus. Le vétéran a déclaré forfait après la période d'échauffement. Ensuite, Rock Régimbald est venu à la défense d'un coéquipier et il s'est retrouvé au banc des pénalités pendant 17 minutes à la suite d'un combat contre Alexandre Grand-Maison.

« Nous avons perdu deux centres pour la première période. Ça nous a déstabilisés pendant un moment. Nous sommes parvenus à prendre les devants 3-2. Je pense que nous avons contrôlé les 16 dernières minutes de la deuxième période. En troisième période, Yannick Dubé est sorti en raison d'une blessure mineure. Nous étions handicapés à ce moment-là. Nous avons été désorganisés pour le reste du match. »

Plus de détails sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer