Une chance de se simplifier la vie

Rick Campbell me veut pas que la fatigue... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Rick Campbell me veut pas que la fatigue soit une excuse en se présentant au domicile des « Moineaux »

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La plupart du temps cette saison, le Rouge et Noir d'Ottawa a eu tendance à se compliquer la vie, perdant des matches de différentes façons au quatrième quart en laissant filer des avances ou en étant incapable d'achever ses adversaires.

Après deux victoires consécutives, contre Hamilton et la Colombie-Britannique, la troupe de Rick Campbell a maintenant l'occasion de simplifier grandement les choses en allant rendre visite aux Alouettes de Montréal au Stade Percival-Molson jeudi soir.

Un autre gain pourrait lui permettre de se hisser au premier rang du classement dans la faible division Est, dans l'éventualité d'une défaite des Argonauts de Toronto contre les Tiger-Cats lundi lors du match de la fête du Travail.

Plus important encore, ça serait une deuxième victoire en autant de sorties contre les Alouettes (3-6-0), ce qui pourrait s'avérer important en cas d'égalité en fin de saison, quoique les chances d'avoir recours à un tel bris d'égalité sont réduites en raison du match nul d'Ottawa (3-6-1) contre Calgary en début de saison.

Pas besoin de faire un dessin aux joueurs du Rouge et Noir.

« Le cheval est en avant de la course là et c'est le temps de distancer les autres. On a la chance d'être en première place à la fin de cette semaine, il ne faut pas manquer cette opportunité-là », soulignait le maraudeur Antoine Pruneau après le léger entraînement des siens mercredi à la Place TD, avant la randonnée en autobus vers Montréal.

Avant ce deuxième match en six jours, le Rouge et Noir n'aura tenu qu'un seul entraînement complet, mardi midi. L'entraîneur-chef Rick Campbell ne veut pas que la fatigue soit une excuse en se présentant au domicile des « Moineaux ».

« Le calendrier fait partie de la "game" dans une ligue à neuf équipes, il a ses caprices à l'occasion et si tu en fais une grosse affaire, ça te dérange, mais si tu n'en fais pas de cas, il n'y a pas de problème. On voulait juste s'assurer qu'on retrouve nos jambes, nos entraînements ont été assez légers. Mais c'est un match trop important pour parler d'une courte ou d'une longue semaine de préparation, on doit juste être prêts à jouer », a-t-il commenté.

Campbell se méfie évidemment des Alouettes, qui ont perdu leurs deux derniers matches, contre Toronto et Winnipeg.

« Ils ont des gars qui font des jeux autant en offensive qu'en défensive et on va chercher à limiter les gros jeux. On veut essayer de jouer à notre manière, contrôler le ballon en attaque et rester le moins longtemps possible sur le terrain en défense, et le faire pendant 60 minutes. Ils ont une ligne qui met beaucoup de pression sur le quart-arrière et ce sera donc important que Trevor (Harris) lance le ballon rapidement pour contrer ça », a-t-il convenu.

Parlant de pression sur le quart, le Rouge et Noir espère pouvoir en générer envers Darian Durant avec l'entrée en scène la semaine dernière du nouveau venu Jonathan Newsome, auteur de l'interception en fin de partie qui a cloué le cercueil des Lions, et le retour en santé de l'ailier défensif québécois Arnaud Gascon-Nadon.

Ce dernier était en uniforme samedi, mais il a peu joué en revenant d'une blessure à l'aine.

« C'était un peu "rough" la semaine passée, mais ça devrait être mieux cette semaine. J'ai eu une bonne pratique (mardi), j'ai poussé et ça a bien été. J'étais une police d'assurance la semaine dernière, mais là, je vais revenir tranquillement dans la rotation. Si tout se passe bien, je devrais être bon pour y aller à fond la semaine prochaine... C'est assez difficile de gérer ce genre de blessure là, c'est un muscle et parfois tu veux pousser, mais le muscle n'est pas prêt pour ça. Mais on a pris le temps que ça a pris », a confié Arnaud-Gascon, qui a raté deux parties en raison de cette blessure.

Mossis Madu demeurera en poste comme demi offensif principal alors que William Powell n'est pas tout à fait remis de sa blessure, tandis que Jake Harty, efficace contre les Lions, remplacera le nouveau blessé Kenny Shaw au poste de flanqueur à droite. Blessé, le secondeur Nick Taylor cèdera sa place à Adrian James.

Pas à Montréal pour faire la fête

Originaire de Montréal, Arnaud Gascon-Nadon pense que la fiche de 3-2 des Alouettes à domicile cette saison -- elle est de 0-4 à l'étranger -- s'explique en partie par l'avantage du terrain dans un Stade Percival-Molson assez particulier, mais aussi parce que les clubs visiteurs abusent un peu trop des attraits de la ville quand ils y débarquent.

«Montréal est une belle ville et je pense qu'il y a peut-être des joueurs qui en profitent un peu trop. Il faut juste rester concentré avant ce genre de match là. Je pense que ce ne sera pas un problème avec notre équipe», a-t-il déclaré avant de mettre le cap vers la Métropole, une ville bien connue aussi de ses coéquipiers Antoine Pruneau (ancien de l'Université de Montréal), Jason Lauzon-Séguin (originaire de Pointe-Claire), Louis-Philippe Bourassa (ancien de l'U. de M.) et Patrick Lavoie (ancien Aloutte).

À noter que le Québécois Anthony Gosselin, originaire d'Otterburn Park en Montérégie (à 45 km de Montréal), disputera un cinquième match cette saison comme substitut de Lavoie.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer