Rouge et Noir: Jake Silas sort de la retraite

Complètement rétabli de son intervention chirurgicale, Jake Silas... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Complètement rétabli de son intervention chirurgicale, Jake Silas piaffe maintenant d'impatience à l'idée de renouer avec l'action samedi contre les Argonauts de Toronto.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un jeune retraité du football est à quelques jours d'effectuer un retour au jeu chez le Rouge et Noir d'Ottawa.

Jake Silas n'avait que 24 ans l'an dernier lorsqu'une épaule sévèrement amochée l'avait forcé à annoncer sa retraite. Le colosse du Michigan a été opéré en novembre dernier, mais il a commencé à se sentir beaucoup mieux au printemps. Si bien qu'il a décidé que la retraite n'était pas pour lui.

Complètement rétabli de son intervention chirurgicale, le joueur de ligne offensive piaffe maintenant d'impatience à l'idée de renouer avec l'action samedi contre les Argonauts de Toronto.

«L'an dernier, je n'étais vraiment pas en santé quand j'ai annoncé mon retrait du jeu, mais ce n'est plus le cas maintenant. J'ai 25 ans. Je suis encore jeune. Je ne suis pas nerveux pour le match de samedi, mais en ayant raté le camp d'entraînement cette année, je sens qu'il me reste encore une montagne à gravir. Je me sens bien et j'ai besoin de jouer», a dit celui qui devrait occuper le poste de bloqueur de droite samedi.

De retour à l'entraînement depuis la première semaine de la saison régulière, le rétablissement de Silas arrive à un bon moment parce que Nolan MacMillan, blessé, ne pourra prendre part au match de samedi pour protéger le quart-arrière Trevor Harris. À l'entraînement, l'entraîneur-chef Rick Campbell a inséré Silas au sein de sa première unité offensive, mais il voudra s'assurer que «celui qu'il ne pensait pas revoir» sera en pleine santé avant de l'envoyer dans la mêlée.

«Silas est une bonne option pour le match de samedi. Il était ici l'an dernier. Il est athlétique. Il bloque bien. Il a un bon gabarit. Il est enfin en santé, ce qui n'était pas le cas pendant notre dernier camp.»

Comme recrue, Silas avait pris part à 12 matches du Rouge et Noir avant d'être blessé dans un match du 21 octobre. «La retraite, c'était uniquement dû à mon état de santé l'an dernier. J'ai su que je voulais revenir dès que j'ai commencé à me sentir mieux, mais je serais encore à la retraite si je ne me sentais pas si bien maintenant.»

Parce qu'il remplace un joueur blessé, Silas voudra laisser une bonne impression auprès de ses patrons dès le départ, mais l'athlète de 6'7'' et 315 livres ne veut pas associer son retour au jeu à une blessure d'un coéquipier. «Je m'en vais donner le meilleur de moi-même et après, nous verrons ce que ça va donner.»

Le retour au jeu de Silas permettra aussi à Jacob Lauzon-Séguin de reprendre sa place naturelle comme bloqueur de gauche après avoir été à droite la semaine dernière.

«Je suis de retour à gauche à l'entraînement cette semaine. J'étais là depuis le début de la saison alors il n'y a rien de nouveau pour moi. C'est la position où je suis le plus à l'aise. J'ai joué là pendant quatre saisons avec le Rouge et Or de l'Université Laval. Je suis dans mes pantoufles à cette position! Je suis capable de jouer les autres positions, mais il y a toujours une adaptation à faire.»

Un Canadien réclamé

Marcel Desjardins n'a pas employé cette voie souvent depuis qu'il dirige le Rouge et Noir d'Ottawa, mais le directeur général a réclamé un joueur au repêchage complémentaire de la Ligue canadienne de football jeudi.

Deux joueurs américains qui ont réussi à prouver leur citoyenneté canadienne étaient admissibles à ce repêchage spécial et Marcel Desjardins a cru bon sacrifier son choix de sixième ronde au prochain repêchage pour réclamer l'un des deux : Austin Reuland.

Âgé de 24 ans, il a passé quatre saisons à l'Université Yale de 2012 à 2015, mais il a été inactif en 2016. Parce que son père, Ralf, est Canadien, il a été rendu admissible au repêchage complémentaire de la LCF. Pour Marcel Desjardins, cette sélection se veut avant tout préventive.

« On ne peut jamais avoir assez de profondeur au niveau des joueurs canadiens. Quand je regarde notre horaire chargé et les blessés que nous avons, je pense que Reuland pourrait nous aider. Il est capable d'être un receveur de passe ou un porteur de ballon. Il vient d'une bonne famille de football. Il a de bonnes mains, il est costaud et il semble assez rapide. Comme il vient de Yale, il ne devrait pas avoir de difficulté à assimiler notre livre de jeu rapidement ! »

Marcel Desjardins attend Austin Reuland pour le début de la semaine prochaine. Il devra négocier son contrat avant de l'amener dans la capitale. Natif de San Juan Capistrano en Californie, Reuland fait 5'10'' et pèse 200 livres.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer