Un touché qui « n'aurait jamais dû arriver »

Le Rouge et Noir (0-1-1) reprendra l'entraînement ce... (La Presse canadienne)

Agrandir

Le Rouge et Noir (0-1-1) reprendra l'entraînement ce mardi matin. Il disputera sa prochaine partie samedi soir à la Place TD, recevant la visite des Argonauts de Toronto.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marcel Desjardins était resté à Ottawa. Il n'avait pas accompagné l'équipe à Calgary. Mais le directeur général du Rouge et Noir a quand même suivi le dernier match des siens au petit écran. Rien ne lui a échappé.

Des jeux lui ont donné espoir, d'autres l'ont frustré dans le revers de 43-39 subi aux mains des Stampeders, jeudi soir, dans une partie fertile en rebondissements. La semaine précédente, les deux clubs s'étaient livré un verdict nul de 31-31 pour entamer la saison régulière dans la Ligue canadienne de football (LCF).

«C'est assez évident que nous pouvons être très compétitifs. Nous venons d'affronter ce qui est considéré la meilleure équipe de la ligue. Si certains joueurs avaient pris de meilleures décisions lors de ces deux matches, le résultat aurait pu être différent », a analysé Desjardins.

«Il y a eu des pénalités, des crampes au cerveau, mais aussi des joueurs ont essayé d'en faire un un peu trop au lieu d'effectuer le jeu de base», a-t-il ajouté.

Un exemple ?

Le touché des Stampeders au quatrième quart sur un retour de botté de 71 verges de Tunde Adeleke. Le Rouge et Noir venait de réduire son retard à 30-27, peu de temps avant ce jeu.

«Ça n'aurait jamais dû arriver», fait valoir Desjardins.

«Trois de nos joueurs ont eu la chance de faire le plaqué... Il faut prendre de meilleures décisions.»

Jake Harty fait partie de ceux qui ont mal paru sur cette course spectaculaire d'Adeleke, un ancien joueur étoile des Ravens de l'université Carleton.

Ottawa a aussi alloué un touché sur une course de 60 verges du quart réserviste Andrew Buckley lors d'un troisième essai. Sur la séquence, le demi défensif Imoan Claiborne a tenté d'arracher le ballon des mains du joueur adverse au lieu de simplement le plaquer hors du terrain.

Du même souffle, Marcel Desjardins souligne qu'il a aimé plusieurs choses. À commencer par l'attitude des siens.

«Même si ça n'allait pas bien à certains moments dans le dernier match, nous n'avons pas lâché. Nous sommes revenus chaque fois. Nous avons démontré que cette équipe a du coeur», a soutenu l'architecte du Rouge et Noir.

«Dans le passé quand on jouait à Calgary, quand ça n'allait pas bien, on commençait à se préparer en vue du match suivant», a-t-il rappelé.

Ottawa avait subi des raclées de 48-3 et 48-23 lors des deux années précédentes au domicile des Stampeders.

Desjardins a adoré la performance de l'offensive qui a récolté 425 verges via la passe et 81 autres au sol. Il a parlé de son acquisition, le receveur Diontae Spencer, qui a inscrit deux touchés, dont un de 96 verges sur un retour de botté de dégagement.

Il a aussi été question du travail du quart Trevor Harris, qui a multiplié les longues passes. Plusieurs partisans lui reprochaient de s'être limité à de courts jeux lors du match précédent.

«Nous avons démontré que nous avons plusieurs options qui s'offrent à nous», a souligné le dg franco-ontarien.

Le Rouge et Noir (0-1-1) reprendra l'entraînement ce mardi matin. Il disputera sa prochaine partie samedi soir à la Place TD, recevant la visite des Argonauts de Toronto.

L'équipe de la capitale veut éviter de connaître le pire début de saison de sa jeune histoire. Il a toujours savouré une victoire lors de l'un de ses trois premiers matches, que ce soit en 2014, 2015 ou 2016.

À quel point Ottawa a-t-il un besoin cruel d'un gain ? Il entame une cruciale séquence de quatre parties en seulement 17 jours.

Même le grand patron reconnaît l'importance de l'affrontement face aux Argos.

«C'est important de gagner ce prochain match, a avoué Marcel Desjardins. J'aime par contre nos chances si nous continuons à jouer de la même façon.»

Aucune mise à jour sur l'état de santé des nombreux blessés n'a été offerte. Ça attendra à mardi. La direction a toutefois avoué qu'un nouveau joueur ou deux pourrait se joindre à l'équipe dans les prochaines heures.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer