Harris en forme dans la victoire

Le Rouge et Noir est sorti de justesse vainqueur... (Étienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le Rouge et Noir est sorti de justesse vainqueur du premier match hors-concours de sa saison, même s'il a eu les devants pour la majorité du match.

Étienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La dernière fois que le Rouge et Noir avait joué à la Place TD, il neigeait et il ventait. Les amateurs avaient eu droit à un match divertissant en finale de l'Est.

Six mois plus tard, les champions de la coupe Grey étaient de retour à domicile, jeudi soir, pour une première joute hors-concours en 2017. Il faisait chaud et ce fut tout sauf une sortie importante et excitante.

Le Rouge et Noir a eu besoin de cinq placements pour gagner 30-29 contre les Tiger-Cats de Hamilton devant une foule annoncée de 23 252 spectateurs. « Ça fait du bien de jouer à nouveau. J'attends ce moment depuis le mois de décembre », a soutenu le quart-arrière Trevor Harris.

La bonne nouvelle ?

Harris était en grande forme. Dans le peu d'action qu'il a vu, le nouveau papa a mal fait paraître la défensive inexpérimentée des visiteurs, qui ne misaient que sur six joueurs ayant déjà joué dans la LCF auparavant. Il a complété 12 de ses 15 passes pour 145 verges et un touché.

Tout ça en seulement deux séquences à l'offensive avant de céder sa place à Drew Tate.

« J'ai gardé les choses simples », a affirmé Harris, qui prend la relève cette saison du retraité Henry Burris.

« Je n'étais pas surpris par ce que j'ai vu », a dit l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Ce dernier a surtout profité de cette partie pour jeter un coup d'oeil sur les nombreux candidats à un poste chez le Rouge et Noir. Certains ont impressionné, d'autres un peu moins.

Chez les receveurs, Josh Stangby a capté quatre passes tandis que Juron Criner a inscrit un touché. Daje Johnson, lui, a réussi le jeu le plus spectaculaire de la soirée, plongeant pour mettre la main sur une passe de 36 verges de Ryan Lindley.

Parlons justement de l'ancien quart de la NFL. Il s'est bien débrouillé avec la ligne offensive B et parfois C du Rouge et Noir devant lui.

Les statistiques compilées par la LCF montrent 16 de 25 passes complétées pour 133 verges et surtout aucune interception.

Et la bataille pour le poste de porteur de ballon numéro un dans tout ça ? William Powell a porté le ballon une seule fois pour cinq verges en début de partie. Mossis Madu et Shakir Bell ont aussi vu peu d'action, courant respectivement à quatre et deux reprises.

En défensive, quelques recrues américaines ont fait entendre leur nom ici et là.

Il y a l'ancien demi de coin des Bengals de Cincinatti, Corey Tindal, qui a réussi une interception. Le demi défensif Sherrod Baltimore, a aussi mis les mains sur une passe adverse, mais le jeu a été annulé en raison d'une des nombreuses pénalités.

Baltimore, qui veut se tailler une place au sein de la tertiaire, a aussi réussi cinq plaqués, dont deux sur les unités spéciales.

Quant à l'ailier défensif Avert Ellis, il a réussi un sac en plus de provoquer un échappé.

Un petit mot sur les botteurs. Ils ont été parfaits.

Ray Early a réussi sa seule tentative de placement tandis que l'ancien Carabin de l'Université de Montréal, Zack Medeiros, a atteint la cible à trois reprises. Deux fois, il a envoyé le ballon entre les deux poteaux sur une distance de 47 verges.

Le Rouge et Noir disputera son deuxième et dernier match hors-concours la semaine prochaine contre les Alouettes à Montréal.

Quelques blessés dès le premier match

Le Rouge et Noir a peut-être gagné son premier match hors-concours, mais il en est ressorti amoché.

Le joueur de ligne offensive Matt Albright s'est retrouvé rapidement sur les lignes de côté en béquilles en première demie. Le bloqueur recrue Pierce Burton, arrivé à Ottawa en début de semaine, a été incapable de sortir du terrain, blessé au genou gauche. Les préposés aux premiers soins ont dû sortir la voiturette afin de l'amener à l'infirmerie.

Ce n'était pas terminé. Au dernier quart, le garde canadien Randy Beardy est aussi tombé au combat.

Même les vétérans n'ont pas été épargnés. Le quart-arrière Drew Tate, acquis via transaction durant l'hiver afin d'épauler Trevor Harris, a été frappé solidement lors d'une course de 11 verges.

C'est l'entraîneur-chef Rick Campbell qui a insisté afin que l'athlète âgé de 32 ans sorte du jeu. « J'étais correct », a insisté Tate après le match.

Le receveur Torey Gurley a aussi subi un bobo. La recrue et choix de deuxième ronde Anthony Gosselin est resté allongé sur le terrain dans les dernières minutes de jeu.

Mais une fois la partie terminée, il avait retrouvé le sourire. Plus de peur que de mal pour l'ancien joueur du Vert et Or de l'Université de Sherbrooke, qui effectuait ses débuts chez les pros.

« Je suis vraiment satisfait de mon jeu en deuxième demie. J'ai réussi deux plaqués sur les unités spéciales et j'ai même attrapé un ballon à l'attaque », a dit Gosselin.

« En première demie, j'ai eu besoin de temps pour m'adapter. Le jeu se déroulait plus vite que je m'attendais.

>>>Le sommaire du match




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer