Finies les couches pour SirVincent

  • Kenny Shaw attrape un ballon. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Kenny Shaw attrape un ballon.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 1 / 10
  • Louis-Philippe Bourassa, Kenny Shaw et Mathieu Dupuis prennent une pose pour notre photographe. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Louis-Philippe Bourassa, Kenny Shaw et Mathieu Dupuis prennent une pose pour notre photographe.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 2 / 10
  • A.J. Jefferson (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    A.J. Jefferson

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 3 / 10
  • Daniel Adams et Imoan Claiborne (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Daniel Adams et Imoan Claiborne

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 4 / 10
  • Tori Gurley (84) fais du temps supplémentaire après l'entraînement du matin. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Tori Gurley (84) fais du temps supplémentaire après l'entraînement du matin.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 5 / 10
  • Shakir Bell s'amuse avec son coéquipier. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Shakir Bell s'amuse avec son coéquipier.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 6 / 10
  • Le quart-arrière Trevor Harris (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Le quart-arrière Trevor Harris

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 7 / 10
  • Mossis Madu Jr. attrape un ballon. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Mossis Madu Jr. attrape un ballon.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 8 / 10
  • Le quart-arrière, Trevor Harris semble s'être blessé vers la fin de l'entraînement. (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Le quart-arrière, Trevor Harris semble s'être blessé vers la fin de l'entraînement.

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 9 / 10
  • Matthew Albright et Jon Gott quittent le terrain (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

    Plein écran

    Matthew Albright et Jon Gott quittent le terrain

    PATRICK WOODBURY, Le Droit

  • 10 / 10

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

SirVincent Rogers a passé l'hiver à salir ses mains de géant.

Le bloqueur étoile ne cesse de rire en racontant ses mois de préparation en vue du camp d'entraînement du Rouge et Noir, qui a commencé dimanche à la Place TD. « Je suis devenu papa pour la troisième fois durant l'hiver », souligne-t-il du haut de ses 6'5'' et 325 livres.

« J'étais seul à la maison avec les enfants pendant que ma conjointe est retournée enseigner à l'école. Il y avait mon plus vieux garçon âgé de neuf ans. Mon deuxième fils, qui fêtera ses deux ans en septembre, courait partout. Puis j'avais ma petite fille de quatre mois dans un bras tout en préparant des biberons avec l'autre main. C'est sans compter les nombreuses couches que j'ai dû changer. »

Le bloqueur étoile du Rouge et Noir, SirVincent... (Patrick Woodbury, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Le bloqueur étoile du Rouge et Noir, SirVincent Rogers, est complètement remis de sa blessure à une cheville subie l'automne dernier.

Patrick Woodbury, Le Droit

Rogers était déchiré à l'idée de laisser le trio derrière lui et mettre le cap vers Ottawa. D'un bord, il aimait la vie d'homme au foyer.

De l'autre ? « J'avais hâte de revenir sur le terrain. Ça fait longtemps que je n'ai pas joué », rappelle le numéro 55, qui s'est blessé lors de la douzième semaine du calendrier régulier en 2016.

Une foulure à une cheville gauche qui l'a empêché de compléter la saison et surtout de participer à la conquête de la coupe Grey. « J'ai retrouvé la santé. Il reste simplement à retrouver ma confiance, affirme Rogers. Ça va prendre quelques jours et une partie. Je suis déjà passé par là. »

Sa carrière dans les rangs collégiaux a été marquée par deux blessures importantes. D'abord des ligaments déchirés à un genou en 2006. Deux ans plus tard, il s'est fracturé un pied.

« Revenir au jeu après une longue période d'inactivité, je connais ça. Je ne suis pas inquiet. Je vais redevenir dominant. »

Il s'agit d'une bonne nouvelle pour son coéquipier Trevor Harris. Le bloqueur à gauche protège l'angle mort du quart-arrière et lui évite d'encaisser des plaqués.

Un « SirV » en santé signifie un mal de tête en moins pour le nouveau quart numéro un du Rouge et Noir.

Nouveaux sujets de discussion

Et tout comme Rogers, Harris est devenu papa ces derniers mois. « Beaucoup de gens sont pris de panique lors de la naissance de leur premier enfant », souligne-t-il.

« Ils craignent de ne pas savoir comment changer une couche ou de prendre soin du nouveau-né. Ce n'était pas mon cas. J'avais hâte de prendre soin de mon garçon. »

D'autres joueurs du Rouge et Noir ont aussi vu leur famille grandir dans la dernière année. Il y a un « baby-boom » chez les champions de la coupe Grey.

Ce qui change la teneur des discussions dans le vestiaire. « Disons que les sujets ne sont plus les mêmes que lors de mes années collégiales, avoue Trevor Harris. On va parler de qui doit se lever le plus souvent en plein milieu de la nuit pour s'occuper des enfants. »

La cheville de Harris

Le quart-arrière a donné une frousse à ses patrons, mardi, à la fin de l'entraînement. Il a semblé se blesser à la même cheville qui l'a tenue à l'écart pendant quelques semaines l'an dernier.

On a vu Harris grimacer. Mais il a continué à lancer le ballon par la suite. « Deux gars ont trébuché et ont terminé leur chute contre lui. Trevor sera correct », assure l'entraîneur-chef Rick Campbell.

« Il faut toutefois être plus prudent. Nous allons en parler aux joueurs. Nous voulons garder tout notre monde en santé. »

Harris, lui, a calmé le jeu devant les médias. « Je n'ai aucune idée de quoi tu parles. Rien ne s'est produit », a-t-il lancé, sourire en coin, au journaliste du Droit

« Ce n'est rien de grave. Juste un petit bobo qui va guérir. »

L'autre petit gars de Shawinigan

Louis-Philippe Bourassa... (Patrick Woodbury, Le Droit) - image 4.0

Agrandir

Louis-Philippe Bourassa

Patrick Woodbury, Le Droit

Une des recrues qui tente de percer l'alignement du Rouge et Noir vient de la Mauricie. Plus précisément de Shawinigan-Sud. Louis-Philippe Bourassa a grandi non loin du terrain de mini-putt de l'endroit qui a déjà accueilli des tournois télévisés. « J'ai joué quelques fois. Ce n'était pas mon sport favori », a reconnu l'athlète de 6'2'' et 231 livres, qui a aussi longtemps pratiqué le hockey avant de se tourner vers le football à l'adolescence. Bref, il n'a rien d'un Carl Carmoni. « Tu n'auras jamais un Serge Vleminckx qui va crier birdie pour moi », a ajouté Bourassa en faisant allusion au célèbre descripteur de mini-putt. À Ottawa, il se bat ces jours-ci afin de devenir le spécialiste des longues remises. L'autre candidat en poste s'avère Tanner Doll, qui occupait ce rôle en deuxième moitié de saison en 2016. « Tanner, ce n'est pas un deux de pique. Il est super bon. Je vais tout donner ce que j'ai et on verra ce qui va arriver. Par contre, c'est sûr que tu ne veux jamais finir deuxième », a avoué le produit des Carabins de l'Université de Montréal, qui a été repêché en quatrième ronde, il y a trois semaines, par le Rouge et Noir. Au moins quatre autres clubs l'avaient dans leur mire, dont les Eskimos d'Edmonton et les Tiger-Cats de Hamilton.

Vente record de billets chez le Rouge et Noir

Le Rouge et Noir peut déjà crier victoire avant même le début du calendrier régulier. Il a annoncé mardi avoir déjà écoulé 17 493 abonnements saisonniers. Ces ventes surpassent le record de 17 000 établi lors de l'an un de la franchise en 2014. « Nous avons un climat propice, a reconnu l'un des propriétaires, Jeff Hunt. Étant champions en titre de la coupe Grey et accueillant le match de la coupe Grey plus tard cette année, l'intérêt s'avère plus élevé que jamais. » La seule façon de réserver jusqu'ici un siège en vue de la finale de la LCF, qui sera présentée le 26 novembre prochain à la Place TD, était d'acheter un abonnement. Hunt reconnaît que la stratégie s'est avérée payante. « C'est ce qui a poussé les ventes, mais aussi l'expérience des jours de match. La RNation aime fêter les jours de match et les joueurs aiment jouer pour eux », a-t-il souligné via communiqué. Le Rouge et Noir a disputé toutes ses parties locales l'an dernier à guichets fermés, incluant la finale de l'Est présentée dans la neige. Sa première joute régulière à domicile cette saison est prévue le 23 juin contre Calgary.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer