Sean Decloux écope chez le Rouge et Noir

Sean Decloux aurait aimé que son retour au... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Sean Decloux aurait aimé que son retour au bercail dure plus longtemps que trois jours.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sean Decloux aurait aimé que son retour au bercail dure plus longtemps que trois jours.

Le botteur originaire d'Ottawa fait partie d'un groupe de 13 joueurs qui ont été libérés lundi par le Rouge et Noir. Il avait participé au mini-camp des champions de la coupe Grey, la semaine dernière, à la Place TD.

« J'ai adoré ce mini-camp. Ça faisait 18 mois que je n'avais pas été sur le terrain. Cette sensation de faire partie à nouveau d'une équipe m'avait beaucoup manqué », a commencé par dire Decloux, dont la carrière universitaire au Maine a été coupée court par une blessure à l'aine en 2015.

« Je crois qu'en raison de cette absence prolongée, j'étais un brin rouillé. Malheureusement, le personnel de l'équipe ne semblait pas chaud à l'idée que je ne sois pas prêt à jouer immédiatement, même si j'ai démontré de belles choses dans les dernières séances d'entraînement. »

Son départ laisse Ray Early, Ronnie Pfeffer et Zack Medeiros en lice pour le poste vacant de botteur. Le vétéran Chris Milo, qui était l'homme de confiance du Rouge et Noir en 2015 et 2016, a été libéré durant l'hiver.

En plus de Sean Decloux, on retrouve le joueur de ligne défensive Paul Hazel parmi les victimes. Il a disputé quatre parties la saison dernière à Ottawa. Le receveur John Harris et le secondeur Jeremiah Kose, tous deux des produits américains, ont aussi écopé.

Toutes les formations de la LCF devaient réduire lundi leur alignement à 75 joueurs. Les Alouettes de Montréal ont notamment coupé leurs liens avec le maraudeur Anthony Coady, un ancien des Carabins de Montréal.

Certaines équipes pourraient annoncer des mises sous contrat dans les prochains jours. 

Des clubs de la NFL ont remercié des anciens joueurs de la ligue canadienne lors des dernières heures.

C'est le cas de l'ailier défensif Alex Bazzie, auteur de 29 sacs en trois saisons chez les Lions de la Colombie-Britannique. Il tentait sa chance chez les Colts d'Indianapolis.

Reste à voir si le Rouge et Noir, qui a besoin de renfort à cette position, pourrait se laisser tenter par ce joueur étoile. L'équipe n'a jamais été capable de combler le départ de Shawn Lemon après la saison 2015.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer