Jackson aboutit à Montréal

Ernest Jackson... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Ernest Jackson

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ernest Jackson jouera pour des rivaux du Rouge et Noir dans la division Est, mais ce ne sera pas chez les Argonauts de Toronto. Le receveur étoile poursuivra plutôt sa carrière chez les Alouettes de Montréal.

L'équipe québécoise a annoncé jeudi matin la mise sous contrat du vétéran âgé de 30 ans. Il s'agit d'un pacte de deux saisons qui rapporterait, dit-on en coulisse, plus de 220 000 $ par année à Jackson, auteur du touché victorieux lors du match de la coupe Grey.

« La mise sous contrat d'Ernest apporte de nouvelles possibilités pour notre attaque en vue de la prochaine saison », a dit le directeur général des Alouettes, Kavis Reed, dans un communiqué émis par les Alouettes.

« Son addition fait partie de notre plan de mettre tout en oeuvre pour que notre unité offensive soit spectaculaire et productive pour nos partisans dès l'an prochain. Ernest est l'un des plus redoutables receveurs de la ligue et je suis confiant qu'il sera parmi les favoris de la foule. »

Montréal a déjà acquis les services du vétéran quart Darian Durant plus tôt durant l'hiver. Elle doit miser sur le retour en santé du receveur S.J. Green.

Une fiche parfaite

Jackson a capté 88 passes pour 1225 verges et dix touchés en 2016 à Ottawa. Il avait été nommé joueur par excellence de la division Est.

L'ancien numéro 9 du Rouge et Noir a connu sept parties de 100 verges ou plus. Il possédait aussi une fiche parfaite, n'ayant échappé aucune passe en saison régulière.

Jackson semblait en voie de se joindre aux Argos mardi, quelques heures après l'ouverture du marché des joueurs autonomes. La formation torontoise tenait à le réunir à son ancien coéquipier dans les rangs universitaires, le quart-arrière Drew Willy. Les discussions ont toutefois achoppé.

Le Rouge et Noir aurait aimé retenir ses services, mais l'argent manquait suite aux prolongations de contrat accordées à Greg Ellingson, Nolan MacMillan et Jerrell Gavins. Une situation similaire pour le rapide Chris Williams, qui passe chez les Lions de la Colombie-Britannique. Ces derniers lui ont offert une entente de deux ans malgré l'importante blessure subie à un genou en 2016.

Solutions de rechange

Afin de combler ses deux pertes, la direction s'est tournée mardi vers des solutions de rechange moins coûteuses, mettant la main sur les receveurs Diontae Spencer et Kenny Shaw, âgés respectivement 24 et 25 ans.

Du même coup, Ottawa s'est rajeuni. Ses quatre joueurs les plus vieux, Trevor Harris, SirVincent Rogers, Dan West et Landon Cohen, sont tous âgés de 30 ans.

Le joueur par excellence du match de la coupe Grey, Henry Burris, a pris sa retraite en janvier. Les vétérans Damaso Munoz et Chris Milo ont été libérés.

À l'opposé, les Alouettes ont pris un coup de vieux avec l'embauche de Jackson et d'autres vétérans. Ils pourraient aligner jusqu'à 19 joueurs de 30 ans et plus lorsque la saison se mettra en branle, le 22 juin, contre les Roughriders de la Saskatchewan.

Auparavant, Montréal disputera deux matches hors-concours, dont un contre le... Rouge et Noir.

Lochard retrouvera ses amis

Pascal Lochard se rapproche de son patelin. Ce qui fait drôlement son affaire.

Le porteur de ballon montréalais a été embauché, tard mercredi soir, par le Rouge et Noir. Il a passé la dernière saison au Manitoba chez les Blue Bombers. La route entre Winnipeg et la métropole québécoise peut s'avérer très longue.

«Ça m'a pris 27 heures en voiture avec un ami la dernière fois», a souligné Lochard au bout du fil.

Ce dernier est devenu joueur autonome en janvier lorsque les Bombers ont mis fin à son contrat. Son agent et lui ont alors dressé une liste de destinations possibles.

«Ottawa était un de mes premiers choix. L'équipe est excellente et ça sera plus facile pour moi d'aller rendre visite à ma famille», a souligné l'athlète de 6' et 221 livres.

Ajoutez à cela que l'ancien choix de deuxième ronde des Lions de la Colombie-Britannique retrouvera plusieurs visages familiers à la Place TD. Sa nouvelle équipe mise sur les Lavoie, Bolduc, Gascon-Nadon et Lauzon-Séguin.

Tous des anciens coéquipiers de Lochard durant ses années passées à l'université Laval où il a été nommé deux fois au sein des équipes étoiles de la conférence du Québec. Chez les pros, il a passé deux saisons à Vancouver avant de se joindre aux Bombers à pareille date l'hiver dernier.

Le joueur âgé de 26 ans a couru huit fois avec le ballon en 2016, récoltant 33 verges. Il était le substitut à Andrew Harris.

Prêt à temps

Une blessure à un genou contre Edmonton a mis fin à sa campagne en septembre. Une semaine plus tard, il était opéré.

Le principal intéressé assure qu'il sera prêt en vue du camp d'entraînement à la fin de mai. «Ma jambe est rendue aussi forte que l'autre. Je dois recommencer à courir la semaine prochaine», a indiqué Lochard, conscient du temps de jeu qui l'attend chez le Rouge et Noir.

«Ottawa utilise un porteur de ballon américain. J'aurai surtout un rôle au sein des unités spéciales. Un peu comme c'était le cas l'an dernier pour Kienan LaFrance. Ça me convient. Oui, je veux porter le ballon, mais on m'offre un boulot. Je n'ai pas à me plaindre.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer