Ellingson reste à Ottawa

Marcel Desjardins est parvenu à s'entendre avec Greg... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Marcel Desjardins est parvenu à s'entendre avec Greg Ellingson, mais il demeure réaliste quant aux autres dossiers qu'il doit encore régler : « Certains gars ne reviendront pas », prévient-il.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marcel Desjardins était heureux. Greg Ellingson aussi, tout comme les partisans qui ont poussé un soupir de soulagement.

Le directeur général des champions de la coupe Grey a annoncé vendredi le retour du receveur étoile. Un pacte de deux ans a été conclu à quelques jours de l'ouverture du marché des agents libres de la Ligue canadienne de football.

« Je pense que la personne la plus contente était... Brad Sinopoli. Il n'a pas cessé de m'appeler depuis notre dernier match en finale pour me supplier de revenir à Ottawa », a blagué Ellingson en parlant de son coéquipier et meilleur ami au sein de l'équipe.

Le numéro 82, qui a capté plus de 1000 verges de passes lors de chacune des deux dernières saisons, aurait pu offrir ses services aux huit autres clubs de la LCF dès mardi prochain. Il aurait été un des joueurs les plus sollicités.

La NFL ou rien

Des formations de la NFL s'étaient intéressées à lui. Ellingson avait obtenu trois essais ces dernières semaines, mais aucune offre de contrat.

« Les gens qui me connaissent savaient très bien que si je devais revenir dans la Ligue canadienne, ça serait à Ottawa. Je n'ai jamais pensé de jouer ailleurs », a-t-il dit au Droit.

L'athlète âgé de 28 ans est devenu un favori de la foule en 2015. Plus précisément grâce à un attrapé spectaculaire en finale de l'Est. Un jeu qui avait donné au Rouge et Noir une première participation au match de la coupe Grey.

« Nous serons encore une des puissances de cette ligue », a assuré Greg Ellingson.

« C'est une journée importante, a avoué pour sa part le directeur général Marcel Desjardins. Greg, c'est non seulement un joueur clé, mais également une bonne personne qui est appréciée au sein de l'organisation. Nous aimerions en faire autant avec d'autres joueurs qui peuvent devenir agents libres, mais la réalité s'avère différente. »

Deux autres receveurs étoiles, Ernest Jackson et Chris Williams, sont toujours à la recherche d'un nouveau contrat. Même chose pour les gardes Nolan MacMillan et J'Micheal Deane et le demi défensif Abdul Kanneh.

« Je préfère ne pas commenter les autres dossiers. Il reste encore un peu de temps », a soutenu Desjardins, qui négocie toujours avec certains des joueurs.

Le DG prépare tout de même le terrain aux mauvaises nouvelles pouvant survenir dans les prochains jours. « Je sais déjà que certains gars ne reviendront pas. C'est aussi simple que ça », a-t-il dit.

« C'est à moi d'essayer de minimiser ce nombre. Il reste que nous avons prouvé dans les années précédentes que nous sommes capables de trouver des joueurs. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer