Powell pourra regagner son poste à Ottawa

William Powell convaincu Marcel Desjardins de lui accorder un... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

William Powell convaincu Marcel Desjardins de lui accorder un contrat pour 2017.

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

William Powell aura une chance de regagner son poste de porteur de ballon numéro un du Rouge et Noir d'Ottawa.

L'Américain de 28 ans devait être l'homme de confiance de Rick Campbell en 2016. Toutefois, une déchirure du tendon d'Achille de la jambe gauche, dans le premier match préparatoire, est venue tout bousiller.

Il a subi une délicate intervention chirurgicale, avant de passer de longs mois sur la liste des blessés.

Il se dit complètement remis. Il a convaincu Marcel Desjardins de lui accorder un contrat pour 2017.

«Il pourrait encore nous aider. Il n'a qu'à nous le prouver», a lancé le directeur général, mardi après-midi.

«Certains gars reviennent assez bien de ce type de blessure. D'autres ont moins de succès. Nous, au fond, on espère revoir le même gars qui a joué pour nous en 2015», a-t-il enchaîné.

En 2015, Powell a porté le ballon 76 fois dans l'uniforme du Rouge et Noir. Il a gagné 447 verges et marqué deux touchés. Il avait été particulièrement efficace dans le match de la coupe Grey à Winnipeg.

«Sa première qualité, en tant que joueur, c'est son intelligence. Son intelligence lui permet de bien déchiffrer la défensive adverse. Ça l'aide à bien protéger notre quart. Il est aussi très efficace quand vient le temps d'utiliser sa robustesse contre les joueurs de la défensive. Quand le ballon se retrouve entre ses mains, il faut souvent deux ou trois contacts pour le faire tomber. Il est aussi bon receveur quand il sort du champ arrière», résume Desjardins.

Au camp d'entraînement, Powell aura pour principal rival Mossis Madu.

Desjardins entend aussi garder un oeil sur quelques recrues prometteuses.

Les chances de revoir le Canadien Kienan Lafrance à Ottawa semblent cependant bien minces. Le héros de la dernière Finale de l'Est devrait réclamer son autonomie complète dans quelques jours.

«L'écart entre ses demandes et ce que nous sommes prêts à lui offrir est assez important. Nous n'avons pas beaucoup négocié avec lui», confie Desjardins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer