Morand opte pour les Carabins

Dimitri Morand a propulsé le Canada vers la... (Courtoisie, USA Football)

Agrandir

Dimitri Morand a propulsé le Canada vers la médaille d'or, aux championnats du monde juniors de football, en Chine, en juillet dernier.

Courtoisie, USA Football

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il était un des quarts les plus sollicités par les puissances du football universitaire au pays après avoir réécrit le livre des records des rangs collégiaux au Québec. Mais Dimitri Morand voulait demeurer dans sa province natale.

L'athlète originaire d'Aylmer a décidé de poursuivre sa carrière chez les Carabins de l'Université de Montréal, qui ont participé au match de la coupe Vanier lors des deux dernières années. Les Gee Gees d'Ottawa, les Ravens de Carleton, les Hawks de Wilfrid Laurier, les Mustangs de Western et les Gaels de Queen avaient aussi démontré de l'intérêt pour ses services.

Le choix final s'est effectué entre les Carabins et le Rouge et Or de l'université Laval.

« Deux grands programmes avec de grandes réputations. C'était pas mal nez à nez. Le personnel d'entraîneurs est excellent. Tu retrouves deux belles traditions. Ce sont aussi deux bonnes écoles qui misent sur de solides installations, a commencé par expliquer Morand, qui fait 6' et 195 livres.

«Dans ma tête, je tenais à rester au Québec. Surtout, je voulais demeurer proche de chez moi. Mes oncles, mes tantes, mes cousins et mes grands-parents habitent sur l'île de Montréal. J'ai déjà passé beaucoup de temps chez eux au fil des ans. Je me sens donc un peu comme à la maison.»

Morand a grimpé les échelons du football mineur chez les Vikings de Gatineau. Il a aussi porté les couleurs des Cyclones de l'école secondaire Grande-Rivière dans la ligue scolaire de l'Outaouais.

Ses trois derniers autonomes, il les a passés chez les Géants de Saint-Jean-sur-le-Richelieu dans les rangs collégiaux québécois. Cette saison, il a amassé 2983 verges via la voie aérienne en plus de compléter 25 passes de touché.

Ce qui lui a valu les titres de joueur par excellence et de meilleur joueur offensif en première division.

La dernière année comprend aussi une médaille d'or gagnée aux championnats du monde juniors de football en Chine. Morand a lancé des passes de touché de 67 et 80 verges dans le gain contre les États-Unis en juillet. Quelques mois plus tôt, il avait participé à l'International Bowl au Texas.

Bref, 2016 a été une année longue, mais fertile en émotions.

«Je n'ai pas eu beaucoup de pauses après la saison dernière. Ça va faire du bien de reposer l'épaule droite et mes jambes dans les prochaines semaines», a soutenu le nouveau membre des Carabins.

Des semaines qui seront consacrées à ses études, à préparer sa rentrée universitaire en communications. «Je m'intéresse beaucoup au journalisme», a-t-il confié à la fin de l'entrevue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer