Prudence chez le Rouge et Noir

La participation du quart-arrière Henry Burris est incertaine... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

La participation du quart-arrière Henry Burris est incertaine pour le match de vendredi.

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le premier rang maintenant en banque, le Rouge et Noir jouera de prudence lors du dernier match de la saison régulière à la Place TD.

Ses joueurs les plus amochés seront laissés de côté, vendredi soir, contre les Blue Bombers de Winnipeg. D'autres pourraient être très peu utilisés.

Et puis il y a le vétéran quart-arrière Henry Burris, dont la participation s'avère incertaine.

« Nous allons en jaser à nouveau mardi, à savoir s'il jouera un peu ou même pas », a indiqué l'entraîneur-chef Rick Campbell, lundi, deux jours après un gain de 23-10 contre ces mêmes Bombers.

Une victoire qui a assuré le championnat de la division à Ottawa (8-8-1). L'équipe profitera d'un laissez-passer au premier tour éliminatoire, accédant directement au match de la finale de l'Est prévue le 20 novembre dans la capitale nationale.

Burris n'a pas été blessé durant le dernier match à Winnipeg. Au contraire. Il a connu une solide sortie, complétant 23 de 33 passes pour 338 verges.

Mais l'équipe ne veut courir aucun risque avec l'athlète âgé de 41 ans, sacré joueur par excellence de la LCF en 2015.

Même le quart substitut Trevor Harris, qui avait connu un départ canon à la présente saison avant de subir trois blessures, verra peu d'action lors de la prochaine joute, a confirmé Campbell. « Il a déjà eu l'occasion de lancer beaucoup le ballon », a-t-il ajouté.

Visiblement, le Rouge et Noir craint de perdre Burris et Harris à des blessures dans un affrontement sans signification contre les Bombers. Ce qui devrait signifier de l'action pour un des deux réservistes, Brock Jensen ou Danny O'Brien.

Le coach a répété que son club ne fait pas une croix sur ce dernier match du calendrier régulier. « Nous voulons gagner. Nous allons tout faire pour y arriver, a-t-il dit.

«Mais en même temps, si nous avons des joueurs qui ont besoin de repos pour guérir des bobos, nous allons prendre des décisions qui s'imposent. Nous allons agir de façon intelligente. Cela dit, tu verras quand même un bon noyau de nos joueurs réguliers.»

La raison est simple.

«Nous avons quand même juste un certain nombre de joueurs à notre disposition», a rappelé Rick Campbell.

Le Rouge et Noir devrait aussi en savoir un peu plus sur l'état de santé du botteur québécois Chris Milo. Il s'est blessé à un muscle de la jambe droite dans l'heure qui a précédé la joute à Winnipeg.

Ray Early, qui s'occupe des bottés d'envoi et de dégagements, a pris la relève pour les placements. Il a réussi deux tentatives de 15 et 29 verges.

«Ça ne semble rien de trop sérieux», a affirmé l'entraîneur-chef.

Ses adjoints et lui ont déjà pris une décision importante dans les dernières heures. L'équipe n'accordera aucun congé à ses joueurs, la semaine prochaine, après le face-à-face avec les Bombers.

Seize jours s'écouleront entre cette partie et la finale de l'Est.

«Tout le monde restera en ville et nous allons tenir des entraînements quotidiens. Ce sera la même routine que lors d'une semaine menant à une partie (...) Cette formule avait bien fonctionné l'an dernier.»

L'an dernier, le Rouge et Noir avait vaincu les Tiger-Cats de Hamilton en finale de l'Est, accédant au match de la coupe Grey. Tout ça après une pause de 15 jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer