Une autre victoire échappée

C'est l'ancien botteur du Rouge et Noir, Brett... (Justin Tang, La Presse canadienne)

Agrandir

C'est l'ancien botteur du Rouge et Noir, Brett Maher, qui a donné la victoire aux Tiger-Cats de Hamilton, vendredi soir à la Place TD.

Justin Tang, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La température s'avérait misérable. Le résultat final, lui, a été épouvantable pour le Rouge et Noir.

La jeune franchise n'a non seulement laissé filer une avance de 15 points vendredi soir, elle a aussi bousillé une occasion en or de s'assurer du premier rang de la division Est pour une deuxième année de suite. Elle s'est inclinée 39-36 en deuxième prolongation contre les Tiger-Cats de Hamilton dans une comédie d'erreurs sous la pluie à la Place TD.

C'est l'ancien botteur du Rouge et Noir, Brett Maher, qui a donné la victoire aux visiteurs avec un placement de 38 verges. Une minute auparavant, Ottawa avait été victime d'un cinquième revirement lorsque le quart-arrière Henry Burris a échappé le ballon sur un plaqué de John Chick.

«Décevant... très décevant», a soutenu le vétéran âgé de 41 ans, qui a été exceptionnel par ici, affreux par là. Burris a échappé le ballon deux fois dans cette partie. Il avait raté une remise de ballon du centre Jon Gott au troisième quart.

Le Rouge et Noir se trouvait alors à une verge de la zone des buts. Un touché lui aurait donné une avance de 34-18. «Quand tu mènes de la sorte, tu n'es pas censé perdre. Nous devons achever une équipe quand nous sommes dans pareille situation», a affirmé Burris, qui a aussi été victime d'une interception.

Ses coéquipiers et lui auraient dû gagner ce deuxième match d'une série aller-retour contre Hamilton. Elle menait 27-12 à la demie, profitant de quelques revirements provoqués par sa défensive. Forrest Hightower et Antoine Pruneau avaient notamment intercepté le quart adverse Jeremiah Masoli.

Burris avait réussi des passes de touché à Ernest Jackson et Juron Criner durant les 30 premières minutes de jeu.

«Il faut féliciter les Tiger-Cats. Ils n'ont jamais lâché», a fait valoir le quart-arrière du Rouge et Noir, auteur de 31 passes et 418 verges.

La réalité, c'est que le Rouge et Noir n'aurait jamais dû échapper la victoire. Elle aurait dû s'assurer du championnat de sa division contre un club qui jouait sans son quart-arrière numéro un, deux de ses meilleurs receveurs de passe, son spécialiste des retours de botté et un secondeur étoile.

Les nombreux spectateurs présents méritaient mieux qu'une autre performance décevante des finalistes de la coupe Grey. Dans la foule, on retrouvait notamment l'ancien quart étoile des Rough Riders d'Ottawa, Russ Jackson, qui a bravé les conditions météorologiques malgré ses 80 ans.

«Nous avons montré par moments que nous sommes une très bonne équipe, a rappelé l'entraîneur-chef Rick Campbell. Il y a probablement cinq ou six séquences qui nous ont fait mal. Il y a eu des revirements coûteux. Mais les bonnes équipes surmontent ça et trouvent une façon de gagner (...) Nous n'avons tout simplement pas assez bien joué.»

Le Rouge et Noir (7-8-1) se retrouvait en prolongation pour une quatrième fois en 2016. Autant qu'il a frustré ses partisans avec un autre revers sur le dernier jeu d'un match, il conserve le contrôle de sa destinée.

L'équipe peut s'assurer du premier rang en gagnant ses deux dernières parties régulières. Des joutes qui l'opposeront aux Blue Bombers de Winnipeg (10-6), deuxièmes de la division Ouest. «Oui, nous sommes déçus en ce moment. Mais nous ne pouvons pas nous apitoyer sur notre sort. Il y a du travail qui nous attend», a rappelé Campbell.

Reste à voir qui pourra affronter les Bombers au Manitoba, la semaine prochaine. Hightower s'est blessé, tout comme le bloqueur Jake Silas. Ils n'ont pas complété la partie contre les Ti-Cats.

Des billets qui ne seront pas difficiles à vendre

Les billets en vue du match de la coupe Grey qui aura lieu l'an prochain à Ottawa pourraient se faire rares.

La confidence vient d'un des propriétaires du Rouge et Noir, Jeff Hunt. « Par le temps que les billets soient mis en vente au public en juin, je pense qu'il en restera peu », a-t-il avoué, vendredi, lors du dévoilement de certains détails de la finale 2017 de la Ligue canadienne de football (LCF).

La capacité de la Place TD passera à 35 000 sièges pour la classique annuelle.

Mais les billets ont déjà été mis en vente jeudi auprès des 16 000 détenteurs d'abonnements saisonniers de l'équipe. Le coût du billet varie de 85 à 425 $. « Nous avons des sièges plus dispendieux, mais ils sont surtout destinés à nos clients commerciaux », a soutenu Hunt.

Près de 1000 billets ont déjà trouvé preneurs lors de la première journée auprès de gens qui ont renouvelé leur abonnement saisonnier.

Le Rouge et Noir doit aussi réserver près de 4000 billets à l'intention des huit autres formations. « Ces équipes les offrent à leur détenteur d'abonnements », a expliqué Hunt.

Un autre bloc de sièges est remis à la LCF.

L'organisation ottavienne a annoncé aussi que l'ancien maire Jim Durrell sera présent président du Festival de la coupe Grey en 2017. Ce comité organise une série d'événements et d'activités qui auront lieu pendant la semaine de la finale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer