Une autre défaite crève-coeur

Bryan Burnham, des Lions de la Colomb-Britannique, échappe... (Darryl Dyck, La Presse canadienne)

Agrandir

Bryan Burnham, des Lions de la Colomb-Britannique, échappe à Mitchell White et Jeff Richards, du Rouge et Noir, samedi à Vancouver.

Darryl Dyck, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Noir est revenu à la maison, dimanche, au lendemain d'une autre défaite crève-coeur aux mains des Lions de la Colombie-Britannique.

Les finalistes de la coupe Grey menaient par trois points après trois quarts de jeu. Mais des touchés de Terrell Sinkfield et Anthony Gaitor dans les 13 dernières minutes de jeu les ont privé d'une rare victoire à Vancouver, s'inclinant 40-33.

Surtout, c'est venu gâcher une des meilleures performances de la saison du quart-arrière Trevor Harris, qui a complété 32 passes pour 485 verges et deux touchés.

« Nous avons gaspillé un bel effort. La victoire était à portée de main. Les bonnes équipes trouvent une façon de gagner, a soutenu l'entraîneur-chef Rick Campbell après le match sur les ondes de TSN 1200.

«C'est une défaite difficile à encaisser, a ajouté Harris. Il y a quelques jeux supplémentaires que nous aurions dû réussir.»

Le quart aurait pu blâmer la défensive qui a accordé plusieurs gros jeux offensifs aux Lions. Ils ont marqué des touchés sur des passes de 30 et 31 verges.

C'était la quatrième fois cette saison que le Rouge et Noir accordait 37 points ou plus à l'adversaire.

«Nous gagnons en équipe... Nous perdons en équipe», a affirmé Harris, pigeant dans son sac à clichés.

Malgré la défaite, Ottawa (6-6-1) demeure au premier rang de la division Est. Il disputera son prochain match vendredi à la Place TD contre le pire club de la LCF, les Roughriders de la Saskatchewan.

Une équipe qui les a vaincus, il y a deux mois et demi...

Le Rouge et Noir pourra s'encourager en se disant que son attaque a marqué 30 points pour la première fois depuis le 13 juillet à Toronto.

Que son botteur de précision Chris Milo a encore été parfait. Le joueur québécois a réussi quatre placements en quatre tentatives.

La ligne offensive, qui disputait un premier match sans le bloqueur étoile SirVincent Rogers, a résisté aux Lions. Harris n'a été victime que d'un sac en fin de partie.

Le receveur Chris Williams a offert sa meilleure imitation de docteur Jekyll et monsieur Hyde. Il a échappé quelques passes tôt dans le match. Mais il en a aussi capté quelques longues, terminant la soirée avec huit réceptions et 155 verges.

Autre signe encourageant dans ce festival offensif qui s'est soldé par une défaite ? Le Rouge et Noir a écopé de seulement huit pénalités pour des pertes de 75 verges. Un premier pas dans la bonne direction pour la formation la plus réprimandée de la LCF.

Les Griffons demeurent coriaces

Les Griffons du Cégep de l'Outaouais doivent un autre gros merci à leur défensive.

Une unité qui a limité l'adversaire à 48 jeux et un peu plus de 200 verges, samedi soir, au stade Mont-Bleu. Résultat, l'équipe gatinoise de football collégial a récolté une cinquième victoire de suite, gagnant 22-20 contre les Lynx du Cégep Édouard-Montpetit.

Charles Dodier et Cedrick Lavigne ont réussi chacun une interception chez les Griffons. Jacob Lemay a récolté un sac.

Le quart-arrière Olivier Sabourin a inscrit un touché au sol en plus de réussir une passe de touché captée par Andy Ngabirano. Guillaume Dagenais a aussi visité la zone des buts dans ce gain.

Les Griffons (5-1) disputeront leur prochain match samedi à Sherbrooke contre les Volontaires (2-4).

LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer