Robinson dit au revoir à Ottawa

Jermaine Robinson... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Jermaine Robinson

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un autre joueur défensif ayant participé au match de la coupe Grey l'an dernier vient d'être libéré par le Rouge et Noir.

L'équipe a dit au revoir vendredi au maraudeur Jermaine Robinson, qui avait affronté les Eskimos d'Edmonton en grande finale. Son départ constitue une surprise puisqu'il a entrepris aussi les 10 parties de l'équipe en 2016.

«C'est comme toutes les autres décisions que nous prenons. Elle vise à améliorer notre équipe, s'est limité à dire à ce sujet le directeur général Marcel Desjardins au Droit. Je ne veux pas rentrer dans les détails.»

La semaine précédente, l'entraîneur-chef Rick Campbell avait lancé un avertissement à ses joueurs. Il en avait marre de l'indiscipline des siens sur le terrain.

Ottawa s'avère l'équipe la plus punie de la LCF. Elle a été réprimandée neuf fois pour des pertes de 103 verges lors de la première demie du gain de 19-14 à Montréal.

«Nous ne jouerons plus avec des récidivistes», avait soutenu Campbell aux journalistes.

Est-ce que Robinson écope pour cette raison ? «C'est un petit facteur, mais ce n'est pas ça qui a mené à la décision», a assuré Desjardins.

Reste à voir maintenant qui prendra la relève au poste de maraudeur. Est-ce que ce sera John Boyett, qui a été muté en tant que secondeur lors des deux derniers matches ? Ou est-ce que la porte vient de s'ouvrir pour un retour d'Antoine Pruneau dans l'alignement partant ?

Le joueur québécois s'avère un maraudeur qui a été converti en tant que secondeur à sa première saison à Ottawa. Il a perdu son poste à la mi-août après une cuisante défaite contre les Alouettes.

Depuis ce temps, le premier choix du Rouge et Noir a remplacé Robinson lors de deux séquences défensives lors des deux dernières joutes.

Encore une fois, Marcel Desjardins n'a pas voulu dévoiler son jeu. «Il faudra que vous assistiez à la prochaine pratique pour voir, a-t-il lancé au bout du fil.

«Ça pourrait ouvrir la porte à plusieurs joueurs», a-t-il ajouté.

Ce que le grand patron du Rouge et Noir a pu confirmer, c'est qu'il n'y aurait pas pour le moment de renfort provenant de la NFL, dont les clubs ont réduit leurs effectifs dans la dernière semaine. Il a répété que l'organisation possède une marge de manoeuvre sous le plafond salarial pour embaucher des joueurs.

«Nous n'allons pas nous en servir juste pour nous en servir. Ça doit être le bon mariage.»

Ottawa n'a pas discuté non plus avec Colin Kelly, qui était le plaqueur à droite l'an dernier. Ce dernier a tenté sa chance sans succès dans la NFL dans le dernier mois.

Le renfort immédiat proviendra sur le front canadien. Les Gascon-Nadon, MacMillan, Romick et Charland s'apprêtent à délaisser l'infirmerie. «Nous aurons plusieurs options d'ici quelques semaines», a reconnu Marcel Desjardins.

Le Rouge et Noir reprendra l'entraînement dimanche. Il disputera sa prochaine partie le 17 septembre à Calgary contre les Stampeders, le meilleur club de la LCF.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer