Duron Carter purgera sa suspension

Duron Carter avait marqué deux touchés lors du... (Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Duron Carter avait marqué deux touchés lors du dernier affrontement entre le Rouge et Noir et les Alouettes. Il purgera une suspension d'un match jeudi prochain.

Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux mois plus tard, le Rouge et Noir obtient enfin justice.

Les finalistes de la Coupe Grey n'auront pas à affronter le receveur Duron Carter, jeudi, à Montréal. Le joueur des Alouettes a appris dans les dernières heures que sa suspension d'une partie a été maintenue par un arbitre.

Carter avait été réprimandé par la LCF pour avoir projeté au sol l'entraîneur-chef du Rouge et Noir, Rick Campbell, durant le match du 30 juin dernier. Il avait fait appel de la décision du circuit.

Son audience devant un arbitre était survenue à la mi-août, ce qui lui avait permis d'affronter Ottawa quelques jours plus tard.

Le flamboyant receveur avait marqué deux touchés dans cette victoire à sens unique des Alouettes.

Le rouleau compresseur

Il reste que ce ne fut pas le joueur qui avait fait le plus mal au Rouge et Noir, qui a perdu quatre de ses cinq dernières parties.

Un honneur que détient Nik Lewis, qui s'est transformé en rouleau compresseur ce soir-là. Il a capté huit passes pour 102 verges et un touché. Surtout, le demi-inséré trouvait toujours le moyen de réussir un gain important au bon moment.

«Il faudra trouver une façon de l'arrêter, a avoué le demi de coin du Rouge et Noir, Mitchell White, qui a évolué aux côtés de Lewis la saison dernière.

«Nik est sournois. Tu dois toujours être conscient où il se trouve, sinon tu vas en payer le prix, a-t-il ajouté. Il suffit de regarder ses statistiques. Ça te démontre à quel point il peut te faire mal.»

Âgé de 34 ans, Lewis a récolté 1000 verges ou plus à ses neuf premières saisons dans la LCF. Une production qui a diminué en 2013, 2014 et 2015.

Mais le vétéran semble avoir retrouvé son élan des beaux jours, même s'il a grossi.

Lewis fait 1,78 m (5' 10") et 109 kg (240 livres). C'est une dizaine de kilos de plus que le receveur le plus pesant du Rouge et Noir, le grand Ernest Jackson. «Il faudra faire un meilleur travail à le couvrir, mais surtout à le plaquer. Ça sera un de nos points de mire», a reconnu l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Ce qui explique aussi pourquoi John Boyett prend la relève de David Hinds en tant que secondeur. Quand l'ancien des Broncos de Denver frappe, ça fait mal. La semaine dernière, le joueur américain et adepte des arts martiaux mixtes a réussi deux sacs aux dépens du quart-arrière des Lions de la Colombie-Britannique, Jonathon Jennings.

Le Rouge et Noir pourrait aussi aligner par moments quatre secondeurs sur le terrain pour contrer Lewis et les Alouettes.

Criner en mode attente

Le receveur réserviste Juron Criner pourrait effectuer ses débuts... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le receveur réserviste Juron Criner pourrait effectuer ses débuts dans la LCF, jeudi soir.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Juron Criner était un brin surpris en retraitant au vestiaire. Un journaliste l'attendait à sa case.

Pourquoi s'intéresser à un receveur réserviste? Un gars qui n'a pas encore disputé un match dans la LCF. Parce que le joueur originaire de Las Vegas pourrait effectuer ses débuts jeudi soir. Greg Ellingson a raté une deuxième séance d'entraînement consécutive en raison de spasmes au dos.

Qui dit maux de dos dit boîte à surprises. Parfois, elles sont bonnes les nouvelles. D'autres moins plaisantes.

L'entraîneur-chef Rick Campbell a assuré que l'absence du receveur étoile était pour des raisons préventives. Il reste que Criner a vu plusieurs répétitions au sein de la première unité. «C'est difficile d'attendre son tour, mais ça fait partie du choix de carrière que j'ai fait. Tu restes positif et tu t'assures d'être prêt si on crie ton numéro», a-t-il noté.

«C'est difficile d'attendre son tour, mais ça fait partie du choix de carrière que j'ai fait. Tu restes positif.»

Juron Criner
receveur réserviste pour le Rouge et Noir

Ce qu'on sait du receveur qui porte le dossard 86? Il a déjà évolué dans la NFL, captant 16 passes pour 151 verges à sa saison recrue en 2012 chez les Raiders d'Oakland.

Les Giants de New York l'ont gardé dans leur entourage pendant une saison en 2014.

Criner, 26 ans, s'est joint au Rouge et Noir en avril. «Parce que je ne voulais plus attendre près du téléphone pour l'appel d'une équipe de la NFL», a-t-il expliqué.

Une deuxième passion

Qui sait, on pourrait peut-être le voir en sol gatinois dans les prochaines semaines. Car le football n'est pas sa seule passion. Il adore pratiquer le BMX. Un sport qui a bercé son enfance au Nevada.

«J'étais toujours à la recherche de planches de bois pour construire des rampes de lancement. J'aimais effectuer des sauts, parfois un peu fou», a-t-il souligné.

Une image lui vient en tête. «J'ai déjà sauté par-dessus une poubelle sans utiliser une rampe. C'est le plus risqué que j'ai osé. Jamais je n'aurais sauté par-dessus une voiture comme certains le font.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer