Le DG Marcel Desjardins sur la liste des blessés

Marcel Desjardins a pris l'habitude de regarder certaines... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Marcel Desjardins a pris l'habitude de regarder certaines parties sur les lignes de côté.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La malchance ne lâche pas d'une semelle le Rouge et Noir. À quel point? Voilà au tour du directeur général de se retrouver sur la longue liste d'éclopés au lendemain d'une quatrième défaite en cinq matches.

Marcel Desjardins confirme avoir subi une blessure importante au genou gauche. Il a été plaqué accidentellement lors d'un retour de botté de dégagement au deuxième quart du revers de 29-23, jeudi soir, à la Place TD.

Le DG franco-ontarien se trouvait sur les lignes de côté lorsque le joueur des Lions de la Colombie-Britannique, Chris Rainey, a été poussé contre lui par le vétéran du Rouge et Noir, Dan West. « Ça va être un problème », a-t-il avoué au Droit, vendredi, en parlant de sa jambe amochée.

Le personnel médical de l'équipe croit que des ligaments ont écopé. « Mais je n'ai pas encore subi mon test de résonance magnétique. Donc, on ne connaît pas encore la gravité », a ajouté le principal intéressé.

Desjardins se trouvait à son bureau au moment de l'entrevue avec LeDroit. « Ça ne m'empêchera pas de travailler », a-t-il assuré, lui qui n'accompagnera toutefois pas le Rouge et Noir à Montréal la semaine prochaine.

Ce dernier a pris l'habitude au fil des semaines de regarder certaines parties sur les lignes de côté. Ce fut le cas lors de la visite des Argonauts de Toronto à la fin juillet.

« Ça me donne une meilleure perspective sur l'atmosphère qui règne au sein de l'équipe. Par exemple, est-ce qu'il y a de la panique », a-t-il expliqué.

Desjardins dit qu'il suivait l'action attentivement dans les secondes qui ont précédé sa blessure. Il voyait venir trois joueurs en sa direction.

« Je pensais être correct. Mais il y a eu une punition à un de nos joueurs pour avoir poussé un de leurs joueurs sur les lignes de côté. Cela lui a donné assez de vitesse pour me faucher les jambes », a-t-il relaté.

La deuxième demie, il l'a suivie via un écran situé à l'intérieur de l'infirmerie du Rouge et Noir. L'équipe a laissé filer une avance en fin de match et se retrouve maintenant avec une fiche de 4-4-1.

« C'était une partie très serrée. Ce n'était pas comme le match précédent contre Montréal durant lequel nous avions mal joué partout. Un jeu de plus offensivement ou défensivement, le résultat aurait été probablement différent jeudi », a noté Marcel Desjardins, convaincu que sa formation va se replacer.

La bonne nouvelle, c'est que le grand patron s'est avéré le seul grand blessé à la conclusion de cette partie. L'équipe a perdu plusieurs joueurs au fil des trois derniers mois, du porteur de ballon William Powell à l'ailier défensif Arnaud Gascon-Nadon en passant notamment par les Burris, Harris, Van, Gillanders, MacMillan, Hopkins, Gavins et Kanneh.

C'est sans oublier la recrue québécoise Olivier Goulet-Veilleux, qui s'est fracturé le tibia et le péroné lors de la deuxième semaine de la saison régulière à Montréal. Il n'y a que la mascotte Grands Jos, qui a réussi à demeurer en santé jusqu'ici...

Le Rouge et Noir reprendra l'entraînement dimanche à... Gatineau. Ils devraient fouler le terrain synthétique de l'école secondaire Le Carrefour en fin de matinée puisque la Place TD sera l'hôte d'un match de la NASL en après-midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer