Le Rouge et Noir s'écroule encore

La partie a été marquée non seulement par... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La partie a été marquée non seulement par l'indiscipline, mais aussi une multitude de plaqués manqués par Ottawa.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le quart-arrière était différent, mais le résultat a été le même chez le Rouge et Noir, qui a encaissé un troisième revers à ses quatre dernières sorties.

Cette fois-ci, ce sont les Lions de la Colombie-Britannique qui ont gâché une belle soirée, jeudi, dans une Place TD encore bondée. Ils ont gagné 29-23 grâce à un touché du quart réserviste Travis Lulay avec moins de deux minutes à écouler en temps réglementaire.

Ce dernier a réussi une faufilade d'une verge. Quelques secondes plus tard, il a réussi le converti de deux points.

«Nous avons livré une bonne bataille, mais il faut limiter les jeux négatifs. Nous avons reculé en attaque trop souvent au lieu d'avancer et nous avons permis aux Lions de rester sur le terrain plus longtemps avec le ballon en raison de pénalités», a déploré l'entraîneur-chef du Rouge et Noir, Rick Campbell.

«Nous ne pouvons pas aider l'autre équipe à gagner. Il faut la faire travailler pour l'obtenir.»

Cette partie a été marquée non seulement par l'indiscipline, mais aussi une multitude de plaqués manqués par Ottawa (4-4-1). Elle marquait aussi le retour de deux grands blessés, Trevor Harris et Travon Van.

Trevor Harris... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Trevor Harris

Etienne Ranger, LeDroit

Le premier ressemblait à tout, sauf un joueur qui n'avait pas lancé le ballon dans un match depuis un mois.

Le nouveau quart-arrière numéro un du Rouge et Noir a complété 23 de 30 passes pour 352 verges et un touché. Mais sa sortie n'était pas parfaite. Il a échappé deux remises du centre Jon Gott. Une de ses gaffes a forcé son équipe à accorder un touché de sûreté au quatrième quart.

Quant à Van, il a récolté 52 verges sur 12 courses. Il a aussi inscrit le deuxième touché de l'équipe.

Le botteur Chris Milo a produit les autres points des siens avec trois placements, dont un de 47 verges.

Harris disputait un premier match depuis qu'il s'était blessé à une cheville et un genou le 22 juillet à Régina. Le vétéran Henry Burris en avait profité pour reprendre son poste, mais il a éprouvé des problèmes en trois sorties.

Le joueur par excellence de la dernière saison dans la LCF a échappé le ballon souvent en plus d'être victime de plusieurs interceptions durant ces trois joutes. Ottawa a perdu deux fois. Ce qui a poussé la direction a apporté plusieurs changements à la formation.

Mais visiblement, ce ne fut pas suffisant. «Trevor a réussi plusieurs longues passes. Il a été précis et il nous a donné une chance de gagner cette partie-ci», a noté Rick Campbell.

Le quart-arrière était différent, mais le résultat a... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Etienne Ranger, LeDroit

Cette défaite vient porter ombrage à une belle performance du plaqueur format réduit Ettore Lattanzio, qui a réussi deux sacs. Un revers dans lequel le directeur général Marcel Desjardins a été blessé.

Ce dernier a encaissé accidentellement un plaqué d'un de ses propres joueurs, Dan West, sur un retour de botté de dégagement. Il se trouvait le long des lignes de côté sur la séquence.

Le genou de Desjardins a été amoché sur le jeu. «Il a subi une blessure, mais il sera OK», a assuré Campbell.

Le Rouge et Noir disputera son prochain match le 1er septembre à Montréal contre une équipe qui l'a malmené il y a une semaine. Les Alouettes avaient gagné 43-19.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer