Pruneau rétrogradé par le Rouge et Noir

Antoine Pruneau a raté plusieurs plaqués dans la... (Justin Tang, Archives PC)

Agrandir

Antoine Pruneau a raté plusieurs plaqués dans la récente défaite de 43-19 du Rouge et Noir contre les Alouettes.

Justin Tang, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un autre gros nom écope chez le Rouge et Noir, moins d'une semaine après la cuisante défaite subie contre les Alouettes de Montréal.

Antoine Pruneau a perdu le poste de partant qu'il occupait depuis le quatrième match de la saison inaugurale de la franchise.

L'entraîneur-chef Rick Campbell a confirmé que le joueur américain John Boyett le remplacerait en tant que secondeur au sein de la défensive. «Antoine est un joueur que j'adore diriger. Les succès de l'équipe lui tiennent à coeur. Il donne tout ce qu'il a, mais il y a aussi d'autres bons joueurs au sein de notre équipe», a-t-il expliqué en mêlée de presse.

«Nous voulons tout simplement trouver la meilleure combinaison possible. Antoine continuera à avoir un gros impact sur le terrain au sein des unités spéciales.»

Il s'agit d'une rétrogradation pour Pruneau, un des favoris de la foule. De nombreuses partisanes portent son chandail numéro 6 dans les gradins de la Place TD depuis trois ans. «C'est sur que c'est une déception», a soutenu le joueur québécois au Droit. Il était secoué, mais pas surpris de la décision de ses patrons.

«Je suis conscient que je n'ai pas joué un bon match contre les Alouettes, a ajouté Pruneau, qui a raté plusieurs plaqués. J'ai senti ça venir.»

Le choix de première ronde en 2014 refuse toutefois de s'apitoyer sur son sort. «La décision est prise. C'est à moi maintenant de faire sentir ma présence sur les unités spéciales, a-t-il commencé par dire. «Je fais effectuer n'importe quel travail qu'on va demander. Ce n'est pas la saison de Pruneau. C'est la saison du Rouge et Noir.»

Rick Campbell compte l'insérer ici et là lors de certaines séquences en défensives. Mais ce ne sera pas à titre de secondeur, mais plutôt de maraudeur, la position à laquelle il avait évolué lors du premier camp d'entraînement de la concession.

«Je vais continuer à me battre, à travailler fort pour retrouver ma place en défensive. J'ai confiance que je peux couvrir les receveurs dans cette ligue.»

Secouer les joueurs

Le Rouge et Noir, qui occupe le premier rang de la division Est, a perdu trois de ses quatre derniers matches. La direction a décidé de secouer son alignement dans les derniers jours.

Henry Burris a appris dimanche qu'il devra céder son poste de quart-arrière numéro un à Trevor Harris. Puis il y aura aussi un changement au sein de la ligne offensive.

Reste à voir si ce sera suffisant pour redonner du mordant au Rouge et Noir (4-3-1), qui recevra la visite des Lions de la Colombie-Britannique, jeudi soir, à Ottawa.

Travon Van a le feu vert

Le demi offensif américain effectuera son retour au... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le demi offensif américain effectuera son retour au jeu, jeudi soir, après une absence de deux mois.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Le demi offensif américain effectuera son retour au jeu, jeudi soir, après une absence de deux mois. Ça tombe à un bon moment pour le Rouge et Noir, qui a besoin de redémarrer une offensive qui toussote depuis quelques semaines.

«J'espère pouvoir provoquer une étincelle», a soutenu Van, qui avait accumulé 86 verges au sol lors du deuxième match de la saison. Une rencontre durant laquelle il s'était blessé à la fin de la première demie, se retrouvant au bas d'une empilade près de la ligne des buts des Alouettes de Montréal.

«Ça n'a pas été facile au début. C'est la première fois que je me blessais sérieusement. Et je ne suis pas le gars le plus patient», a avoué le porteur de ballon de (5' 11") et (205 livres).

Van savait dès le lendemain de cette partie à Montréal qu'il était dans le pétrin.

«Je pensais au début que je me sentirais mieux à mon réveil. Ce fut le contraire. J'avais très mal. J'ai réalisé que ça prendrait un bout de temps avant de revenir.»

Le Rouge et Noir s'est rabattu pendant son absence sur Nic Grigsby et Kienan LaFrance. «Ils ont effectué un bon boulot», a souligné l'entraîneur-chef Rick Campbell.

«Mais ce que Travon peut amener, c'est la possibilité du gros jeu à n'importe quel moment. Il représente une double menace dans le champ arrière car il peut courir ou même très bien attraper le ballon. Et on sait tous à quel point la LCF est une ligue où les longs jeux font une différence.»

«Nous croyons qu'il (Van) peut apporter une dynamique différente à notre attaque.»

Le principal intéressé, lui, répétait qu'il devrait probablement se calmer dans les prochaines heures. «Je suis tellement excité à l'idée de jouer enfin, a-t-il confié. Je dois simplement relaxer et me concentrer à effectuer les jeux qu'on me demande.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer