Le Rouge et Noir en manque de confiance

La troupe de Rick Campbell aura de la... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

La troupe de Rick Campbell aura de la pression sur les épaules, vendredi, pour battre les Alouettes de Montréal.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur papier, c'est un duel inégal. L'équipe de première position contre l'équipe qui croupit dans les bas-fonds du classement. Si le Rouge et Noir semble largement favori, dans son match de vendredi soir contre les Alouettes de Montréal, ça ne paraît pas. Vraiment pas.

La bande qui jouera sur son terrain, à la Place TD, semble tout sauf confiante. On sent plutôt une grande prudence, presque une méfiance, lorsqu'on parlait à ses joueurs ainsi qu'à ses entraîneurs, jeudi.

Ça part du sommet. Le vétéran quart-arrière Henry Burris a obtenu très tôt, cette semaine, la confirmation qu'il affronterait les Oiseaux.

Sur papier, c'est un duel inégal. L'équipe de première... (Infographie LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Infographie LeDroit

Il obtient cependant un peu les clés de l'attaque par défaut, car son partenaire Trevor Harris est encore au rancart. S'il fallait qu'il connaisse une sortie en demi-teinte, le débat sur l'identité du véritable général dans la capitale reprendra de plus belle la semaine prochaine.

«On m'a toujours dit de me préoccuper uniquement des choses que je peux contrôler», répète-t-il.

«Ce qui va se passer dans le futur... Je m'en fiche complètement de savoir qui sera le quart partant de notre équipe. Ça peut être moi, ça peut être Trevor, ça peut être Danny O'Brien ou encore Brock Jensen. Toutes ces décisions importantes appartiennent à Rick Campbell. Moi, j'ai une seule responsabilité. Je dois me présenter sur le terrain cette semaine et essayer de ramener notre attaque au niveau qu'elle est capable d'atteindre.»

Campbell aura lui-même un peu de pression supplémentaire sur les épaules cette semaine. Lors de la dernière visite de son club dans la métropole, au tout début de la saison, il a été rudoyé par le receveur étoile des Alouettes, Duron Carter.

Carter n'a toujours pas purgé la suspension qui lui a été imposée. Son appel a été entendu. Aucune décision n'a encore été rendue. Il sera donc de la formation débutante cette semaine. «Nous n'en parlons jamais. Nous avons toujours tenu pour acquis qu'il participerait à cette rencontre», récite l'entraîneur-chef avec patience.

Campbell rejette la théorie selon laquelle cet incident rehaussera la rivalité entre les deux équipes de la 417/40. Il n'y aura pas plus d'électricité dans l'air que d'habitude, selon lui. 

«C'est un match trop important, pour nous comme pour eux», assure-t-il.

Les joueurs du Rouge et Noir s'expriment peut-être avec prudence parce que ses performances les plus récentes n'ont pas été leurs meilleures. Ils ont quand même subi deux revers consécutifs à la fin du mois de juillet.

Ils ont réussi à gagner leur premier match en août, mais ça n'a pas été facile. Il a fallu une interception de Jermaine Robinson et un placement de Chris Milo alors qu'il restait moins de deux minutes à faire pour doubler les Eskimos d'Edmonton au fil d'arrivée.

«On ne veut pas échapper notre prochain match. Surtout qu'on joue à la maison. Nous n'avons pas joué notre meilleur football devant nos partisans jusqu'ici cette saison. Cette fois-ci, nous n'avons pas d'excuse. Nous venons de passer une semaine à nous reposer. Je ne veux pas assurer une victoire, rien du genre. Disons simplement qu'on vise une grosse performance», résume le centre-arrière québécois Patrick Lavoie.

La recrue québécoise Jason Lauzon-Séguin affrontera Montréal pour la première fois. Il aura un défi de taille. Il devra évoluer à la position de garde à gauche, une position qu'il ne connaît pas.

Whiteside prend du recul

Aston Whiteside, allongé sur le gazon, avait connu un... (Justin Tang, Archives PC) - image 4.0

Agrandir

Aston Whiteside, allongé sur le gazon, avait connu un départ canon à Ottawa en 2015, mais une blessure sérieuse à un genou avait mis un terme prématuré à sa saison.

Justin Tang, Archives PC

Mauvaise nouvelle pour la brigade défensive du Rouge et Noir. Le nom de l'ailier Aston Whiteside a été placé sur la liste des blessés à long terme.

L'Américain du Texas avait connu un départ canon à Ottawa en 2015. Il avait réussi sept sacs du quart en cinq matches. Une blessure sérieuse à un genou avait mis un terme prématuré à sa saison. Il est revenu au jeu en 2016. Il a été correct, mais pas aussi dominant.

«À vrai dire, il n'a jamais été capable d'atteindre un niveau où il se sentait réellement à l'aise», explique Rick Campbell.

«Nous allons lui permettre de prendre un peu de recul. Nous allons lui laisser le temps de travailler avec nos thérapeutes. Il nous a rendu de précieux services dans le passé. On verra où il sera rendu dans quelques semaines. S'il atteint un bon niveau, il pourrait nous être fort utile dans le dernier droit.»

On remarquera peut-être moins l'absence de Whiteside. Le plaqueur américain Moton Hopkins est de retour au jeu. Il disputera son deuxième match vendredi. «Les gars étaient contents de le revoir parce qu'il est un grand leader en dehors du terrain. Nous étions encore plus contents au terme de son premier match. C'était comme s'il ne s'était jamais absenté», commente le coach.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer