Lafrance obtient sa chance

Kienan Lafrance prendra la place de l'Américain Nic... (Justin Tang, Archives PC)

Agrandir

Kienan Lafrance prendra la place de l'Américain Nic Grigsby dans l'alignement du Rouge et Noir.

Justin Tang, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est l'opportunité que Kienan Lafrance attendait.

La direction du Rouge et Noir d'Ottawa a limogé un vétéran mercredi. Le porteur de ballon Nic Grigsby, un Américain, a été sacrifié pour permettre à l'équipe de respecter les ratios de joueurs internationaux imposés par la Ligue canadienne de football.

Ce départ laissait cependant un trou béant dans l'alignement. Il fallait rapidement identifier un joueur capable de chausser les bottines du demi à l'attaque partant, vendredi, pour le match contre les Alouettes de Montréal.

Lafrance, l'athlète aux racines franco-manitobaines, a été choisi.

«Il est solide. Il connaît ses affectations. Il est efficace dans la protection contre la passe. Nous lui avons donné l'occasion de compléter quelques matches dans le champ arrière cette saison. Il s'est bien débrouillé. Nous avons entièrement confiance en lui», déclare le directeur général d'Ottawa, Marcel Desjardins.

Il faut comprendre que c'est une situation temporaire. Grigsby était lui-même considéré comme une solution de rechange.

L'homme de confiance de Desjardins, c'est Travon Van.

Ce dernier complète sa septième semaine sur la liste des blessés. Il s'approche toutefois d'un retour. On pense qu'il pourra récupérer sa place dans l'alignement la semaine prochaine.

La fenêtre d'opportunité de Lafrance pourrait donc être très petite. Il disposera d'un seul match pour faire ses preuves.

«Je ne me préoccupe jamais vraiment des décisions qui sont prises par la direction. Ces gens-là peuvent gérer l'équipe comme ils veulent. Je suis juste satisfait. J'arrive à un moment, dans ma carrière, où je mérite une opportunité», commente-t-il.

Il demeure un bien jeune joueur de football. Le Rouge et Noir l'a sélectionné en sixième ronde du repêchage universitaire canadien en 2015. À l'époque, ça ne lui garantissait rien.

Depuis, il ne cesse de gravir les échelons.

«Il progresse à pas de géant», dit même, enthousiaste, l'entraîneur-chef Rick Campbell. 

«Nous avions déjà un faible pour lui quand nous l'avons repêché au terme de sa dernière saison à l'Université du Manitoba. Depuis son arrivée avec nous, sa compréhension du sport ne cesse de s'améliorer. Il est de plus en plus confiant lors de chacune de ses sorties sur le terrain.»

Il a porté le ballon à 29 occasions, déjà, cette saison. Il a gagné 136 verges, ce qui est plus que satisfaisant.

Il a quand même la chance d'apprendre son métier avec l'attaque du Rouge et Noir. On ne sait trop comment ni pourquoi, mais tous les porteurs de ballon que Campbell envoie sur le terrain cette saison parviennent à tirer leur épingle du jeu.

«Ça en dit long sur notre attaque, croit Marcel Desjardins. Les gars sont bien préparés. Notre système de jeu est efficace. Tant que nous serons capables de trouver des gars légèrement supérieurs à la moyenne, nous allons connaître du succès.»

Le directeur général dormira quand même mieux lorsque Van sera officiellement de retour au jeu. «Lui, il fait certainement partie des joueurs les plus dynamiques qui sont à notre disposition.»

Brendan Gillanders

Lafrance ne fera pas le travail tout seul contre les Alouettes.

Un autre joueur canadien, Brendan Gillanders, disputera son premier match avec le Rouge et Noir. Il sera principalement utilisé dans un rôle de centre-arrière, mais on pourrait lui permettre de courir un peu avec le ballon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer