Lauzon-Séguin s'approche d'un premier départ

Jason Lauzon-Séguin, qui est originaire de St-Eugène, a... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Jason Lauzon-Séguin, qui est originaire de St-Eugène, a été le premier choix du Rouge et Noir au dernier repêchage.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Quand Jason Lauzon-Séguin s'est pointé à la Place TD, un des entraîneurs l'attendait. Non, la recrue n'était pas le pétrin. Au contraire.

Le coordonnateur de la ligne offensive voulait lui annoncer une bonne nouvelle, mardi matin. «Bryan Chiu m'a dit de me préparer, que j'allais m'entraîner aujourd'hui au sein de la première unité à l'attaque», a relaté le premier choix du Rouge et Noir au dernier repêchage.

«J'étais content.»

Lauzon-Séguin a remplacé l'Américain Jake Silas au poste de bloqueur à droite lors de cette première séance depuis la défaite de 23-20 subie il y a trois jours contre les Argonauts de Toronto. Ce qui lui ouvre la porte à entamer un premier match en tant que partant dans la LCF, samedi, lorsque les Eskimos d'Edmonton seront en ville.

Le directeur général Marcel Desjardins a avoué qu'il pourrait y avoir «possiblement» un changement au sein de la ligne offensive.

«C'est une belle marque de confiance de leur part. Je suis prêt à relever ce défi. Je vais travailler fort toute la semaine pour être à la hauteur des attentes», a promis Lauzon-Séguin, qui a grandi à une heure de route à l'est d'Ottawa, à St-Eugène.

L'athlète âgé de 25 ans, qui fait 6' 4" et 300 livres, a manqué quatre parties en raison d'une commotion cérébrale subie lors de la première semaine de la saison à Edmonton. Il avait pris la relève en tant que garde à droite en deuxième demie contre les champions de la coupe Grey.

Ce n'est que quelques jours plus tard que le joueur franco-ontarien a ressenti des maux de tête et nausées. Des ennuis de santé qui sont bien derrière lui puisqu'il était de retour en uniforme en tant que réserviste le week-end dernier.

Bien entouré

Ses parents Pierre Séguin et Laurie-Ann Lauzon devraient être présents à la Place TD en vue de son prochain match.

«Ils m'ont toujours suivi dans les rangs collégiaux et universitaires, a dit fiston Jason, qui a évolué au Cégep de Valleyfield et l'Université Laval, à Québec.

«C'est beau s'ils ont manqué cinq matches en huit ans», a-t-il ajouté.

Chez le Rouge et Or, les entraîneurs l'ont surtout utilisé en tant que bloqueur. À Ottawa, le vétéran SirVincent Rogers l'a pris sous son aile afin de faciliter son adaptation.

Même Henry Burris lui refile des conseils ici et là. Ce qui fait son affaire.

«Il y a des anciens joueurs de l'université Laval qui m'avaient raconté des histoires, qui m'avaient dit à quel point ça peut-être difficile pour une recrue au sein de certaines équipes. Il y a des vétérans qui ne veulent pas aider, car ils pourraient perdre leur gagne-pain.

«Dieu merci, je suis tombé sur une bonne équipe. Il y a de bons vétérans ici.»

«Air Canada» en demande

Brandon Bridge, un Ontarien de 24 ans, tente de... (La Presse Canadienne, Graham Hughes) - image 3.0

Agrandir

Brandon Bridge, un Ontarien de 24 ans, tente de devenir l'un des rares athlètes canadiens à obtenir un poste de quart partant dans la LCF.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Le Rouge et Noir pourrait se tourner vers «Air Canada» pour ajouter de la profondeur à son attaque aérienne.

C'est le surnom accolé au quart-arrière Brandon Bridge, qui a été libéré par les Alouettes de Montréal lundi. Quelques heures plus tard, quatre clubs avaient déjà contacté son agent. Ottawa fait partie du lot. «Nous avons fait un appel, a confirmé le directeur général Marcel Desjardins.

«Il y a de l'intérêt de sa part, mais je sais qu'il a aussi jasé avec d'autres équipes. Reste à voir si nous sommes une option pour lui.»

Bridge est devenu la saison dernière le premier quart canadien à entamer un match dans la LCF depuis Giulio Caravatta en 1996. Âgé de 24 ans, il a été un choix de quatrième ronde des Alouettes.

Ces derniers lui ont offert d'être relégué à l'équipe d'entraînement ou de placer son nom sur la liste des blessés pendant six semaines. Ce qu'il a refusé, menant à son renvoi.

Les Alouettes le considéraient leur quatrième quart-arrière.

Le Rouge et Noir mise déjà sur un duo étoile en Henry Burris et Trevor Harris. Il y a Brock Jensen et Danny O'Brien dans le giron de l'équipe, mais les opinions divergent au sujet de leur véritable potentiel dans les rangs pros.

Bridge a complété 26 de ses 40 passes pour deux touchés et 282 verges la saison dernière. Il a aussi été victime d'une interception.

L'athlète de 6' 4" et 229 livres a inscrit deux touchés au sol en 2016.

«Nous aimons son gabarit, ses habiletés athlétiques et son intelligence, a soutenu Desjardins au sujet d'Air Canada, un sobriquet que le joueur a obtenu en raison de ses prouesses dans la NCAA.

«Nous croyons qu'il a simplement besoin d'un environnement propice et stable pour son développement. Malheureusement pour lui, tous les changements qui se sont produits à Montréal à la direction de l'attaque ont peut-être nui un peu à sa progression. Ça, c'est un point de vue de l'extérieur.»

Gavins sera patient

Le demi défensif Jerrell Gavins... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Le demi défensif Jerrell Gavins

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Le genou droit amoché, Jerrell Gavins se résignait à son sort. Il n'enfilera pas épaulettes et casque pour un bout de temps. Reste à voir combien de matches il ratera.

«Tu joues au football. Tu sais que tu vas te blesser à un certain moment. Quand ce n'est pas la cheville, c'est le genou», a lancé le demi défensif américain du Rouge et Noir, mardi, après l'entraînement des siens.

Une séance qu'il a suivie en tant que spectateur. Il souffre d'une blessure au ligament latéral interne (MCL), ce qui pourrait le garder à l'écart du jeu pour un mois.

Peut-être plus longtemps, peut-être moins. «Tout le monde guérit à un rythme différent, a-t-il dit.

«Puis je vais faire ce qu'on me dit ici», a-t-il ajouté.

Mais pas question pour lui de précipiter un retour. Puis le Rouge et Noir va se montrer prudent avec Gavins, auteur de quatre interceptions en 2015. Son absence au match de la coupe Grey avait nui à l'équipe; les Eskimos s'amusant aux dépens de son remplaçant.

Gavins s'est blessé lors de la première séquence défensive, dimanche dernier, quand il a plaqué le porteur de ballon Brandon Whitaker. 

Il n'est pas le seul joueur défensif qui manquera à l'appel lors du prochain match. Le demi de coin Abdul Kanneh soigne une entorse à une cheville. Il se déplaçait avec une bottine protectrice à son pied droit.

«C'est plus confortable que des béquilles», a-t-il lancé en riant.

Le meilleur joueur de la tertiaire du Rouge et Noir pourrait revenir au jeu lors de la visite des Alouettes de Montréal, le 19 août. L'équipe profitera d'un congé de match, la semaine prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer