Hanté par les ballons échappés

Jermaine Robinson... (Simon Séguin-Bertrand, Archives  LeDroit)

Agrandir

Jermaine Robinson

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Son erreur l'a hanté ces deux derniers jours. Elle a coûté une victoire au Rouge et Noir.

« Je m'en veux encore. J'aurais tellement aimé réussir ce jeu, a avoué le maraudeur Jermaine Robinson, dimanche après-midi, au stade de l'Université d'Ottawa.

Ses coéquipiers et lui étaient de retour à l'entraînement. Ils ont dû se contenter d'un verdict nul de 26-26 contre les Stampeders de Calgary, vendredi soir.

Ottawa (2-0-1) menait 23-20 lorsque Robinson a intercepté une passe de Bo Levi Mitchell en surtemps. Le hic ? Il n'a pu maitriser le ballon, qui s'est retrouvé finalement au sol.

Cela a donné une nouvelle chance aux Stampeders de prolonger le match. Ils en ont profité pour réussir un placement sur le jeu suivant.

«Il faut tourner la page. Il y a déjà une autre partie qui se pointe. Ça veut dire une opportunité de réussir d'autres jeux. Le plus vite que nous pouvons, le mieux que ce sera», a soutenu Robinson.

Le Rouge et Noir affrontera les Argonauts de Toronto, mercredi soir, au stade BMO.

«Je dois apprendre de ça et m'assurer que la prochaine fois, je serai concentré et je réussirai ce jeu. J'aurai alors droit aux accolades.»

Que Robinson échappe le ballon a surpris un peu tout le monde. Y compris lui.

«Dans les rangs collégiaux, j'avais réussi huit interceptions. J'avais notamment marqué quatre touchés de la sorte, a-t-il souligné.

«Je pense que je me voyais déjà en train de courir avec le ballon...»

Il n'est pas le seul qui a erré lors du dernier match.

Le nouveau demi offensif Nic Grigsby a échappé le ballon à une verge de la ligne de buts avec moins d'une minute en temps réglementaire. Lui aussi disait avoir retenu sa leçon.

«C'est si important de sécuriser le ballon, surtout au quatrième quart», a noté Grigsby, qui a tout de même connu des débuts intéressants chez le Rouge et Noir.

L'ancien vendeur de voitures coréennes a récolté 65 verges au sol en plus de capter cinq passes pour 38 verges. Il obtiendra un deuxième départ de suite cette semaine.

L'entraîneur-chef a bien aimé ce qu'il a vu de lui. Rick Campbell a refusé de jeter le blâme de la défaite sur Grisgby et même Robinson.

«C'est un autre cliché, mais il n'y a pas uniquement un jeu qui te permet de gagner ou perdre un match. Nous pourrions reculer et cibler plusieurs jeux et dire si nous avions réussi ceci ou cela, a-t-il affirmé.

«Des erreurs vont se produire dans une partie. Il faut simplement trouver le moyen de les limiter.»

Aucun nouveau blessé à rapporter

Aucune patte de lapin ou même de trèfles à quatre feuilles ne se trouve dans le vestiaire du Rouge et Noir. Pourtant, la chance commence peut-être enfin à sourire à l'organisation. L'infirmerie, qui déborde depuis un mois, n'a accueilli aucun nouveau patient suite au dernier match. Une bonne nouvelle pour une équipe privée de... 12 joueurs. «Il y a quelques petites ecchymoses, mais rien de plus. Nous pourrions conserver le même alignement en vue de la prochaine partie», s'est réjoui l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Son club a perdu des morceaux importants lors de chaque joute en 2016, lors du camp d'entraînement ou deux premières semaines du calendrier régulier.

Henry Burris, William Powell, Moton Hopkins, Nolan MacMillan et Brendan Gillanders ne sont que quelques noms sur la liste des blessés.

Campbell croit qu'un éclopé ou deux pourrait revenir au jeu plutôt que prévu. «Après notre prochain match, nous aurons neuf jours avant d'affronter les Roughriders de la Saskatchewan», a-t-il souligné.

Un qui ne semble pas près d'un retour? Le porteur de ballon Travon Van.

Il était un spectateur attentif à l'entraînement. Mais il portait une orthèse à son genou gauche. Et ses déplacements étaient laborieux par moments.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer