Une célébration qui fait jaser

Arnaud Gascon-Nadon a bien fait rigoler ses coéquipiers... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Arnaud Gascon-Nadon a bien fait rigoler ses coéquipiers avec sa célébration, samedi dernier, après un touché de sûreté.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ses coéquipiers l'ont applaudi deux fois. La première pour avoir réussi un premier sac dans l'uniforme du Rouge et Noir, qui a mené à un touché de sureté.

La deuxième ? Pour sa célébration mémorable à la suite de ce jeu, samedi soir, à Edmonton.

Arnaud Gascon-Nadon a fait semblant d'abattre un arbre en compagnie de son ami Antoine Pruneau.

Une scène qui est devenue virale sur les médias sociaux dans les derniers jours.

« Dans le vestiaire, les gars capotaient. Il n'en revenait pas. J'aimerais bien que ça devienne une tradition d'équipe », a raconté l'ailier défensif québécois embauché durant l'hiver.

La scène n'a jamais été chorégraphiée dans les jours qui ont précédé la partie inaugurale. C'est du moins la version des deux acteurs.

« Cinq minutes avant le match, j'ai vu Arnaud assis sur le bord du banc. Je lui ai dit que de voir deux joueurs francophones qui jouent du même côté du ballon, c'est spécial, qu'il faille une célébration si on réussissait un sac », a raconté le secondeur Pruneau.

L'idée de faire un clin d'oeil au passé de bûcherons de l'Outaouais revient à Gascon-Nadon.

« Je trouvais ça cool de faire un truc sur les gars qui pratiquaient la drave dans le temps. J'ai dit à Antoine que j'allais couper l'arbre si c'était moi qui réussissais le sac. Je peux dire qu'il s'est vraiment donné dans le rôle du tronc qui tombe. Il a fermé les yeux et s'est laissé aller à fond.

«Nous avons eu du plaisir. L'équipe s'amuse. Ça paraît. Tout le monde apprend à bien se connaître.»

Gascon-Nadon s'est fait des amis rapidement à Ottawa. Et ses patrons l'aiment bien.

Il a gagné un poste de partant au sein de la ligne défensive. L'équipe l'a mis sous contrat, espérant que l'ancien joueur des Tiger-Cats de Hamilton pourrait remplacer Justin Capicciotti qui poursuit sa carrière à Régina.

Jusqu'ici, le numéro 41 n'a pas déçu. Le colosse de 6'3'' et 250 livres a épaté jusqu'ici par sa vitesse. «On m'a donné une chance d'avoir ce poste. Maintenant, c'est à moi de le garder, a dit Gascon-Nadon.

«Ce n'est pas par manque d'humilité, mais j'ai toujours cru depuis mon arrivée dans la ligue que je pouvais être compétitif. Je réalisais des jeux durant les entraînements. J'avais simplement besoin d'obtenir une chance.»

C'est pourquoi il a opté pour le Rouge et Noir. Ça, et la présence de Leroy Blugh à titre d'instructeur de la ligne défensive a pesé lourd dans la balance.

«C'est le meilleur entraîneur que j'ai eu jusqu'ici. J'ai 27 ans et il m'apprend encore des affaires... Des techniques de jeu de pied, des trucs avec nos mains et nos yeux. Des choses que je ne connaissais pas. J'ai eu besoin de temps pour les assimiler durant le camp. Là, ça s'en vient de plus en plus facile.»

De bonnes mains, mais pas assez fiable

Chris Williams... (Martin Roy, archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Chris Williams

Martin Roy, archives LeDroit

Il a été le troisième receveur le plus productif de la Ligue canadienne de football en 2015. Mais Chris Williams n'était pas heureux de son rendement.

«J'ai toujours considéré que je possède de bonnes mains. Mais j'ai échappé un peu trop souvent des passes à mon goût», a avoué le vétéran du Rouge et Noir, mardi, après l'entraînement des siens. Il veut être une cible plus fiable cette saison.

Après un match, ça regarde drôlement bien. Williams a capté huit des neuf ballons lancés vers lui dans le gain à Edmonton, récoltant 176 verges et deux touchés. Il marqué sur des réceptions de 71 et 37 verges.

Une performance qui lui a valu d'être choisi une des trois étoiles de la semaine de la LCF en compagnie de son coéquipier et quart-arrière Trevor Harris. Le secondeur des Tiger-Cats de Hamilton, Simoni Lawrence, complète le trio.

«Il faut s'assurer de continuer à lancer de longues passes en direction de Chris, a soutenu l'entraîneur-chef Rick Campbell.

«Une fois qu'il en capte une ou deux, ça fait réfléchir l'adversaire. On l'a vu contre les Eskimos. Son deuxième touché est le résultat d'un adversaire qui se préoccupait de lui. Il faut garder l'autre équipe sur le qui-vive.»

Capable de répéter

Williams, lui, croit que le Rouge et Noir est capable de répéter son exploit de l'an dernier. Les finalistes de la coupe Grey ont aligné quatre receveurs ayant récolté 1000 verges ou plus.

C'était du jamais vu depuis une décennie.

«Nous avons connu un départ. On verra où tout ça va nous mener. Il faudra rester en santé. Ce que je sais, c'est que nous allons représenter encore une fois un beau défi pour les défensives adverses», a affirmé Williams, qui avait amassé 1214 verges et huit touché la saison passée.

Le doigt de Burris, la jambe de Medeiros

Il faudra patienter avant de connaître l'ampleur de la blessure au doigt du quart-arrière Henry Burris.

Le Rouge et Noir n'avait rien de nouveau à dévoiler, mardi, après l'entraînement. Le coach a simplement répété que son vétéran ne jouerait pas jeudi.

« Après cette partie, nous en saurons un peu plus où s'en tenir », a dit Rick Campbell.

Quoi d'autre ? Jason Lauzon-Séguin, qui a terminé le match au poste de garde à droite contre les Eskimos, était absent sur le terrain.

Mais l'équipe assure que la recrue de l'Est ontarien sera du voyage à Montréal afin d'affronter les Alouettes. Elle pourrait apporter deux à trois changements.

Un d'eux ? Le joueur de ligne défensive Andrew Marshall pourrait jouer, a indiqué Campbell. Ce dernier contemple aussi l'idée d'utiliser Zack Medeiros afin d'effectuer les bottés d'envoi et de dégagement.

Chris Milo continuerait à effectuer les placements, sa spécialité.

« Il (Medeiros) a bien paru à ses deux premiers jours d'entraînement chez nous. Il possède une jambe très puissante. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer