Se venger des Eskimos

Le Rouge et Noir a disputé son dernier... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Rouge et Noir a disputé son dernier match de la saison dernière contre les Eskimos, et il jouera son premier match de la nouvelle saison contre ces mêmes Eskimos.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce fut un autre cruel rappel de la défaite crève-coeur du Rouge et Noir au match de la coupe Grey.

Des employés de la Ligue canadienne de football (LCF) sont débarqués à la Place TD avec le fameux trophée, mardi après-midi, après le premier entraînement de la saison régulière. Tout ça afin de promouvoir une nouvelle année via les réseaux sociaux.

Une visite qui a de quoi fouetter les joueurs. Surtout qu'elle survient à quelques jours du premier match... à Edmonton contre les mêmes Eskimos qui les ont défaits en finale.

« La motivation ne manquera pas cette semaine, a avoué le centre-arrière Patrick Lavoie.

«Les Eskimos en profiteront pour hisser leur bannière de champions avant cette partie. Ça va faire bouillir notre sang», a ajouté le quart-arrière Henry Burris.

Une bannière qui, à ses yeux, aurait pu facilement revenir au Rouge et Noir. Les champions de l'Est menaient avec moins de quatre minutes à écouler à la joute.

Mais des pénalités coûteuses ont coulé l'équipe.

Un des fautifs, Abdul Kanneh, n'a pas voulu jaser avec les journalistes après l'entraînement. Planté devant son casier, il se contentait de répondre un seul mot à toutes les questions.

«Prêt», a-t-il répété cinq ou six fois.

Kanneh en veut encore à la presse anglophone pour un texte publié à son sujet, la semaine dernière. On lui reprochait de trop faire la fête après une victoire en match pré-saison. Que la musique était trop forte dans le vestiaire.

Ses coéquipiers, eux, étaient plus loquaces. Et plus matures.

«Tous les vétérans ont hâte à cette première partie, a affirmé Lavoie. Chaque année après deux ou trois jours, tu as déjà hâte que le camp d'entraînement finisse. Ce n'était pas différent cette fois-ci.»

L'entraîneur-chef Rick Campbell a demandé à ses joueurs de remettre le compteur à zéro, d'oublier ce qui s'est passé l'automne dernier. Il a avoué par contre qu'une victoire au domicile des Eskimos ferait du bien.

«Parce que c'est la seule équipe que nous n'avons pas encore vaincue depuis nos débuts dans la ligue», a-t-il noté.

Qui dit Eskimos, dit Jason Maas. L'ancien coordonnateur à l'attaque du Rouge et Noir a quitté Ottawa dans la controverse durant l'hiver afin d'accepter le poste d'instructeur-chef chez les champions de la coupe Grey. «Un gars qui nous connaît bien», a reconnu Burris.

Ottawa possède une autre bonne raison de vouloir gagner cette partie.

La LCF leur a concocté un horaire difficile afin d'entamer la saison. Il y aura seulement quatre jours de repos entre la visite à Edmonton et la deuxième joute prévue à Montréal.

Ensuite, les Stampeders de Calgary débarqueront à Ottawa.

«Ça ne sera pas facile, mais nous sommes en avance par rapport à l'an dernier. Nous avions connu des difficultés à l'attaque lors des premières semaines. Nous étions tous en apprentissage d'un nouveau système de jeu, a rappelé Henry Burris.

«Mais cette année, nous n'avons pas ce problème. Nous sommes déjà tous sur la même page.»

Un bon mois pour Silas

En l'espace d'un mois, Jake Silas s'est fait dire « oui » deux fois.

D'abord, il y a son amie de coeur Carissa, qui a accepté sa proposition de mariage à la veille du camp d'entraînement. Une demande que le joueur de ligne offensive originaire du Michigan a effectuée sur un quai par une belle journée de mai.

Puis durant le week-end, le Rouge et Noir l'a accepté dans ses rangs. Encore mieux, il l'a promu au sein de son alignement partant.

Silas a gagné le poste de bloqueur à droite. Un rôle occupé l'an dernier par Colin Kelly, qui a fait le saut ce printemps dans la NFL.

« Je suis heureux, très heureux, a dit Silas, un géant de 6'7'' et 315 livres un peu timide qui conçoit des logiciels d'ordinateurs durant ses temps livres.

«Pas question par contre que je lève le pied et que je célèbre. Je dois continuer à me battre et travailler fort afin de conserver maintenant ce poste.»

Silas venait de terminer son premier entraînement en tant que nouveau bloqueur à droite. Un de ses voisins dans le vestiaire est le vétéran SirVincent Rogers, le gagnant du trophée remis au meilleur joueur de ligne offensive dans la LCF en 2015.

Des réponses

Ce premier entraînement officiel du Rouge et Noir a offert des réponses à plusieurs questions.

Alex Mateas sera aussi un des nouveaux membres de l'alignement partant. Il sera le garde à droite.

Le choix de deuxième ronde en 2015, Jake Harty, a remporté la bataille du cinquième receveur chez le Rouge et Noir. Le joueur possède des liens avec la région. La famille de sa mère habite à Buckingham.

En défensive, Arnaud Gascon-Nadon a été confirmé en tant que partant au sein de la ligne défensive. L'ancien du Rouge et Or de l'université Laval avait été embauché durant l'hiver en tant que joueur autonome.

La plus importante surprise ?

La recrue américaine Jonathan Rose sera un des demis au sein de la tertiaire complétée par les Kanneh, Gavins, Robinson et Hightower. Il a délogé Brendon Sermons, qui avait entamé le match de la coupe Grey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer