Coup dur chez le Rouge et Noir

Le demi offensif William Powell ne jouera pas... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le demi offensif William Powell ne jouera pas de la saison en raison d'un déchirure au tendon d'Achille.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Noir entamera la saison drôlement amoché dans 10 jours à Edmonton.

Le directeur général Marcel Desjardins a confirmé mercredi matin que le demi offensif William Powell ne jouera pas en 2016. «Il s'est déchiré le tendon d'Achille lors de notre match hors-concours lundi. Il sera absent pendant six à huit mois», a-t-il expliqué aux rares journalistes sur place, tôt, à la Place TD.

Pire, l'équipe sera privée de trois joueurs canadiens membres de l'alignement partant. Le centre-arrière Brendan Gillanders, le garde Nolan MacMillan et l'ailier défensif Rigel Romick rateront au moins les deux premiers mois du calendrier régulier de la LCF.

Le premier a un problème à un genou, l'autre à un poignet. «Heureusement, nous avons de la profondeur au sein de la ligne offensive avec les Albright, Mateas et Lauzon-Séguin», a noté Desjardins.

Ce n'est pas tout. Le maraudeur gatinois et choix de deuxième ronde au dernier repêchage, Mikaël Charland, sera aussi sur les lignes de côté pendant très longtemps.

Le dg a indiqué au Droit que le favori local s'est blessé à l'aine et ne reviendra pas au jeu avant trois à quatre mois.

Afin de pallier à toutes ses pertes canadiennes, le Rouge et Noir a convaincu un de ses employés de revenir au jeu. Oui, sans blague.

L'ancien secondeur des Gee Gees d'Ottawa et des Carabins de l'Université de Montréal, Pier-Yves Lavergne, a participé à l'entraînement en tant que centre-arrière.

Le Gatinois âgé de 26 ans avait pris sa retraite en janvier afin de se joindre à l'organisation en tant qu'adjoint aux opérations football. Avant de dire oui, il s'entraînait afin de participer à un camp de la LCF.

Lavergne avait eu droit à un essai chez les Stampeders de Calgary au printemps 2015. Mais il s'était blessé à une jambe.

«Nous lancions l'idée comme ça en riant durant le camp de l'utiliser. C'est devenu sérieux seulement en raison de toutes ces blessures, a soutenu Desjardins.

«Ça pourrait être seulement une solution à court terme. On verra comment les choses se déroulent pour lui dans les prochains jours. Il jouera au sein des unités spéciales vendredi à Hamilton. Si ça va bien, il a de bonnes chances de rester autour.»

Le Rouge et Noir a embauché un autre produit québécois. Le secondeur Olivier Goulet-Veilleux, qui a joué chez le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke, devrait aussi voir de l'action lors du dernier match hors-concours contre les Tiger-Cats.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer