Le Rouge et Noir réduit ses effectifs

La troupe du  Rouge et Noir reprendra l'entraînement... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La troupe du  Rouge et Noir reprendra l'entraînement mercredi à la Place TD,  moins de 48 heures après son match contre Winnipeg.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le couperet est tombé mardi soir chez le Rouge et Noir. Cinq joueurs ont dû plier bagage au lendemain du premier match hors-concours de l'équipe.

Le seul connu dans le lot ?

Le demi défensif Marc Anthony, qui avait reçu un peu d'attention médiatique durant le camp des recrues. Il a réussi un plaqué lundi dans le gain de 18-14 contre les Blue Bombers de Winnipeg.

Un autre demi défensif, Keelan Johnson, a aussi été écopé, tout comme le receveur Maurice Morgan et le joueur de ligne défensive Kris Redding. Ces quatre athlètes sont tous des produits américains.

Le demi défensif Keldyn Ahlstedt est l'unique victime canadienne dans le lot.

Chaque club de la LCF devait réduire ses effectifs à 65 joueurs avant minuit. Les choix au dernier repêchage sont exemptés.

Trois jours cruciaux 

Le Rouge et Noir possédera trois autres jours afin de compléter ses évaluations. Il reprend l'entraînement mercredi puis affrontera les Tiger-Cats, à Hamilton, vendredi.

Le directeur général Marcel Desjardins aura jusqu'à dimanche pour soumettre sa liste finale de joueurs.

C'est ce qui explique pourquoi plusieurs candidats à des postes ont vu beaucoup d'action contre Winnipeg, surtout dans les 30 dernières minutes de jeu. « Il y a beaucoup de noms peu connus des amateurs qui ont joué en deuxième demie », a avoué l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Ce fut le cas du secondeur Manny Rodriguez, qui a réussi cinq plaqués. L'ailier défensif Martin Wright a récolté un sac du quart et le demi défensif Jonathan Rose a bloqué un converti des Blue Bombers.

Le Rouge et Noir n'a pas offert de mise à jour au sujet de l'état de santé de ses plus récents - et plus importants - éclopés.

On saura mercredi si la saison du demi-offensif William Powell est compromise. Il s'est blessé à une cheville lors de la joute hors-concours.

Powell disait après le match que son retrait était pour des « raisons préventives ». En coulisse, certaines personnes craignaient plutôt le pire.

Le coach dans tout ça ? Rick Campbell ne voulait pas se prononcer, lundi, après le gain.

« Des fois, tu as droit à de bonnes nouvelles. Parfois de mauvaises. Je préfère attendre les résultats de tests médicaux afin de commenter. »

Le botteur de dégagement Ronnie Pfeffer et le maraudeur gatinois Mikaël Charland ont aussi terminé leur soirée à l'infirmerie.

Une salle médicale qui déborde. On y retrouve déjà le centre-arrière Brendan Gillanders et le garde Nolan MacMillan, deux autres produits canadiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer