Le Rouge et Noir gagne et perd

  •  (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 1 / 15
  • Henry Burris cherche l'option de passe (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Henry Burris cherche l'option de passe

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 2 / 15
  • Travon Van se fait freiner dans sa course. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Travon Van se fait freiner dans sa course.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 3 / 15
  • Il y a eu beaucoup d'arrêts de jeu avec les punitions. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Il y a eu beaucoup d'arrêts de jeu avec les punitions.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 4 / 15
  • Un des meilleurs endroits pour voir la partie. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Un des meilleurs endroits pour voir la partie.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 5 / 15
  • Concentration (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Concentration

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 6 / 15
  • Travon Van se fait bloquer (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Travon Van se fait bloquer

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 7 / 15
  •  (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 8 / 15
  • Travon Van était partout sur le terrain (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Travon Van était partout sur le terrain

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 9 / 15
  • Chris Randle est fier du plaqué qui vient de donner. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Chris Randle est fier du plaqué qui vient de donner.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 10 / 15
  • Il y a eu un moment de silence pour l'attentat d'Orlando avant le match. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Il y a eu un moment de silence pour l'attentat d'Orlando avant le match.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 11 / 15
  • Le vent se faisait sentir sur le terrain. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Le vent se faisait sentir sur le terrain.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 12 / 15
  • Jerrell Gavins sort le premier, drapeau à la main. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Jerrell Gavins sort le premier, drapeau à la main.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 13 / 15
  •  (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 14 / 15
  •  (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 15 / 15

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'équipe venait de gagner son premier match hors-concours de 2016. Mais ça ne fêtait pas fort chez le Rouge et Noir. Ça se croisait plutôt les doigts.

Un de ses meilleurs joueurs l'automne dernier s'est blessé sur la première séquence offensive, lundi, dans la victoire de 18-14 contre les Blue Bombers de Winnipeg devant une foule annoncée de 17 947 amateurs à la Place TD. Le demi-offensif William Powell a passé le reste de la soirée appuyé contre des béquilles.

Jamais une scène qui a de quoi rassurer une direction.

Powell se tenait la jambe gauche après avoir été plaqué par Shayon Green sur une course de trois verges. Une quarantaine de secondes auparavant, il avait porté le ballon sur 15 verges.

« Honnêtement, je ne ressens aucune douleur. Mais je ne me sentais pas à l'aise, a soutenu Powell.

«J'ai opté pour la prudence (...) Je suis confiant que tout sera correct. Je suis de nature positive.»

Le numéro 29 a disputé sept parties l'automne dernier, récoltant 447 verges au sol et 158 verges de plus en réceptions de passe. Son brio a convaincu l'organisation de laisser partir Jeremiah Johnson sur le marché des joueurs autonomes.

Ce ne fut pas le seul éclopé.

Le botteur responsable des dégagements, Ronnie Pfeffer, a passé la majeure partie de la première demie sur la table du soigneur.

Chris Milo a pris la relève, avec plus ou moins de succès. En revanche, il a tout de même réussi trois placements.

«Notre seigneur Dave a été plus occupé que nous l'aurions voulu», a affirmé l'entraîneur-chef Rick Campbell.

Ces deux blessures ont été le fait saillant de cette première joute hors-concours à être disputé dans la capitale nationale depuis le retour de la LCF. Le Rouge et Noir avait dû jouer ses parties pré-saison sur la route lors des deux premières années en raison des travaux de construction au parc Lansdowne puis la venue de la Coupe du monde de soccer féminin.

Surtout, il s'agissait du premier match du club depuis sa défaite crève-coeur en finale de la coupe Grey.

Défensive... mordante

Le premier constat ?

La défensive a beau avoir perdu de gros morceaux durant l'hiver, elle a encore du mordant. Beaucoup.

Ottawa a limité les visiteurs à deux placements et 75 verges de gain en première demie. Moton Hopkins a réussi un sac et le nouveau venu Arnaud Gascon-Nadon a été aussi embêtant qu'un caniche après la jambe d'un facteur.

Cette défensive a aussi stoppé les Bombers à deux reprises sur un troisième essai.

Ce que le coach a moins aimé ?

«Nous avons échappé quelques passes et nous avons écopé de quelques pénalités», a affirmé Campbell.

Le receveur Brad Sinopoli a notamment été pincé à deux reprises pour un bloc illégal qui a annulé des gains importants de son équipe. Il s'est repris plus tard au deuxième quart pour inscrire le seul touché des siens, captant une passe de sept verges de Henry Burris.

Le vétéran quart-arrière a joué une demie, complétant 13 de 21 passes pur 158 verges. Certaines de ses cibles, dont Chris Williams, avaient les mains glissantes.

Rose en mode séduction

Son embauche est passée inaperçue, il y a une semaine. Mais Jonathan Rose a trouvé le moyen de faire parler lui dans les dernières heures.

En prime, ce fut de la bonne façon.

Le jeune demi de coin américain âgé de 22 ans a bloqué un botté de converti des Blue Bombers au troisième quart. Mieux, il a même récupéré le ballon.

«Je dois profiter de chaque occasion qu'on m'offre pour faire un gros jeu, pour m'impressionner les entraîneurs. La fenêtre de temps n'est pas grande pour le faire si je souhaite rester ici», a soutenu Rose en souriant. Un sourire qui a mis en évidence ses six dents plaquées en or.

«C'est pourquoi j'ai joué au sein de toutes les unités spéciales dans les rangs universitaires à Nebraska. Je me suis dit que ça pourrait me servir à accéder chez les pros», a-t-il dit. 

Un autre qui se bat pour un poste et qui a marqué des points?

Jake Harty, qui a capté deux passes pour 36 verges tôt dans la joute. Le Rouge et Noir jongle avec l'idée de lancer la saison avec deux receveurs canadiens au sein de son alignement partant.

Sa performance n'a pas surpris le quart Henry Burris.

«Jake a réussi de gros jeux pour nous durant tout le camp d'entraînement», a-t-il souligné.

Mauvaise soirée

Un qui n'a pas aidé sa cause?

Le demi de coin Dior Mathis, qui se trouve sur la courte liste pour retourner des bottés de dégagement. Il a échappé un ballon au quatrième quart.

Les officiels ont aussi mal paru dans cette partie. Particulièrement en fin de première demie lorsqu'ils ont annulé le touché du demi offensif Travon Van.

La reprise a montré qu'il n'avait jamais mis les pieds hors du terrain.

L'entraîneur Rick Campbell a voulu faire appel, lançant son mouchoir jaune sur le jeu. Mais il a appris à la dure que «ce type de jeu ne peut être revu» par le juge vidéo, a-t-il noté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer