Une bonne dose de fierté pour Charland

Plusieurs milliers de partisans du Rouge et Noir... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Plusieurs milliers de partisans du Rouge et Noir ont fait fi du temps plus frais pour assister au premier match hors-concours de l'équipe, une expérience qui était une première pour la famille de Mickaël Charland.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même des vents dignes de l'automne et un ciel menaçant par moments n'allaient pas refroidir les ardeurs de la famille Charland.

Ils étaient quatre membres de la famille de sept de Gatineau à assister à cette joute hors-concours du Rouge et Noir. Un des cinq enfants de Gaëlle et Claude disputait un premier match dans les rangs pros.

Ce fut le baptême du maraudeur Mikaël Charland, choix de deuxième ronde de l'équipe au dernier repêchage de la LCF.

« Il est excité de jouer ce match. Et nous, nous sommes excités pour lui », a lancé sa maman, une ancienne gymnaste qui a déjà participé aux championnats de France.

C'était la première fois qu'elle mettait les pieds à la Place TD. Même chose pour son conjoint.

Plus de 20 000 amateurs étaient attendus.

« C'est un événement plus grand que les parties universitaires, a reconnu le papa, qui a joué au hockey collégial sous les ordres de Bryan Murray au début des années 1970.

«Habituellement, il y a des spectateurs seulement sur un côté du terrain», a ajouté Gaëlle Le Bras, qui allait encourager fiston auparavant chez les Stingers de Concordia.

Toute une évolution 

Charland a disputé quatre saisons au sein de cette équipe. Auparavant, il a porté les couleurs des Griffons du Cégep de l'Outaouais et des Jaguars de la polyvalente de L'Érablière.

Son frère Philippe a joué à ses côtés à l'école secondaire. La paire a même participé à un match du Bol d'Or juvénile.

«Philippe était vite, très vite, s'est souvenue maman Gaëlle. Mikaël était mince à l'époque. Il avait peur du ballon.»

Les temps ont bien changé.

Fiston fait maintenant 6'4'' et 216 livres.

Il a toutefois donné des frissons à sa famille - et la direction du Rouge et Noir, en restant au sol après un botté de dégagement au premier quart. Il a pu se relever, passant le reste de la demie sur les lignes de côté. On ne l'a toutefois pas revu par la suite lors des 30 dernières minutes de jeu.

L'athlète âgé de 24 ans s'avère le deuxième produit gatinois en trois ans à enfiler les couleurs du Rouge et Noir. Le receveur Simon Le Marquand avait disputé deux parties hors-concours en 2014 avant d'être retranché à la fin du camp d'entraînement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer