Charland obtient son contrat

Mikaël Charland sera au camp d'entraînement du Rouge... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Mikaël Charland sera au camp d'entraînement du Rouge et Noir.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il était hors de question que Mikaël Charland rate ses débuts chez le Rouge et Noir.

Le choix de deuxième ronde a accepté un contrat avec les finalistes de la coupe Grey dans les derniers jours, a appris LeDroit. Le Gatinois âgé de 24 ans sera présenté aux médias, mardi matin, lors d'un point de presse dans son patelin.

«J'ai signé et je serai au camp d'entraînement», a confirmé Charland d'un ton joyeux.

Les recrues se pointeront à la Place TD mercredi matin. En après-midi, ce sera place à la première séance d'entraînement.

Deux joueurs repêchés il y a deux semaines ne seront pas présents. Le receveur Jamal Kett se remet d'une fracture à une jambe tandis que l'ailier défensif Mehdi Abdesmad tente sa chance dans la NFL. Plus précisément chez les Titans du Tennessee.

Le bloqueur québécois Jason Lauzon-Séguin, sélectionné en première ronde, n'a toujours pas conclu de pacte avec le Rouge et Noir. Les deux clans sont confiants de s'entendre dans les prochaines heures.

«Nous ne sommes pas loin... Ça va se faire avant le début du camp, a assuré l'agent Sasha Ghavami.

«Il n'y a pas de problème. Jason sera présent au camp.»

Lauzon-Séguin, qui fait 6'4'' et 300 livres, pourrait mêler les cartes. L'équipe se cherche un bloqueur à droite. Nolan MacMillan, qui avait été un choix de première ronde en 2013, sera mis à l'essai en premier à cette position.

Les vétérans se joindront aux recrues dimanche.

Charland, qui a passé la dernière année chez les Stingers de l'Université de Concordia, a hâte de se pointer devant ses nouveaux patrons en milieu de semaine. «Je veux arriver et impressionner les entraîneurs. Je veux qu'ils se disent qu'ils ont pris une bonne décision de me prendre en deuxième ronde», a dit l'ancienne étoile des Griffons du Cégep de l'Outaouais.

L'équipe compte l'utiliser au sein des unités spéciales. Il pourrait aussi voir des répétitions en tant que maraudeur dans les prochaines semaines.

Un autre défi attend Mikaël Charland. Il aura à se dénicher un logement permanent.

Le domicile familial ne s'avère pas une option. Pas que maman et papa ne veulent pas l'avoir autour.

«Ils déménagent», a expliqué Charland.

Pour l'instant, l'équipe va l'héberger à l'Université Carleton durant le camp d'entraînement. Son coéquipier chez les Stingers, le secondeur québécois Arto Khatchikian, sera son colocataire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer