Charland reviendra dans son patelin

Mikaël Charland... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Mikaël Charland

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Son entraîneur chez les Stingers de Concordia lui a prédit que les Blue Bombers de Winnipeg ou les Tiger-Cats de Hamilton le choisiraient. Finalement, Mikaël Charland a abouti dans son patelin à Ottawa.

«C'est encore mieux», a lancé le demi défensif originaire de Gatineau, une vingtaine de minutes après que le Rouge et Noir l'eut repêché au deuxième tour. Il était flanqué de parents et amis dans un restaurant pour suivre cet encan de la LCF.

«Tout le monde criait quand mon nom a été entendu», a-t-il relaté.

L'ancien joueur étoile des Jaguars de la polyvalente de L'Érablière avait reçu un premier appel du Rouge et Noir, lundi. «L'équipe voulait vérifier si j'étais en santé. Ça m'a donné une bonne idée qu'elle était intéressée à moi», a-t-il confié.

Charland, 24 ans, a participé à un camp d'évaluation régional de la NFL en février dernier. Mais l'intérêt s'est dissipé.

«C'est un gars qui veut jouer ici»

Au grand plaisir du Rouge et Noir, qui a pu mettre le grappin dessus. «C'est un gars qui veut jouer ici, a noté le directeur général Marcel Desjardins. «C'est un grand joueur qui court bien, qui s'avère très athlétique. Il pourra contribuer immédiatement au sein des unités spéciales. À long terme, il pourrait peut-être devenir un partant en défensive tant que maraudeur.»

Un commentaire qui fera plaisir à Charland, qui s'est décrit en trois phrases comme joueur.

«Mon moteur ne s'éteint jamais. Je n'arrête pas de courir. Les coaches aiment bien ça.»

Si Mikaël Charland a trouvé preneur, ce n'est pas le cas de son ancien coéquipier chez les Jaguars et les Griffons du Cégep de l'Outaouais, Marc-Antoine Laurin. Le secondeur des Gee Gees d'Ottawa, qui a grandi à Cantley, s'attendait à être repêché.

Rien n'est perdu toutefois pour lui. Une équipe de la LCF pourrait l'inviter à son camp des recrues à la fin du mois de mai.

Seulement 4000 billets encore disponibles pour le match d'ouverture

Le Rouge et Noir s'enligne vers une autre salle comble à la Place TD. L'équipe a annoncé mardi qu'il restait seulement 4000 billets en vue du match d'ouverture à domicile prévu le 8 juillet contre les Stampeders de Calgary. Elle avait disputé 16 parties à guichets fermés lors de ses deux premières saisons dans la LCF. «En tant que joueur, c'est bon de savoir que lorsque nous commençons la saison, l'excitation, la passion et l'énergie que les amateurs nous ont démontrées tout au long des deux dernières saisons reprendront au même endroit, a soutenu le quart-arrière Henry Burris. Nous avons les meilleurs partisans de la LCF et les plus fiers. Nous sommes très excités de jouer pour eux à nouveau.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer