Munoz reste avec le Rouge et Noir

Damaso Munoz et les finalistes de la Coupe... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Damaso Munoz et les finalistes de la Coupe Grey se sont entendus verbalement sur un pacte de deux ans.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Noir pourra miser sur le retour du joueur défensif par excellence de son édition 2015

Damaso Munoz et les finalistes de la Coupe Grey se sont entendus verbalement sur un pacte de deux ans. L'équipe attend toutefois de recevoir un document dûment signé par le secondeur américain avant d'annoncer sa mise sous contrat.

Le directeur général Marcel Desjardins n'a pas voulu commenter mercredi tant que le dossier ne sera pas finalisé. Il a toutefois indiqué que son club sera discret d'ici l'ouverture du marché des agents livres.

«Il n'y aura pas beaucoup de mouvements de notre part parce que nous n'avons pas beaucoup de place sous le plafond salarial», a rappelé Desjardins.

Les joueurs canadiens de ligne défensive Justin Capicciotti et Keith Shologan poursuivront leur carrière ailleurs, à moins que leurs demandes soient revues à la baisse. L'avenir du demi de coin Jovon Johnson semble aussi sombre à Ottawa.

Desjardins a rappelé que les contrats de plusieurs joueurs autonomes embauchés par le Rouge et Noir l'an dernier prévoient des augmentations de salaire. C'est pourquoi le receveur Maurice Price, un des hauts salariés de la jeune concession, a été sacrifié dans une transaction.

Quant à Munoz, son retour était considéré une priorité. Il a réussi 74 plaqués, quatre sacs, une interception en plus de provoquer trois ballons échappés par l'adversaire. À cela s'ajoute un touché défensif.

Âgé de 29 ans, Munoz s'est joint au Rouge et Noir au milieu de la saison inaugurale de la franchise en 2014. Il venait de tenter sa chance sans succès chez les Buccaneers de Tampa Bay, dans la NFL.

Ottawa a aussi appris officiellement la retraite du receveur canadien Matt Carter, qui n'a pas joué depuis juin en raison d'une commotion cérébrale. Son départ n'est pas une surprise. Ses parents avaient indiqué à l'automne que leur garçon ne jouerait plus au football.

Bellefeuille à Vancouver

Pendant ce temps dans l'Ouest canadien, les Lions de la Colombie-Britannique ont dévoilé leur personnel d'entraîneurs en vue de la prochaine saison.

L'ancien entraîneur chef des Gee Gees d'Ottawa, Marcel Bellefeuille, s'occupera des receveurs. Il agissait en tant que coordonnateur à l'attaque l'an dernier chez les Blue Bombers de Winnipeg.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer