Chris Williams reste avec le Rouge et Noir

Le Rouge et Noir d'Ottawa s'est assuré du retour d'un de ses piliers en attaque... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Le Rouge et Noir d'Ottawa s'est assuré du retour d'un de ses piliers en attaque mardi en annonçant une prolongation de contrat pour le receveur de passe américain Chris Williams.

Ça se présente cependant beaucoup moins bien pour un des meneurs de la brigade défensive, l'ailier défensif canadien Justin Capiciotti, a révélé le directeur général Marcel Desjardins dans la foulée de cette nouvelle. Trop gourmand à son goût, le meneur de l'équipe pour les sacs - il en a totalisé 12, deuxième dans la LCF - devrait se retrouver sur le marché des joueurs autonomes le 9 février prochain, les négociations se retrouvant dans une impasse.

Tester le marché

«La majorité de nos agents libres potentiels qui n'ont pas encore été signés risquent de devenir agents libres, a indiqué Desjardins. Dans le cas de Justin, ses demandes sont beaucoup trop élevées pour notre budget sous le plafond salarial (5,1 millions $). Peut-être qu'il arrivera à obtenir l'argent qu'il recherche sur le marché à partir du 9 février. S'il n'y arrive pas, il pourrait alors revenir nous voir parce qu'on sait qu'il aime jouer à Ottawa. On verra.»

La perte d'un partant canadien ferait évidemment mal aux finalistes de la coupe Grey, qui ont déjà donné sa libération au bloqueur américain Colin Kelly afin qu'il puisse tenter sa chance dans la NFL. Si c'est un Américain qui remplace Capiciotti en défensive, la ligne à l'attaque pourrait alors être obligée de miser sur quatre Canadiens plutôt que trois comme la saison dernière. Une possibilité serait d'insérer le premier choix de l'an dernier, Alex Mateas, à un poste de garde.

Il reste beaucoup de temps avant de placer ces pièces de casse-tête en place au camp d'entraînement, mais Desjardins se réjouissait de pouvoir à nouveau compter sur Williams, une de ses grosses prises sur le marché des agents libres de 2015.

La rumeur courait depuis la semaine de la coupe Grey qu'une entente pour une prolongation de contrat d'un an était en place, mais Williams ne l'a pas signée immédiatement étant donné qu'il entendait explorer la possibilité de tenter à nouveau sa chance dans la NFL.

Acquis à gros prix l'hiver dernier, Williams avait répondu aux attentes lors de la saison 2015 en menant l'équipe de la LCF pour les verges par la passe avec 1214 sur 88 réceptions, l'un de quatre receveurs qui ont franchi le cap des 1000 verges de gain, Ernest Jackson, Brad Sinopoli et Greg Ellingson étant les autres. Âgé de 28 ans, Williams a notamment capté une passe de 83 verges pour un touché, l'un de ses cinq la saison dernière, contre Calgary en juillet dernier.

Diplômé de Nex Mexico State, il a également agi comme spécialiste des retours de botté mais ça s'est avéré plus difficile de ce côté alors qu'il n'a pas été en mesure d'effectuer un seul long retour pour un touché. Il a totalisé 338 verges sur 57 retours de dégagement et 82 verges sur cinq retours de bottés d'envoi ou de reprise.

Dans la NFL, il a porté les couleurs des Bears de Chicago, retournant un botté d'envoi sur 101 verges pour un majeur en novembre 2014 à Green Bay.

Il avait auparavant fait ses débuts dans la LCF avec Hamilton, étant nommé la recrue par excellence de la LCF et membre de l'équipe d'étoiles de la Division Est.

«À ce que je sache, il n'a pas obtenu d'essai dans la NFL. Il a finalement réalisé qu'il préférait demeurer avec nous. On en est bien content, vu qu'il n'est pas facile de trouver des joueurs de sa trempe qui peuvent faire une différence chaque fois qu'ils touchent au ballon. Notre budget pour 2016 avait un espace réservé pour lui», a noté Desjardins.

Lundi, le Rouge et Noir avait annoncé les retours du joueur de ligne défensive Zack Evans et du joueur de ligne substitut Matt Albright, tandis que le centre arrière québécois Patrick Lavoie a paraphé un nouveau contrat de trois ans avant Noël.

Encore sans contrat

Parmi les agents libres de l'équipe qui sont toujours sans contrat un mois avant la date limite, il y a des piliers comme Keith Shologan, Damaso Munoz, Jovon Johnson et Brandyn Thompson en défensive, ainsi que Marcus Henry et Jeremiah Johnson en offensive, en plus du quart substitut Thomas DeMarco.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer