À la chasse d'un nouveau coordonnateur offensif

Jason Maas prend la direction d'Edmonton pour y... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Jason Maas prend la direction d'Edmonton pour y agir comme entraîneur-chef, poste laisser vacant par Chris Jones.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce fut la mauvaise nouvelle dont redoutait le Rouge et Noir et son quart-arrière vedette. Henry Burris va devoir jouer sous les ordres d'un nouveau coordonnateur offensif pour une septième saison de suite dans la LCF en 2016.

Les Eskimos d'Edmonton ont officialisé lundi l'embauche de Jason Maas à titre d'entraîneur-chef. Il n'aura passé qu'une saison à Ottawa. Une année durant laquelle il a donné un second souffle à la carrière de Burris, qui a fracassé des records en route vers le titre de joueur par excellence.

«Je reviens à la maison», a dit Maas, lui qui a disputé neuf saisons à Edmonton en tant que quart-arrière avant de devenir entraîneur.

Le Rouge et Noir n'a pas perdu de temps pour entamer ses recherches pour un remplaçant. Des discussions ont déjà eu lieu avec des candidats.

«Nous avions une bonne idée que ceci allait se produire. Nous avions commencé à dresser une liste de noms», a avoué le directeur général Marcel Desjardins.

Qui pourrait succéder à Maas?

Si le Rouge et Noir veut un coordonnateur d'expérience, il y a Jacques Chapdelaine, qui ne sera pas de retour chez les Roughriders de la Saskatchewan. Est-ce que George Cortez, qui a déjà gagné la coupe Grey en dirigeant Burris en 2008 à Calgary, pourrait se laisser tenter par un retour?

Le sexagénaire a pris sa retraite le mois dernier après un séjour difficile chez les Lions de la Colombie-Britannique.

Ou est-ce que l'entraîneur-chef Rick Campbell décidera de faire confiance à un nouveau visage?

Son patron a confirmé qu'il aimerait procéder à une embauche avant Noël. L'équipe devrait confirmer le retour de la majorité des autres instructeurs, dont le coordonnateur à la défensive Mark Nelson et l'entraîneur de la ligne offensive, Bryan Chiu.

Le départ de Jason Maas, même s'il était anticipé, laissera des cicatrices. Lundi matin, le Rouge et Noir et les Eskimos ont participé à une conférence téléphonique avec le commissaire de la LCF. Il a été question d'une possible indemnisation à Ottawa pour le transfert du coordonnateur offensif.

Une chicane avait éclaté dimanche à ce sujet entre les deux clubs.

Les parties ont accepté de participer à une médiation organisée par la ligue plus tard durant l'hiver. Un des propriétaires du Rouge et Noir, Jeff Hunt, demeure confiant que son club sera dédommagé.

Pas d'argent pour le «Lemonator»

On a appris un autre truc intéressant lundi en jasant avec les dirigeants de l'organisation.

L'ailier défensif Shawn Lemon a fort probablement disputé son dernier match à Ottawa. Libéré il y a une dizaine de jours afin de tenter sa chance dans la NFL, le «Lemonator» a signifié son intérêt de revenir dans la capitale en 2016 s'il ne remporte pas son pari au sud de la frontière.

La réponse du Rouge et Noir?

«Nous ne pouvons pas garder de côté un certain moment d'argent au cas où il reviendrait. Nous lui avons dit ça. Cet argent risque d'être dépensé», a soutenu Marcel Desjardins, qui a déjà entamé des pourparlers avec des joueurs pouvant devenir agents libres en février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer